En premier lieu, c’est uniquement par fibre nostalgique que j’ai voulu faire le test de Lego Jurassic World. Je savais qu’il était possible de revivre les aventures des trois premiers films (enfin, surtout le premier) en plus de découvrir le dernier opus block buster. Puis, j’ai tellement traîné pour ce test (bah oui quoi,on ne peut pas être joueur de LoL, créateur de Buzz mondial, terminer sa partie de Skyrim recommencée il y a un an, Pokemon Shuffle, la WiiU… Tsss c’est dur d’être un gamer de nos jours non?) que finalement, j’ai été voir entre temps le film Jurassic World. J’avoue qu’au départ je ne pensais pas faire les deux adaptations en JV LEGO des deux films précédant le Jurassic Park (zéro curiosité, film non regardé = pas envie ni le temps pour) et encore moins le dernier film dresseur de Dino. Tout simplement parce que Jurassic Park fait partie de cet écrin de mon enfance qu’on ne touche pas et qui restera dans le top 10 de mes films cultes. J’ai été voir Jurassic World uniquement pour accompagner mon neveu. Ma plus grande surprise fût de passer un excellent moment cinématographique, sans prise de tête. Bref le film a rempli son rôle pour moi. Mais trêve de bavardage, nous ne sommes pas là pour parler des films, mais bien des jeux!

Voici la vue classique du jeu. Un gameplay horizontalement lent..
Voici la vue classique du jeu. Un gameplay horizontalement lent..

Un concept briquolé

Les jeux Lego, sont les mêmes depuis plus de 10 ans. N’imaginez donc pas à avoir LA surprise dans le gameplay de ce dernier Jurassic World. Un hub central vous accueille, mais surtout, vous invite à faire le choix de suivre la première trilogie, ou d’accéder directement au renouveau World. Traduit tout en français ( doublage compris), la Warner nous livre un jeu à l’accessibilité connue et reconnue. Simple. Efficace.

Débutons par ce qui m’a poussé à jouer au jeu, et donc essayons de suite le jeu avec le tout premier parc. Une chose est certaine : je n’avais pas encore joué à un jeu Lego en HD. C’est franchement pas dégueu, sans autant casser des briques (ohoh). Les effets de lumières et floues gaussiens sont là pour donner une vraie profondeur au jeu Lego. On sent que les développeurs sont de vrais fans du film et avec l’aide des scénaristes, ils enchaînent, comme à leur habitude, fidélités visuelles du film et séquences loufoques. Dans les jeux Lego, on ne peut pas mourir (enfin on éclate en petites briques, puis on revient). Il en va de même pour les PNJ, et même si ces derniers mourraient dans le scénario original, ils survivent toujours par un gag visuel dans les jeux Lego. Savant mélange de fan de service et de second degré. Que l’on aime ou pas, il faut avouer qu’on a du mal à de ne pas sourire devant tant de pitreries. Certes certaines sont un poil trop pipi-caca, et justement pas assez assumées pour les mettre à un niveau de South Park ou d’un Gumball. Mais bon, ils ont essayé, et dans 70% des situations, ça fonctionne plutôt bien. C’est aussi l’occasion de redécouvrir le scénario d’une oeuvre déjà parcourue maintes et maintes fois, mais pour une fois avec quelques variantes biens poilantes.

Il est temps de mettre dans la main dans le caca de Dino
Il est temps de mettre la main dans le caca de Dino

De l’humour il en fallait..

..ohh oui il en fallait, beaucoup même. Car le jeu est tout simplement ennuyant quand on passe outre le côté spectateur du jeu. Tout est basé sur les mêmes actions et les mêmes mécaniques. Les niveaux s’enchaînent et se ressemblent tous. Vous jouez avec 2 à 10 personnages. Tous ont une compétence unique qui permet de résoudre de mini-puzzles. Vous avancerez dans les niveaux en cassant tout sur votre passage, récoltant des briques et autres pièces Lego qui ne servent pas à grand -chose, jusqu’au moment où vous tomberez sur des briques cassées que vous pourrez transformer en une autre construction (automatiquement, on ne s’amuse même pas à monter soit même les constructions! Quel intérêt pour un jeu Lego? Ça ne m’étonne pas que Minecraft ait tout raflé, ils ont vraiment rien capté les têtes rondes et jaunes) qui vous permettra d’avancer, d’ouvrir une porte, ou encore de casser un plus gros caillou Lego. Bref tout cela n’est vraiment pas glorieux, et surtout très frustrant à jouer. Les niveaux sont presque tous horizontaux, et la leeeentteeeee caméra suit péniblement nos petites têtes rondes. Heureusement que certains niveaux, basés sur des courses poursuites ou des QTE viennent dynamiser un peu le gameplay mais surtout le rythme du jeu.

Les meilleurs moments du jeu sont sans contextes les courses poursuites !
Les meilleurs moments du jeu sont sans aucun doute les courses poursuites !

Les courses poursuites sont toutes très belles et bien mises en scènes. Au volant de votre Jeep, vous devrez par exemple échapper au T-Rex dans la très célèbre scène du film. Graphiquement bien travaillée et avec un gameplay vraiment intéressant, ces petites scènes viennent casser la monotonie du jeu. On regrette qu’il n’y en ait pas plus.

On va nourrir les Dinos?
On va nourrir les Dinos?

Comme un Lego sans oreilles.

On est bien tous d’accord que les musiques de Jurassic Park sont sublimes, mais au bout de 30 fois en boucle pendant le niveau, j’ai juste l’impression de devenir fou. On sent que les droits de John Williams ont dû coûter très cher et qu’il a fallu les amortir un maximum. Du coup, on en mange à toutes les sauces pendant de très longues heures.

C’est ce genre de détails qui nous fait clairement ouvrir les yeux (ou plutôt les oreilles) et que l’on voit très clairement la différence entre le travail des compositeurs de musiques de JV faces aux compositeurs de musiques de film. Habiller un film et un jeu, c’est un travail totalement différent. Déjà dans la durée. Un film dure max 2h ou 2h30. Du coup, le thème principal est décliné en plusieurs versions, et on fait juste deux musiques en plus pour les moments tristes et les scènes d’actions. Dans un jeu vidéo. Il faut bien plus de 2H de bande son pour ne pas devenir fou au bout de 10,20 ,30 ou même 100h! Sachez que Skyrim ce n’est pas moins de 7h de musiques sans compter les moments de silences (communion avec la nature virtuelle oblige) qui sont tout aussi important, au même titre que les clapotis de l’eau ou le son des cigales.

Un Hussard sur le toit.
Un Hussard sur le toit.

Bref, ils ont gagné, maintenant, le thème principal de Jurassic Park je ne PEUX PLUS l’entendre. Fini la douce image de cette île verdoyante et sauvage qui s’ouvre devant moi en suivant un hélicoptère. Maintenant, je vois des briques et des pièces Lego partout !!!

4 jeux en 1

Comptez environs 4h de jeu par film sans rusher. Soit un total tout à fait honorable pour un tel jeu d’aventure/plateforme de 16h. Sans compter les innombrables items à collectionner, les personnages à débloquer (aussi bien les héros que les dinosaures qui sont contrôlables également dans le jeu), les bonus à débloquer, bref.. Sur le papier la rejouabilité est sans fin. Mais en vrai c’est pas ça. Personnellement je doute refaire un jour le jeu.

Je trouve très dommage qu’il n’ait pas eu un petit mode online (ou même Offline!) avec des mini-jeux dans le parc (qui a été tellement bien modélisé en 3D Lego en plus!). Superbe travail de la part de l’équipe de développement. On aurait pu même avoir une sorte d’Open World tout simple avec de l’exploration pure et dure du parc. Personnellement j’aurai adoré ce côté visite virtuel de Jurassic Parc et World. Parce que finalement c’est bien cela qui nous fait le plus rêver et fantasmer depuis 20 ans : un Disney Land avec des de vrais dinosaures ça n’existera par ce si tôt, alors faites nous le vivre virtuellement non de Zeus.

J'adore les cris des dinosaures! Pas vous?
J’adore les cris des dinosaures! Pas vous?

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Plus mauvais que bon? Sincèrement je ne sais pas. Ce qui est sûr c’est qu’il m’a fait sourire plusieurs fois, et qu’il était bon de revivre les aventures des parcs. Dommage qu’il n’ait pas pu rappeler le casting FR original des comédiens de doublage du premier film. Parce que là on aurait touché encore plus profondément notre fibre nostalgique.

J’en attendais plus de ce jeu qui ne trouve pas vraiment sa cible: les trentenaires que nous sommes vont vite se lasser de ces aventures trop répétitives au gameplay mou du genoux de Lego, quant aux plus jeunes, ils vont découvrir les premiers Jurassic Parc sans aucune nostalgie, mais très certainement beaucoup plus apprécier le dernier film. Amateurs de Dinos, vous trouverez peut-être plus votre bonheur sur Ark (et encore) ou même sur la version 3DO du jeu que dans ce nouveau jeu Lego. Un bon cadeau pour les enfants, et chouette à regarder pour les parents, ne prenez juste pas trop le pad ok? (même si il est jouable à deux en coop local).

Lego Jurassic World

  • Développeurs Traveller’s Tales
  • Type Plateforme/Aventure
  • Support La totale
  • Sortie 12 Juin 2015

Dans le même genre :

  • Lego Tralala
  • Lego Chapi-Chapeau

Y’a bon!

  • Revivre les aventures en mode Lego loufoque
  • La modélisation des parcs
  • La qualité graphique du jeu
  • La durée de vie énorme, mais… Est-ce vraiment nécessaire vue les récompenses trop moyennes à la clefs?
  • Le coop local

Beuargh!

  • Pour les enfants ou pour les parents?
  • Pas mal de bugs d’affichages et de gameplay
  • Le contrôle des dinos totalement secondaires
  • C’est moueeeeeeeeeeeee !!!
  • La caméra horizontale non stop pendant tout le jeu. C’est plus une pièce de théâtre qu’un jeu non?
Show Full Content

About Author View Posts

bery

Rédac Chef BBQ | Journaleux JV PC (steam: berychon), 3DS et WiiU (ID Nintendo: Berychon) et PS4 (psn: berymuch)| Animateurs de nombreux live sur notre chaîne: https://www.twitch.tv/pxlbbqtv/ | Machine à idées saugrenues

Previous Tony Hawk’s Pro Skater 5 : un petit peu de gameplay en vidéo
Next Star Wars Battlefront : pas de jeu en écran partagé sur PC

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Boulder Dash Ultimate aura un collector sur Switch

14/12/2021
Close