Her Story

Demande à Google

Ca fait 4 ans que j’ai emménagé dans ma maison, pourtant, la pièce qui me servira de bureau et de bibliothèque est toujours aussi encombrée de cartons et de livres. Et de beaucoup de bordel poussiéreux aussi… Pour me motiver, c’est là que j’ai installé mon PC, mais visiblement ça n’a pas eu l’effet escompté et la poussière s’entasse de jours en jours… Il est tard, ce n’est pas encore ce soir que je vais ranger. J’ai un petit titre à tester, qui utilise activement les bonnes vieilles Full Motion Vidéo, le summum de la ringardise dans les années 90, mais dont le principe m’interpelle : l’interrogatoire décousu d’une femme venue déclarer la mort de son mari. C’est le début de Her Story.

Back in 1994

L’interface s’insère bien dans mon bureau : un bon Windows 95, un écran cathodique vieillot et des icônes sur le bureau. Deux fichiers Readme.txt, que je lis par principe, me sont adressés et m’explique rapidement l’outil de recherche qui s’affiche en face de moi : la base de données de la police est capable de me retrouver des extraits de quelques secondes sur base de mots-clés ou de la combinaison de ceux-ci. La jeune femme qui apparaît à l’écran semble bouleversée et le premier mot-clé inséré – Murder – nous aiguille quant à la nature de l’interrogatoire.

Quelque chose ne colle pas

Quelque chose ne colle pas

Her Story, ce n’est qu’une suite de vidéos, que l’on découvre en tapant les mots-clés que nous voulons et qui nous dévoilent des fragments disparates de l’histoire de cette femme. De la disparition de son mari, nous plongeons de plus en plus dans sa vie, son passé et son intimité.

Puis il y a la phrase qui perturbe. Celle qui, sortie de son contexte, interpelle et nous lance dans tout autre chose. De qui d’autre parlons-nous ? Vite, le moteur de recherche.

L'interface usée d'un vieux PC est particulièrement bien rendue, jusque dans l'ambiance sonore

L’interface usée d’un vieux PC est particulièrement bien rendue, jusque dans l’ambiance sonore

Ma femme passe dans le couloir derrière moi et me fait remarquer que la nuit est tombée. Je n’ai pas allumé de lampe, les reflets orangés des réverbères de la rue assurent assez pour que je ne perde pas davantage d’acuité visuelle. Il est presque minuit, je découvre une option pouvant enlever le filtre vieillot du jeu, mais cela lui enlève une bonne partie de son charme. Je me rends compte que l’atmosphère poussiéreuse et calme de mon bureau me donne l’impression de réellement me trouver dans un local d’archives, d’autant que l’écran renvoie les reflets de néons défaillants inexistants chez moi. Dans un éclair je crois apercevoir un visage dans le reflet de l’écran, alors que la musique d’ambiance change.

A cet instant précis, quelque chose m'a donné froid dans le dos.

A cet instant précis, quelque chose m’a donné froid dans le dos.

Seuls les 5 premiers résultats me sont visibles via le moteur de recherche, et je commence à tourner en rond dans mes requêtes. Je vais commencer à devoir combiner les mots et les expressions pour aller plus loin. Un lieu et un nom ? Une date sans doute. Il me semble avoir entendu plusieurs informations potentiellement intéressantes dans une précédente vidéo. Merde, j’aurais du la sauvegarder. Heureusement, j’avais ajouté mes propres mots-clés à la vidéo, mais quels étaient-ils encore ? J’attrape une feuille de brouillon et un crayon et je me met à noter les mots-clés à la volée, ça sera plus simple. Mais comment les classer ? Les interrogatoires semblent porter sur plusieurs jours, en témoignent les vêtements différents de la femme. Comment disait elle s’appeler déjà ? C’est étrange, ce sentiment de contradiction. Je pense avoir taggé d’autres vidéos avec d’autres noms intéressants… Quelque chose ne colle pas.

Toutes les anecdotes ont une importance, même infime, pour démêler la vérité.

Toutes les anecdotes ont une importance, même infime, pour démêler la vérité.

Une voiture passe dans la rue, la musique à fond. Bordel, déjà une heure du matin. Sans m’en rendre compte, voilà plus de trois heures que je fouille le passé de cette femme, fasciné par ses révélations. Comment est-on arrivé à parler de tout cela ? Les discussions se multiplient et il m’est bien difficile de les remettre dans un ordre chronologique.

Une fenêtre de Chat s’ouvre, et quelqu’un me demande si j’ai terminé. Je pense en avoir vu assez, du moins pour commencer à cerner les événements et les rôles de chacun dans la mort de cet homme. Je me déconnecte.

Voilà les crédits de fin, et la base de données montre que j’ai manqué un bon nombre de vidéos. Pourtant, j’ai atteints la conclusion avec le sentiment de n’avoir vu qu’une facette de la vérité, d’autres informations me manquent. La construction par mots-clés autorise l’interprétation des événements, les associations se faisant entre les vidéos déjà vues mais aussi l’ordre dans lequel nous les voyons. Une seconde partie pourrait offrir une nouvelle vision de l’affaire, d’autres détails, à condition de laisser passer un peu de temps, pour oublier un peu l’enchaînement des événements que je tenterai inconsciemment de reproduire… C’est ça, je vais aller dormir un peu. Nous verrons dans quelques jours…

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

[dropcap]C[/dropcap]e n’est pas une surprise de voir Sam Barlow derrière Her Story, l’homme nous avait déjà proposé une expérience proche dans Silent Hill Shattered Memories, qui revisitait les événements du premier épisode d’un autre point de vue. L’actrice Viva Seifert porte littéralement le jeu sur ses épaules, jouant avec les expressions de son visage et les intonations de sa voix, tantôt inquiétante, tantôt fragile. On avance dans les très nombreuses vidéos avec méthode et on scrute la moindre information à recouper avec les précédentes. Chaque vidéo – pourtant très courte – apporte son lot de précision et de nouvelle question. Le découpage narratif est aussi très pointu, de sorte que même en choisissant nous-mêmes les requêtes et donc les extraits vidéos à voir, on ne peut que  progresser dans l’histoire sans tomber sur une information cruciale trop vite. Ou alors elle passe complètement inaperçue et ne prend son sens que plus tard, à la lumière d’autres révélations. Assurément un titre narratif proche du Visual Novel qui ne pourra toucher qu’un public restreint, mais une expérience fascinante.

Her Story

  • Développeurs Sam Barlow
  • Type Enquête interactive
  • Support PSC, MAC, IOS
  • Sortie 24 Juin 2015
Note Les feux de l'amour
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

[unordered_list style= »green-dot »]

  • Le sentiment d’être un vrai détective
  • L’esthétique globale du titre
  • Viva Seifert, parfaite
  • La qualité du découpage narratif

[/unordered_list]

Beuargh!

[unordered_list style= »red-x »]

  • Des documents supplémentaires autres que vidéos auraient rajoutés un peu de variété
  • Entièrement en anglais (avec sous-titres anglais) pour ceux que ça dérange

[/unordered_list]

Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre