Les meilleurs anecdotes du jeu vidéo #9

Sonic et Jim à la poubelle!?

Hello la compagnie! Après une édition spéciale pour les 30 ans de Street Fighter, on reprend le rythme habituel de trois anecdotes du jeu vidéo… mais ce sont les meilleures de toute façon. 

Cette semaine, on retrouve notre bon vieux Kratos, des consoles Nintendo des années 70 ainsi qu’un troll de ces derniers via Rare…

Anecdote du jeu vidéo 31: Betrayal, le méconnu

Parlons d’une licence très présente dans l’actualité grâce à son dernier opus aux critiques dithyrambiques, j’ai nommé God of War.

Vous pensiez connaître toutes les aventures de Kratos sur les consoles Playstation!? Mais connaissez-vous l’épisode nommé Betrayal*?

Non? C’est normal car c’est un jeu particulier vu qu’il est sorti sur téléphone portable aux USA en 2007 bien avant l’iPhone et autres smartphones…

Vu la puissance des bigophones de l’époque, ce beat’em up 2D au style 16-bits n’a pas quitté le territoire américain même si la qualité du soft était indéniable.

Comme la plupart des titres estampillés God of War donc ce n’est pas une exception à la règle.

Anecdote du jeu vidéo 32: Before Mario…

La première console de salon de Nintendo n’est pas la Famicom (NES) mais ce sont les Color TV Game sorties en 1977. Elles sont cinq et ne sont sorties qu’au Japon.

Ces machines embarquent des jeux très minimalistes comme ce qui se faisait à cette époque style Pong, Breakout ou des jeux de courses très basiques avec quelques pixels en blancs sur fond noir.

Il existe même une version incluant un jeu de Go (style Othello), portage d’un jeu d’arcade.

Les consoles ne possédaient évidemment pas de cartouches et furent rapidement éclipsées par les fameux Game & Watch du maître Gunpei Yokoi.

Anecdote du jeu vidéo 33: Nintentroll

Dans Donkey Kong Country 2: Diddy’s Kong Quest, il est possible de retrouver sur le même écran Link, Mario, Yoshi, le gun d’Earthworm Jim et même les chaussures de Sonic… mais ces deux derniers objets se trouvent près d’une poubelle. Ce qui reflète bien l’ambiance de l’époque entre les rivaux.

Tout ceci se trouve sur le podium de pièces DK Cranky’s Video Game Heroes chez le vieux Cranky, comme son nom l’indique.

*God of War Betrayal gameplay

Commentaires Facebook
Catégories
DossiersLes meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo