L’éditeur britannique Curve Digital avait fait le déplacement jusqu’à Cologne pour présenter ses futurs jeux. PxlBBQ était convié à une petite présentation d’un peu plus d’une heure pendant laquelle nous avons pu voir et essayer trois de leurs prochains jeux.

Racing Apex

Le premier jeu auquel nous avons pu nous frotter est Racing Apex, un titre à la devanture résolument rétro mais au gameplay moderne. Visuellement, le titre n’est pas loin d’un Outrun low-poly, tandis que manette en main, on s’approche plus d’un Ridge Racer s’étant acoquiné avec un Mario Kart.

Niveau promesses, le titre devrait pimenter ses courses en proposant des items de boost ou offensif à récupérer au fil du circuit. Les voitures devraient également s’abîmer à mesure des coups encaissés. Enfin, on nous a promis qu’il sera possible de jouer en multi que ce soit en local ou en ligne. Malheureusement, rien de tout cela ne nous a été montré puisque le build de Racing Apex que nous avons tâté n’était pas assez avancé. Dommage…

Les 5 minutes pendant lesquelles nous avons testé le jeu en solo contre l’IA étaient tout juste suffisantes pour commencer à appréhender la conduite. Conduite qui n’exige pas vraiment de freiner. Ce qui met bien en exergue le côté arcade de la chose.

Pour être francs avec vous chers lecteurs, nous n’avons pas joué suffisamment pour nous forger un avis mais si Racing Apex tient toutes ses promesses, il pourrait être un chouette jeu de course arcade au style rétro. Sortie prévue sur console et Steam à l’horizon 2018.

Bomber Crew

Pour faire simple : Bomber Crew, c’est FTL dans un bombardier sur fond de Seconde Guerre mondiale. Voilà. Bon, je peux quand même développer un peu si ça vous dit.

A la tête de l’équipage d’un bombardier, le joueur de Bomber Crew devra recruter et gérer sa fine équipe composée d’un pilote, d’un opérateur radio, d’un mécanicien ou encore de gaillards s’occupant des missiles et autres bombes à larguer.

La mission à laquelle nous avons assisté était découpée en plusieurs objectifs : photographier deux sites sensibles et en bombarder un troisième. Bien évidemment, la balade ne fut pas des plus plaisantes puisque de la piétailles ennemies et un boss sont venus nous chercher misère à plusieurs reprises.

Simple à prendre en main, Bomber Crew nous met face à un écran représentant le bombardier et demandant de réagir aux situations qui nous font face en donnant les ordres adéquats à l’équipage (réparer l’avion, faire du repérage, canarder l’ennemi, etc.). Bref, il faut prendre en compte une multitude de variables et gérer au mieux les imprévus sous peine de périr. Ajoutez à cela un style BD tout choupi et vous avez un titre qui devrait parler aux stratèges.

Bomber Crew sortira sur Steam le 19 octobre 2017. Le jeu déboulera également sur Xbox One, PlayStation 4 et Nintendo Switch à une date ultérieure.

A Knight’s Quest

En développement depuis 2 ans par une équipe restreinte de 2 développeurs, A Knight’s Quest s’annonce bigrement ambitieux.

Ce jeu d’aventure, que l’on pourrait paresseusement qualifier de Zelda-like, vous colle dans les bottines de Rusty, un aventurier maladroit qui a accidentellement mis le monde en danger. Heureusement, le gaillard assume et part directement réparer sa maladresse.

La séquence de jeu à laquelle nous avons assisté était déjà bien avancée dans l’histoire avec un personnage high level et bien stuffé. Si le héros commence sans magie, équipements spéciaux ou compétences, il en accumulera un bon paquet dans sa besace au fil de l’aventure : marteau de glace pour geler les ennemis, le combo épée/bouclier-qui-renvoie-des-projectiles, la magie permettant de se déplacer rapidement et courir sur l’eau ou encore effectuer une projection fantomatique de vous même pour traverser par exemple une grille de prison … Tous ces ustensiles sont customisables via des runes pour faciliter l’exploration d’un open world qui s’annonce de belle envergure.

Côté baston, c’est relativement nerveux. Via un lock, il est possible de tourner autours des ennemis avant de leur asséner un bon coup lorsqu’ils baissent leur garde. Il est aussi possible d’interagir avec l’environnement pour, par exemple, brûler les ennemis s’approchant trop près d’un feu de camp.

Pour ce qui est de l’exploration, elle devrait être relativement souple puisqu’il n’existe pas qu’une seule solution pour arriver à ses fins. Par exemple, pour ramasser une clé, Rusty pouvait soit y arriver en bondissant sur plusieurs plateformes, soit en gelant une fontaine pour ensuite l’escalader et choper cette clé. Comme dans tout bon jeu d’aventure, de l’artisanat sera également de la partie avec les ingrédients que vous ramasserez ou looterez.

Si la présentation de A Knight’s Quest fut relativement courte, le jeu s’annonce intéressant et riche en contenu. A suivre de près donc ! Sortie prévue pour 2018 sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC.

Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Mr Scintillant
Mr Scintillant

Actuellement, je tape la carte sur MTG Arena et Legends of Runeterra, tout en continuant mon marathon Kingdom Hearts

Précédent gamescom 2017 – 2 heures de jeu sur Wolfenstein II : The New Colossus
Suivant gamescom 2017 – brève présentation du jeu AER : Memories of Old
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Tales of Vesperia Definitive Edition : c’est pour le 11 janvier 2019 chez nous

10/09/2018
Close