Le festival ANIMA revient dans une 39e édition ! Du 21 Février au 1er Mars 2020 se déroulera le Festival International du Film d’animation de Bruxelles. Il s’agit d’un événement tout public, où nous pourront découvrir notamment les nouveautés de cette année :  5 longs métrages et 20 courts-métrages en compétition venant de tous les pays. Anima se concentrera un peu plus sur les pays nordiques et leurs auteurs, tout en rendant hommage au studio luxembourgeois : Mélusine Productions.

Le soir, on pourra découvrir, comme nous vous en avons parlé l’an dernier, les 7 programmes Best of Shorts. Sans oublier les 3 programmes C’est du Belge, mettant en avant les créations de notre plat pays. 

Si vous aimez la technologie et l’animation, vous serez servis. Avec A VR World of Animation, c’est 60 minutes d’animation immersive dans un programme contenant 2 premières mondiales !

Anima c’est aussi des rendez-vous et présentations professionnels sur le monde de l’animation regroupés dans la thématique Futuranima.

Mais où se situe la Japanimation dans tout cela ? Bah c’est pas compliqué, il suffit juste de scroller 👇

 

La Japanimation au Festival Anima

Sur les 6 longs-métrages en compétition cette année à ANIMA 2020, 4 d’entre eux sont japonais !

 

Children of the Sea

Synopsis : Quand Ruka était plus jeune, elle a vu un fantôme marin dans un aquarium. Aujourd’hui, elle se sent attirée par l’aquarium, mais aussi par deux garçons mystérieux qu’elle y a rencontrés : Umi et Sora. Ces derniers ont été élevés par des dugongs et, comme elle, ils entendent les mêmes appels étranges.

Réalisé par : Ayumu Watanabe (Doraemon, After the Rain)
Pays : Japon
Année : 2019
Durée : 1h50 (110 minutes)

Horaires de diffusion :

The Relative Worlds

Synopsis : Shin, un lycéen tokyoïte tout à fait ordinaire, rencontre un jour Jin, un jeune homme qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Jin déclare venir d’un monde parallèle gouverné par la princesse Kotoko. Il est venu à Tokyo pour tuer le double de la princesse, qui s’avère être Kotori, la meilleure amie de Shin.

Réalisé par : Yuhei Sakuragi
Pays : Japo
Année : 2018
Durée : 1h33 (93 minutes)

Horaires de diffusion :

Ride your wave

Synopsis : Hinako, passionnée de surf, déménage dans une ville balnéaire. Lors d’un incendie, elle est sauvée par un pompier, Minato. Une incroyable fusion va naître entre ces deux êtres aux éléments contraires. Mais Minato meurt en surfant seul. Hinako s’accroche à l’esprit de son ami, qui rejaillit dans sa vie sous forme d’eau.

Réalisé par : Masaki Yuasa (Mind Game)
Pays : Japon
Année : 2019
Durée : 1h36 (96 minutes)

Horaires de diffusion :

The Wonderland

Synopsis : Akané est une jeune fille rêveuse. La veille de son anniversaire, elle se rend chez sa tante antiquaire pour récupérer son cadeau. Dans l’étrange bric-à-brac de la boutique, elle pose sa main sur une pierre magique. S’ouvre soudain un passage secret d’où surgit Hippocrate, un alchimiste venu d’un autre monde.

Réalisé par : Keiichi Hara (Miss Hokusai)
Pays : Japon
Année : 2019
Durée : 1h56 (116 minutes)

Horaires de diffusion :

 

Hors compétition, on peut également retrouver les trois films du nouveau fleuron de l’animation japonaise : Le studio Ponoc avec Modest Heroes.

 

MODEST HEROES – PONOC SHORT FILMS THEATRE, VOLUME 1

Trois films emblématiques de la sensibilité et de la virtuosité du studio Ponoc, nouveau fleuron du cinéma d’animation japonais : Kanini & Kanino raconte les aventures de deux enfants crabes, frère et sœur, Life Ain’t Gonna Lose est basé sur la relation d’une mère et de son fils et Invisible relate la lutte solitaire d’un homme invisible.

Chiisana Eiyû: Kani to Tamago to Tômei Ningen

Long métrage de Hiromasa Yonebayashi, Yoshiyuki Momose et Akihiko Yamashita
Pays : Japon
Année : 2018
Durée : 53 minutes

Horaires de diffusion :

 

Montrer le reste de l'article
Précédent L’extension de Pokémon TCG dédiée à Épée et Bouclier est disponible
Suivant Festival Anima : Futuranima 2020, dédicaces et décentralisation
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Guild Wars 2 détaille un nouveau mode JcJ : Bastion

13/02/2015
Close