Interview avec l’équipe de Dragon Quest XI

Les interviews de la destinée

Durant la Gamescom 2018, nous avons eu l’opportunité d’interviewer Yuji Horii, Takeshi Uchikawa et Hokuto Okamoto de l’équipe de développement de Dragon Quest XILe jeu était sorti au Japon il y a plus d’un an sur 3DS et PS4. Et en Occident le 4 Septembre sur PS4 et PC.

De gauche à droite, Takeshi Uchikawa (Réalisateur), Yuji Horii (Créateur de la série et Game Designer), Nadiro (PxlBBQ) et Hokuto Okamoto (Producteur).

Interview Dragon Quest XI

Nadiro : Était-ce difficile de créer des jeux en termes de contenu à l’époque des premiers épisodes ? Le processus de création d’un Dragon Quest a-t-il beaucoup changé ?

Yuji Horii : Le processus de création n’a pas réellement changé. Je dois dire qu’au tout début, il n’y avait pas beaucoup de mémoire disponible et nous étions donc limités sur ce que nous pouvons mettre ou non.
La technologie a vite évolué et nous avons maintenant assez de mémoire disponible pour ne pas nous inquiéter sur les limitations.

Takeshi Uchikawa : Les gens sont un peu gourmands, plus on met de contenu, plus on a envie de mettre du contenu en plus ! Et dans ce sens, nous devons tout de même penser aux limitations pour ne pas être perdus dans le surplus.

Je n’étais pas là dans les années 80 pour parler des limitations, mais je peux vous dire qu’il y a beaucoup plus de gens impliqués dans le développement qu’à l’époque. C’est un énorme travail d’équipe. Nous faisons tout pour améliorer et arranger le jeu pour qu’il soit le meilleur possible.

Yuji Horii : Dans les années 80, nous n’avions que 64 Kilo-bytes. Le jeu était développé avec une équipe de moins de 10 personnes (rires).

Nadiro : Pour quelqu’un qui n’a jamais joué à un jeu Dragon Quest auparavant, peut-on commencer la série avec Dragon Quest XI ?

Yuji Horii : Il n’y a pas de soucis, vous pouvez commencer la série avec Dragon Quest XI.

Nadiro : Dragon Quest XI étant classé PEGI 12, je devine que le jeu doit être plutôt accessible. Qu’en est-il des joueurs voulant un peu plus de challenge ?

Yuji Horii : Si je prends l’exemple de Dark Souls, c’est un jeu difficile car on ne fait que mourir (rires). Mais dans ce sens, c’est un certain challenge ! On ne sait pas quand on va mourir et ça procure donc une certaine excitation (rires).
Pour Dragon Quest XI, n’importe quelle personne qui se met au jeu peut le finir ! Mais je comprends que certaines personnes ne sont pas satisfaites de juste finir le jeu. Nous avons donc ajouté un mode plus difficile appelé Draconian Mode.

Nadiro : Nous avons parlé des limitations et des premiers jeux qui ne tenaient que dans 64 Kilo-bytes. Si vous aviez eu plus de temps de développement, auriez-vous aimé ajouter des choses au jeu ?

Yuji Horii : Hmm… J’y ai pensé et je crois que le jeu est dans sa meilleure forme.

Takeshi Uchikawa : Je vais être honnête : Plus de temps signifie généralement plus d’argent.
Dans un autre sens, rajouter plus de choses ne rendra pas forcément le jeu meilleur. Si on avait rajouté des choses dans Dragon Quest XI, j’ai peur qu’elles soient juste inutiles pour le jeu.
Je pense également que le jeu est dans sa meilleure forme !

Yuji Horii : Historiquement, la création d’un Dragon Quest a toujours été une bataille entre ce qu’on veut mettre et ce qu’on ne peut pas mettre à cause des limitations. Nous étions toujours en train de couper et réduire des choses dans le jeu pour le rendre plus lisse.
Mais tout ce qu’on coupait n’était pas perdu car il était récupéré dans les prochains jeux.

Nadiro : Vous nous avez dit que le jeu était dans sa meilleure forme. Dans ce sens, de quoi êtes-vous le plus fier dans Dragon Quest XI ?

Yuji Horii : Il y a plusieurs choses dont nous sommes fiers dans Dragon Quest XI. Nous avons pris les éléments qui nous plaisaient le plus dans la série et mis tout cela ensemble. C’est déjà quelque chose de formidable. Mais plus que tout, c’est la sensation que le jeu procure au joueur : c’est un nouveau voyage. Un voyage où n’importe qui peut prendre part et aller jusqu’au bout de celui-ci.

Hokuto Okamoto : J’aime beaucoup la fin du jeu ! Ce serait super si vous pouviez jouer au jeu jusqu’à la fin !

Yuji Horii : Quand vous jouez au jeu, vous vous sentez vraiment le héros dans l’histoire. Vous êtes le protagoniste dans le jeu

Takeshi Uchikawa : Cette fois-ci dans Dragon Quest XI, nous avons beaucoup travaillé sur les personnages. Et je pense que toute l’énergie et l’effort que nous avons fourni pour les créer vaut le coup. Ce qu’ils sont actuellement me plaît beaucoup.

Nadiro : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la version Nintendo Switch de Dragon Quest XI ?

Yuji Horii : C’est en cours ! (rires) Mais cela prendra encore du temps…

Nadiro : Quels sont vos personnages préférés dans ce nouvel épisode ?

Yuji Horii : Il y a tellement de personnages géniaux dans cet épisode. Mais personnellement, j’aime beaucoup Veronica. Elle est peut-être petite en taille, mais elle est très mature.

Hokuto Okamoto : De mon côté, je préfère Serena. Au début, je la détestais.

Takeshi Uchikawa : Tu la détestais ?

Hokuto Okamoto : C’est surprenant oui. Mais en jouant au jeu, j’ai découvert, via certaines choses du scénario – dont je ne peux dévoiler le contenu – qu’elle est en réalité une fille vraiment gentille. Je me suis donc dit : “Elle est géniale ! C’est vraiment un bon personnage”.

Takeshi Uchikawa : De mon côté, j’aime tous les personnages. Il est plutôt difficile de choisir un personnage préféré en particulier. Parmi les personnages, presque tous ont des vêtements aux couleurs flashy, excepté Rab. Il peut ne pas beaucoup se démarquer. Il est un peu un vieux mais il joue vraiment un rôle important dans cette histoire. Il aide les gens et les fait sourire malgré une mauvaise situation. C’est un personnage fort et important.

Nadiro : Avez-vous un message à adresser aux joueurs ?

Yuji Horii : Dragon Quest un jeu formidable et facile à prendre en main. Il est accessible aussi bien aux joueurs des anciens épisodes qu’aux nouveaux joueurs qui commencent la série avec Dragon Quest XI.

Alors, s’il vous plait jouez au jeu.

Takeshi Uchikawa : Nous avons beaucoup travaillé sur le jeu, que ce soit dans l’histoire, les voix, les personnages et toutes les amitiés que vous vous faites durant le jeu. J’espère vraiment que quand vous jouerez au jeu, vous trouverez d’autres personnes qui y joueront aussi et cela créera des amitiés en dehors du jeu.

Hokuto Okamoto : 30 ans de Dragon Quest sont derrière nous. Nous avons pris tous les meilleurs aspects de ces 30 ans de la série et les avons mis dans Dragon Quest XI. Ainsi, nous tournons une nouvelle page, c’est un nouveau départ pour la série.
Pour quelqu’un qui n’a jamais joué à un jeu de la série auparavant, cet épisode est le point parfait pour commencer.

Fin de l’interview

C’est ainsi que se termine notre interview avec Yuji Horii, Takeshi Uchikawa et Hokuto Okamoto qui sont respectivement Game Designer/Créateur de la série, Réalisateur et Producteur.

Vous pouvez également lire notre Test de Dragon Quest XI : Les Combattants de la Destinée sur notre site.

Commentaires Facebook
Catégories
Actus jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre