Les jeux de zombie, on aime tous ça. Oui, c’est réchauffé, oui, on en voit partout, mais dans Ian’s Eyes justement, on vous propose un héros qui ne les voit pas.

Gentil toutou

Le plan est des plus utile
Le plan est des plus utile

Ian n’a pas eu beaucoup de chance dans la vie. Ian est aveugle et cette journée va être un peu spéciale, puisqu’il va rentrer dans une nouvelle école, ce qui n’est jamais évident. Heureusement, il va pouvoir compter sur l’aide de North, son chien, pour le guider dans les couloirs de l’établissement. Après un rapide tour de l’école en compagnie du directeur, on vous dirige vers le gymnase où – à l’occasion du centenaire – une vidéo va être projetée aux élèves. Et là, c’est l’horreur. La vidéo semble rendre ceux qui la regardent complètement fous, décérébrés et violents. Aidé par son handicap, Ian échappe heureusement à la transformation, mais il lui faut maintenant quitter l’école… en évitant les élèves.

Bref, une belle journée de merde.

Oui, les zombies, on en voit partout, mais dans Ian’s Eyes, on vous propose un héros qui ne les voit pas.

Par miracle (mouais…) le principal de l’école a réchappé également à la transformation, et il compte vous aider à vous échapper. Seul problème : les zombies eux voient et entendent très bien, même si ce n’est pas bien loin. Aidé de North, vous devrez guider Ian en slalomant à travers les ennemis mortels, mais ça ne sera pas toujours suffisant. Il faudra parfois séparer nos deux compères pour que le chien parte seul faire diversion. North pourra alors ramper pour éviter d’attirer l’attention, ou aboyer plus ou moins fort pour attirer les monstres à un endroit qui laissera le champs libre à Ian. Car, que les choses soient claires (sans mauvais jeu de mot) : vous ne contrôlerez Ian à aucun moment, mais bien North, attaché ou non à son maître. N’espérez pas non plus vous séparer trop longtemps de Ian, sous peine de voir celui-ci paniquer… et attirer les zombies sur lui. Ainsi pour réussir à sortir et à faire la lumière sur toute cette histoire étrange, North doit impérativement rester en vie également.

Le film est visiblement "mortel"
Le film est visiblement « mortel »

Bienvenue à la Zombie Academy

Les couloirs vides... ça va bientôt changer
Les couloirs vides… ça va bientôt changer

Le jeu se déroule sous forme de quêtes à remplir, chacune nous envoyant chercher une issue ou un élément permettant de débloquer une issue, mais le level-design peut s’avérer un peu étrange pour un bâtiment scolaire, parfois en dépit du bon sens. Bref, les lieux semblent avoir été construits pour de la résolution d’énigme aux dépens de la logique.

En découlent donc aussi des situations où l’on serre les fesses, tant la marge de manœuvre est courte entre les déplacements des – nombreux- zombies. Bref on meurt souvent, parfois trop. Surtout qu’il n’y a aucun moyen d’échapper à un zombie une fois que celui-ci vous a repéré. Heureusement, les checkpoints sont très nombreux et permettent au moins de tester des solutions sans trop de conséquences.

L'est pas clair lui (ohohoh)
L’est pas clair lui (ohohoh)

La direction artistique du jeu est l’une des plus grande réussite de Ian’s Eyes, qui rappellera sans mal les travaux de Tim Burton, tout comme l’ambiance générale du titre. Les lieux bénéficient d’un certain cachet, rehaussé par le sang, les enfants morts et les cris au loin. Une ambiance qui n’est pas terrifiante, mais suffisante pour vous faire ressentir un beau malaise. Techniquement par contre, c’est un peu austère mais, comme je le disais, l’ambiance générale rattrape le tout. Les cinématiques oscillent entre le ratage complet et la belle performance (la scène dans le gymnase), la faute à une modélisation sommaire trop mise en avant et un doublage aux fraises. Et c’est dommage, puisque ça plombe complètement chaque passage narratif.

Conclusion

En bref, Ian’s Eyes est un survival-horror réussi, de part sa thématique première et les mécaniques de jeu liées au handicap de son protagoniste. Néanmoins, le titre pourra faire lâcher les moins patients à cause d’une difficulté parfois mal dosée et le peu de cas fait à la cohérence de l’ensemble, que ça soit en terme de level-design ou d’immersion. Reste un Survival doté d’une ambiance pesante, violent dans ses thèmes et diablement bien trouvé. “Me Gusta” !

En attendant, si vous voulez tester le titre, téléchargez la démo sur Steam.

Ian’s Eyes

  • Développeurs Sindie Games
  • Type Aventure – Horreur
  • Support PC
  • Sortie 01 Septembre 2016

Y’a bon!

  • Un aveugle parmi les zombies
  • L’ambiance malsaine du tout
  • La direction artistique
  • Le gameplay lié au chien

Beuargh!

  • Bon, c’est pas toujours très joli
  • Le doublage le moins concerné du monde
  • Des pics de difficulté parfois atroces
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Nioh est enfin daté
Next Assassin’s Creed : The Ezio Collection arrive bientôt
Close

NEXT STORY

Close

Games With Gold : le programme de ce mois de juillet

01/07/2019
Close