League of Legends – Worlds 2016

Allez les bleus

Jeudi 29 septembre – Cette date est à noter dans votre agenda, à marquer d’une pierre blanche.

Ce jour-là commenceront les Worlds de League of Legends. Pour les moins connaisseurs, il s’agit de THE tournoi de l’année, avec le MSI qui voit s’affronter la crème des joueurs de chaque région que sont la Corée, la Chine, Les Etats-Unis, l’Europe, Taiwan et les WildCards (équipes issues de plus petites ligues).

Présentation par ligue

La Corée

La Corée est attendue comme la région la plus forte, au vu de sa domination de la scène internationale ces dernières années. Cependant, les favoris absolus ne sont plus les SKT mais les ROX Tigers qui semblent en grande forme.

Rox Tigers rox_tigers– Le seed 1 coréen qui aura réussi l’exploit de déloger SKT de cette place. L’équipe est très complète et repose sur des joueurs forts tels que Smeb, considéré comme le meilleur toplaner du monde en ce moment, épaulé par Peanut son jungler, Kuro, MVP des play-off coréens qui a énormément progressé sur la dernière année et bien sûr Pray et Gorilla monstrueux l’année dernière, qui pourrait être la partie la moins forte de cette équipe et qui proposera sûrement un bon combat contre la botlane G2.

300px-skt1_0SKT T1 – Les tenants du titre se retrouvent en seed 2 après une saison moins brillante que les précédentes et suite à la défaite face à KT Rolster en demi-finale des play-offs. Menés par le joueur star Faker, que tout le monde voit chuter, les hommes de Kkoma ont fort à faire pour démentir toutes les prévisions et arracher encore une fois la coupe. Bang et Wolf affronteront la botlane de C9 pour un superbe affrontement. La jungle reste le point faible de SKT en la personne de Blank qui peine à succéder à son prédécesseur Bengi.

samsung_galaxy Samsung Galaxy – La surprise de l’année du côté de la Corée qui a battu les KT Rolster en finale des play-offs se retrouve seed 3. Nous sommes loin de la période légendaire opposant les Samsung White au  Samsung Blue mais s’ils ont pu créer la surprise en Corée, il ne faut surtout pas les sous-estimer et l’affrontement contre TSM et RNG devrait se révéler intéressant en considérant que les matchs de groupes se dérouleront en BO1. A surveiller.

La Chine

A toutes les éditions des worlds, la Chine est attendue comme la relève de la Corée, le nouveau monstre. Pour l’instant cela ne s’est jamais averé. Cependant, le retard tactique est rattrapé et les individualités sont toujours à un niveau impressionnant. Les Worlds de la consécration?

edgEdward Gaming – La superstructure chinoise brille cette année après sa finale de play-off rapidement expédiée 3-0 face aux RNG. Emmenée par des joueurs exceptionnels tels que  Clearlove (jungler avec le KDA le plus élevé all time), Deft, présenté comme le meilleur ADC cette saison, soutenu par un Meiko toujours fiable et Scout, dont les assassins font  cauchemarder même les plus grands joueurs  (salut Uzi). On se rappelle tous de l’élimination en quart par Fnatic l’année passée et eux aussi, vengeance à venir donc!

royal_never_give_upRoyal Never Give Up – Après une saison 2015 compliquée et quelques réajustements au niveau du roster, l’équipe chinoise, emmenée par le duo Uzi-Mata, Mlxg et Looper promet de grandes choses. On attend de bonnes choses, notamment dans les phases de groupe étant donné qu’il s’agit probablement du groupe pour lequel la première place sera la plus disputée.
50px-i_maylogo_squareImay – L’écurie fait figure de petit poucet parmi ces équipes chinoises. En effet, ils sont là où on ne les attendait pas après une saison et des performances en dents de scie en 2015. Ils proposent pourtant de beaux BO face à RNG (défaite 3-2) et battent World Edit lors de la petite finale . L’histoire de la structure commence après son acquisition d’une équipe fille de EDG et rachetée par l’ancien Midlaner des RNG. Une épopée épique pour une équipe qui peut se sortir des phases de groupes.

Les États-Unis

Les US peuvent-ils créer la surprise? Peuvent-ils ébranler les asiatiques? Ce sont sûrement les meilleures chances occidentales d’aller accrocher les demis avec un TSM en forme et des C9 capables de tout. A moins que CLG réédite son exploit des MSI et arrache sa qualification dans un groupe corsé.

50px-tsmlogoTeam Solo Mid – TSM est simplement la plus grosse équipe américaine en termes de finales régionales. Cette année son roster est très impressionnant avec un Bjergsen au sommet de son art qui a décimé le ladder coréen pendant le bootcamp et la duo lane Doublelift-Biofrost qui pourrait être la meilleure occidentale avec  Zven-Mithy. Leur groupe est clairement corsé mais la qualification à leur portée. Espérons que Svenskeren ne se fasse pas ban de la compétition pour une blague douteuse cette fois.

50px-clg_logo2Counter Logic Gaming – CLG se présente comme l’outsider de l’extrême, à chaque fois. Auteurs d’une superbe copie au MSI de cette année où ils ont fini deuxième; les individualités sont clairement le point faible de l’équipe mais ce sera aux coéquipiers d’Aphromoo et Stixxay de montrer qu’une équipe , c’est 5 joueurs ensemble et non pas une somme d’individualité. Peuvent-ils réitérer l’exploit du MSI? C’est là que réside l’inconnue.

imagesCloud 9 – Meilleur seed 3 de la compétition, plus fort que CLG sur le papier, C9 est une machine qui monte en puissance depuis la fin de saison et qui a réalisé des play-offs extraordinaires. Un Impact stratosphérique qui avoisine son niveau avec SKT, Sneaky et Smoothie qui sont parfaitement à l’aise avec la méta au même titre que Jensen. Et Météos, toujours présent qui se relève d’une période délicate et qui contrôle sa jungle avec la capacité de soutenir ses lanes. Mon petit outsider favori.

L’Europe

L’ère Fnatic semble toucher à sa fin et G2 a repris le flambeau de belle manière au niveau européen. Les équipes peuvent-elles sortir des poules et peut-être créer l’exploit? Cela semble moins probable mais en tout cas, ces Worlds pourraient bien consacrer et relancer un géant européen.

thumb_335_50x50_0_0_autoG2 Esports – Seed 1 européen avec la meilleure botlane de sa région, si ce n’est de l’Occident, la structure a su se renforcer avec ses deux joueurs stars que sont Zven et Mithy. Trick devra assurer les games autant que durant les Spring et Summer Split (double titre de MVP). Expect quant à lui est lancé dans la cour des grands et devra se débrouiller au mieux pour faire briller ces coéquipiers. Perkz a lui aussi tout à démontrer tant ses performances inégales peuvent peser sur son équipe.

50px-h2k-gaminglogo_squareH2K Gaming – Face à EDG et AHQ les européens de H2K auront fort à faire avec 3 joueurs qui n’ont jamais participé à des Worlds (Forgiven, Vander et Jankos) mais également des clients tels que Ryu et Odoamne. Le défi est de taille mais pas impossible si Jankos et ses camarades se montrent irréprochables en terme de rigueur.
images-1Splyce – Dans un groupe extrêmement compliqué, cette équipe européenne a très peu de chances de sortir de la phase de groupes malgré quelques individualités intéressantes telles que Trashy et Sencux. Cependant les clients en face sont sérieux mais pourquoi pas? Le facteur BO1 est à prendre en compte, des cheeses peuvent fonctionner. On prie pour votre salut petits serpents!

Taiwan

Habitués des rendez-vous internationaux, les Taïwanais sortent très souvent de la phase de poules et même si on les préfère pour les phases éliminatoires aux coréens et aux chinois, il ne faut pas les sous-estimer tant ils sont capables de surprendre.

50px-flash_wolves_logoFlash Wolves – Cette équipe taïwanaise est souvent présente aux rendez-vous internationaux, sort des phases de poules et est toujours un client en quarts. Dans ce groupe où tout est possible, Marple et Karsa auront fort à faire pour créer l’exploit et peut-être décrocher la première place du groupe. Cette année, les joueurs ont effectué leur bootcamp en Corée, espérons que leur ADC, NL, parfois victime de ses positionnements, en aura profité.

telechargementAHQ e-Sports Club – L’équipe phare de Taïwan a dû se qualifier en passant par le tournoi de qualification cette année. Le roster n’a pas changé et on retrouve toujours une duo lane convaincante avec An et Albis dans une meta qui devrait leur convenir. L’équipe aime bien submerger ses adversaires en phase de lane avec des picks très agressifs tels que TF pour Westdoor, capable de décaler et de créer la supériorité dans les affrontements. Ils ont toutes les chances de sortir de leur phase de groupe.

Wild Cards

50px-intz_e-sportslogo_squareINTZ e-Sports – l’équipe brésilienne victorieuse du tournoi Wild Cards. Larguée dans un groupe solide, l’équipe n’est pas à sous-estimer tant les Wild Cards sont sous-estimés et capables de surprises. La première place est plus qu’improbable mais des exploits sur des BO se sont déjà produits. Une surprise serait de bon ton.
50px-albus_noxlogo_squareAlbus NoX Luna – Equipe d’Europe de l’est composée de joueurs russes et ukrainiens presque inconnus au bataillon  à l’exception de Kira et de Smurf déjà aperçus au challenge All Stars. Leur groupe est très solide et on voit mal une qualification de cette équipe au terme de la phase de poule. Cependant, arracher une game serait un résultat pouvant chambouler l’ordre du classement alors pourquoi pas?

Phase de groupes

Comme tous les ans, le tirage au sort des groupes est un instant particulier des Worlds, avec des pronostics, des joies quand le groupe est possible, des déceptions (quand on est Splyce cette année par exemple). Bref, c’est un moment de tension particulière durant lequel les équipes lâchent leurs premières impressions, les premières piques etc….

