A vrai dire, il fallait s’en douter. C’en est fini du studio de Robert Bowling, Robotoki. Celui qui depuis deux ans développait Human Element, un jeu à la base parti pour être un survival-post-apo dans la veine de DayZ et finalement redesigné en shooter 5v5 a annoncé hier la fermeture de son studio. Notez que ça faisait un moment qu’il nous baladait : au moment ou Nexon, l’éditeur parti pour soutenir Human Element et le distribuer en free-to-play abandonne le projet, Robert Bowling entame des licenciements et décide passer au modèle payant.

C’est en décembre que l’affaire a commencé à sentir le sapin; moment qu’avait prévu le monsieur pour annoncer le nouvel éditeur. A la grande surprise de tout le monde, on a juste droit à un trailer aux antipodes des promesses entretenues pendant deux ans avec la poignée d’artworks dispos. Les grandes ambitions d’Human Element (réalité augmentée, features sur tablettes…) sont visiblement passées à la trappe puisque celui-ci s’est transformé en shooter à 5v5 sur PC. Mi Mad Max, mi-Team Fortress, la vidéo ne respire ni l’originalité ni la bonne foi. Robotoki continue d’annoncer une sortie pour novembre 2015.

Seulement voilà, nous sommes en janvier 2015 et il semblerait qu’aucun éditeur n’ait été assez dupe pour mettre des sous sur Human Element. Robert Bowling (qui, pour la petite histoire était auparavant community manager pour Infinity Ward) annonce donc «  La cessation des activités pour Robotoki et la mise en suspens du développement d’Human Element. […] Malgré nos négociations, nous n’avons malheureusement pas pu trouver d’éditeur et je ne peux plus continuer à financer le développement dans cette situation . ».

Gageons qu’avec seulement un trailer en CGI, Human Element finira aux oubliettes, et que Robert Bowling apprendra de ses erreurs.

Show Full Content
Previous Her Story, une fiction interactive par Sam Barlow
Next STRAFE est à fond dans le trip nostalgique des 90’s

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Superbeat XONiC | Test

12/11/2015
Close