La Playstation 4 accueille un nouveau petit jeu arty, KOI, mais celui-ci a la particularité d’être le premier jeu développé en Chine a parvenir jusqu’en Europe, suite à l’ouverture des marchés consoles sur ce territoire. La pollution en Chine est peut-être plus visible qu’ailleurs – même si c’est un problème global – et c’est peut-être ce qui a motivé le développement de KOI,  dans lequel vous dirigez un petit poisson parti sauver son environnement.

C'est joli, zen, coloré...
C’est joli, zen, coloré…

Noyer le poisson

Des énigmes très différentes parsèment le jeu
Des énigmes très différentes parsèment le jeu

Proche des petites expériences du Studio That Game Company (Flow et Flower en tête), KOI propose une ambiance calme et colorée, avec de petites notes de musique semblant s’accorder avec les gouttelettes qui animent l’onde. Le poisson que l’on dirige devra principalement aider des fleurs à éclore en leur amenant de petits poissons de la même couleur pour que le cycle de la nature reprenne.

Très vite, de gros poissons noirs et agressifs viennent entraver cette simple mission et notre bon poisson devra descendre la rivière pour découvrir ce qu’il en est et sauver ses congénères. Bien entendu, on se doute que l’intervention de l’homme et la pollution qui l’accompagne sont responsables de ces ennuis, et c’est à travers huit courts niveaux, de plus en plus sombres, dangereux et sales que notre KOI devra se frayer un chemin.

Les pièces de puzzle donnent de nouvelles précisions sur la petite histoire
Les pièces de puzzle donnent de nouvelles précisions sur la petite histoire

De petites énigmes parsèment la progression, plutôt variées dans l’ensemble, mais certaines tombent un peu comme un cheveu dans la soupe, comme celle demandant de reconstituer des paires de lézard, ou celle – parfois frustrante – demandant de mémoriser des séquences à restituer dans le bon ordre sur des feuilles d’arbres. Néanmoins, elles ont le mérite d’apporter un peu de variété à l’ensemble, même si on devra par la suite reconstituer des fleurs avant de pouvoir les activer, parcourir un labyrinthe dans le noir ou lutter contre des courants violents.

Le monde s'assombri de plus en plus à mesure que l'on progresse
Le monde s’assombrit de plus en plus à mesure que l’on progresse

Il ne faut guère plus d’une session de jeu pour voir le bout de l’aventure – qui semble s’inspirer pour son final de l’épilogue stellaire de Flower – mais plusieurs défis viennent compléter le tout pour ceux désirant débloquer l’ensemble des Trophées et de nouvelles couleurs pour notre protagoniste. Quelques défis de vitesse, mais également d’esquive contre les poissons infectés vous demanderont de refaire quelques niveaux. Mais les plus intéressants se situent au niveau des collectibles à ramasser. Des étoiles à ramasser comme simple indicateur de score ou des pièces de puzzle formant – à chaque niveau – une seconde histoire éclairant la première sont autant de petits éléments à rechercher dans les niveaux pour gonfler la durée de vie, assez faiblarde.

Conclusion

KOI est un jeu à l’ambiance zen qui plaira aux aficionados des titre arty que Sony publie régulièrement sur son Store en ligne, avec un gameplay simple mais qui arrive à proposer des nouveautés au fil de la progression, et une bande son relaxante de qualité adaptée à chaque ambiance. Néanmoins on ne peut que constater une durée de vie réellement courte pour une expérience de salon et un propos quelque peu expédié qui aurait mérité un traitement un peu plus profond, à l’image de ce chère tonton grenouille un peu inutile. Les différents puzzles à résoudre sont autant de propositions pour éviter la monotonie, mais certains dénotent réellement et plombent le sentiment de calme que le jeu parvient à nous donner, jusque – par moment – nous énerver un peu. Et ça c’est con.

KOI

  • Développeurs Oasis Games
  • Type Expérience aquatique
  • Support PS4
  • Sortie 03 Mai 2016

Y’a bon!

  • C’est beau
  • C’est serein
  • Chaque niveau propose son idée
  • La bande son est très réussie

Beuargh!

  • Un peu court
  • Certaines énigmes hors de propos
  • Un thème trop peu développé
  • Les décors manquent parfois un peu de netteté
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Le prochain Battlefield sera le 1
Next Dark Souls 3 : il bat tous les boss au lvl 1 sans rouler, bloquer ou parer

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Samurai Shodown : Earthquake fait trembler ses ennemis en vidéo

20/06/2019
Close