On vous présente la phase de draft, une fois finie.

group-stage

On vous fournit le petit taunt de la soirée, en provenance de G2 et sûrement à l’intention de CLG, alimentant la guéguerre EU-NA.

zven

Les pronostics

L’autre plaisir, une fois la phase de draft terminée, est bien sûr de pronostiquer qui sortira vainqueur de la phase de groupes. Sachez que ce sera absolument et résolument subjectif et que nous ne serons pas tenus pour responsables des résultats de vos paris. Voilà!

Groupe A

1 – Rox Tigers
2 – G2
3 – CLG
4 – Albus NoX

Les Rox Tigers sont sans conteste l’équipe la plus forte de ce groupe et avec le plus d’expérience en terme de haut niveau, sachant que G2 est toute nouvelle et que CLG n’a pas d’expérience heureuse (hormis le dernier MSI)
La deuxième place sera disputée entre CLG et G2 et je pense ces derniers plus forts, tant individuellement qu’en équipe, surtout après le bootcamp en Corée où Zven a mangé le ladder. Puis bon, il faut bien alimenter la rivalité saine!!
La dernière place revient à Albus NoX tant je ne les vois pas performer dans ce groupe.

Groupe B

1 – SKT
2 – C9
3 – I May
4 – Flash Wolves

L’histoire m’a appris à ne pas parier contre les coréens et qui plus est contre SKT. De plus, les SKT des grands rendez-vous sont toujours présents et le bootcamp leur aura sûrement profité. Reste l’inconnu Blank qui pourrait les empêcher de prétendre au titre s’il n’arrive pas  step up
Toutes les autres équipes peuvent prétendre à la seconde place dans ce groupe et c’est bien le plus serré tant aucune équipe n’est à jeter. J’ai donc privilégié le choix du cœur et mis C9 qui a toute ses chances au regard de leur montée en puissance.
Après, c’est le brouillard, les deux équipes sont très fortes mais je vois plus Athena et AmazingJ carry face à Karsa et Maple. Mais le format BO1 rend la chose incertaine.

Groupe C

1 – EDG
2- H2K
3- AHQ
4 – Intz

EDG est resplendissant en ce moment et enchaîne les bonnes perfs. L’équipe aura aussi à cœur de laver l’affront des derniers Worlds où ils avaient été éliminés en quarts de finale.
Là encore, la deuxième place risque de se jouer entre H2K et AHQ. La raison dirait AHQ au regard de l’expérience et de l’homogénéité de l’équipe mais Forgiven and Co peuvent assurément créer la surprise. Jankos risque d’être au centre de la victoire au même titre que Westdoor avec leur capacité à influencer les autres lanes avec leurs décalages.

Groupe D

1- RNG
2- TSM
3- Samsung
4- Splyce

Voilà une équipe européenne qui ne passera pas les poules de manière quasiment certaine. Le groupe est solide et les équipes habituées de la scène internationale. La seule inconnue concerne la possibilité de victoire sur BO1. Les joueurs de Splyce pourront-ils repartir sans être fanny?
La première place va se jouer entre TSM et RNG que je vois un cran supérieur par rapport à Samsung. Le duel au mid va être très intéressant avec un Bjergsen au top niveau. Et en plus, cette fois, il ne joue pas avec 4 plows. J’attends avec impatience l’affrontement botlane entre Doublelift-Biofrost et Uzi-Mata qui devrait être explosif. En jungle, la bataille early game entre Svenskeren et Mlxg devrait être intense et c’est peut-être ce match-up et le soutien apporté aux lanes qui peut décider de l’issue des matchs.

Commentaires Facebook
Catégories
ActusDossiersHotPxl
Axel Eloy

Gros lecteur, j'aime me faire emporter par mon imagination et c'est ce que je recherche dans les jeux, pas besoin de monde ouvert ou autre, vous me perdez!!
    Autres articles jeux vidéo

    Dans le même genre

    • Warwick sort de Zaun

      Les joueurs de League of Legends connaissent tous Warwick. Il s’agit d’un personnage emblématique du jeu vidéo et il fait partie des vieux. Le grand méchant loup, de par...
    • League of Legends – Challenge France

      Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, (en anglais ça rend vachement mieux?) Est-ce que vous êtes chauds ce soiiiiiiiiir? Comme tous les ans, Riot organise le Challenge France afin de savoir quelle...
    • [Gamescom 2016] Wonder Boy: The Dragon’s Trap: LE remake.

      Ce genre de moment unique dans votre vie où vous rencontrez un génie hors norme qui parle la même langue que vous. Alors vous l’écoutez, et c’est magique. Surtout...
    • Le ZeldathonFR revient en (tri)force !

      Cette année encore (et tant mieux) le ZeldaThonFR revient sur vos écrans pour jouer, partager, et rigoler entre fans des trois triangles dorés. N’ayant pas cette alternative en Belgique (en...