Ahh Dragon Ball… n’as-tu pas bercé mon enfance ? Voilà 30 ans que je suis avec bienveillance les aventures de Son Goku et de sa bande de joyeux lurons, et c’est toujours un plaisir de les retrouver en jeu vidéo. Mais que la nostalgie ne nous voile pas la réalité : même si je reste un grand fan de la série, force est de constater que la licence s’est montrée d’une qualité inconstante. Après un très beau mais limité Ultimate Tenkaïchi et la tentative multi de Battle of Z, qu’en est-il de ce Dragon Ball Xenoverse ?

TokiToki, toqué toqué ?

Pour une fois, un travail a été fait sur l’histoire et la mise en scène. Plus question ici de revivre la chronologie habituelle de Dragon Ball. Le Temps lui-même est en danger et Trunks invoque un guerrier capable de lui venir en aide pour rétablir la ligne temporelle originale… Il s’agit bien entendu du Trunks du futur alternatif et non du gamin immature de Great Travel, même si il paraît moins noble à TokiToki. Sous ce nom étrange se cache la Ville du Temps, sous la protection d’une Kaïoshin juvénile et inutile, mais néanmoins séculaire. Elle regroupe une large équipe de gardien du temps, que vous, joueur, venez de rejoindre sous les traits d’un avatar que vous créez quelques instants avant. Les événements majeurs de la série se sont vus modifiés en vue de faire échouer les héros, mettant ainsi en grand danger la Terre et la galaxie toute entière.

Pour commencer, que se serait-il passé si Raditz avait esquivé l’attaque de Son Gohan et le rayon mortel de Piccolo grâce à une aide extérieure mystérieuse ? C’est sur ce genre de petites modifications que se base l’histoire du jeu, forçant Trunks et votre avatar à rétablir la courbe des événements en intervenant directement aux côtés des héros de la série. Ainsi, vous ne participerez pas à tous les événements, mais uniquement à ceux qui ont été modifiés, apportant un vent de fraîcheur bienvenu à une aventure déjà maintes fois racontée.

Graphiquement, le jeu a quand même de la gueule
Graphiquement, le jeu a quand même de la gueule

Une solide connaissance de la série est cependant requise pour apprécier non seulement les modifications apportées mais aussi combler les nombreuses ellipses dont le jeu use pour garder un rythme soutenu. Car vous n’arrêterez jamais de vous battre et de vous dépasser dans Xenoverse.

Bienvenue, Patroller !

Choisissez bien votre personnage, vous ne pourrez plus en changer avant la fin du scénario
Choisissez bien votre personnage, vous ne pourrez plus en changer avant la fin du scénario

Le choix vous est donné en début de partie de créer un avatar entre 5 races distinctes. Les humains sont les plus équilibrés, puissants mais sans talents particuliers. Les Saïyens sont moins résistants, mais bénéficient d’un gain de puissance à chaque fois qu’ils reviennent à la vie et peuvent aussi se transformer en Super Saïyen une fois la compétence débloquée. Les Majins sont les rois de la magie et des attaques spéciales, tandis que les Nameks profitent d’une meilleure régénération et meilleure endurance. Enfin, la race des Tyrans galactiques sont les plus véloces ! Une fois votre race et votre apparence définie parmi un choix plutôt imposant d’options pour éviter la plupart des doublons une fois en ligne, un rapide choix de départ vous est donné entre une préférence pour le corps à corps, les attaques à distance ou le type équilibré, définissant vos attaques de départ et vos statistiques initiales. Tout le reste, il ne tient qu’à vous de le développer.

Il existe différents types de radars aptes à vous donner beaucoup de renseignements sur vos ennemis en combats.
Il existe différents types de radars aptes à vous donner beaucoup de renseignements sur vos ennemis en combats.

En sus de l’histoire principale, découpée en chapitres, vous pourrez librement parcourir les 3 quartiers de TokiToki et dépenser vos Zennies durement acquis pour vous procurer des accessoires pour personnaliser d’avantage votre personnage, mais surtout de nouveaux équipements boostant l’une ou l’autre caractéristique (au détriment d’une autre souvent), de nouvelles techniques à équiper, des objets de soin ou de régénération que vous pouvez aussi fabriquer vous-même à l’aide de matériaux récupérés dans les niveaux. Les différents objets et techniques se débloquant au fil de votre progression dans le scénario principal, il y a toujours des choses à découvrir dans les boutiques.

Une mission du scénario... vous allez ramasser vos dents contre Satan !
Une mission du scénario… vous allez ramasser vos dents contre Satan !

Chaque mission réalisée vous rapportera son lot de Zennies et d’expérience, laquelle vous fera gagner des niveaux comme dans un RPG, vous octroyant alors 3 points à répartir dans les différents attributs de votre avatar. Outre la jauge de vie, vous pourrez augmenter la jauge de Ki utile pour réaliser les techniques spéciales, mais aussi l’endurance, indispensable pour esquiver les combos ennemis trop pressants ou encore voler rapidement. Les coups basiques pourront aussi gagner en puissance, tout comme les attaques spéciales ou ultimes ! A vous de faire évoluer votre personnage en fonction de ses capacités de départ, du style de jeu que vous voulez adopter et des équipements désirés. Certains préféreront sûrement jouer au corps à corps, tandis que d’autres opteront pour le combat à distance, ou la pression avec des dégâts mineurs mais constants, privilégiant l’esquive. Une jolie variété de guerrier est possible, en mixant les équipements pour obtenir soit un personnage équilibré, soit un spécialiste conscient de ses forces et ses faiblesses.

Les attaques spéciales sont très variées et très nombreuses !
Les attaques spéciales sont très variées et très nombreuses !

Les périodes couvertes vont de l’arrivée des Saïyens sur Terre jusque la défaite de Buu. D’autres arcs sont également disponibles comme celui tiré du dernier film avec Beerus, et d’autres sont cachés et soumis à des conditions pour être joués, comme l’arc de Broly.

Time Crimes

Mais la mission principale ne sera pas de tout repos et ne vous attendez pas à pouvoir la boucler d’une traite car Xenoverse se fait spécialiste des pics de difficulté soudains. Il vous faudra alors vous tourner vers les nombreuses missions annexes, qui se déverrouillent également au fil de votre avancée scénaristique.

Réparties par niveau de difficulté, ces missions pourront être faites autant en ligne avec deux autres joueurs que localement avec des personnages contrôlés par l’IA. Qu’on se le dise tout de suite, cette dernière s’avère assez passive et servira surtout de punching-ball pour occuper les autres ennemis pendant que vous vous focalisez sur l’un d’eux sans être dérangé… du moins, tant que l’IA n’est pas mise à terre. Les missions sont assez variées, certaines demandant d’affronter un unique ennemi surpuissant dans divers environnements tandis que d’autres vous confronteront à une large équipe se relayant pour vous abattre, jouant d’avantage sur votre épuisement. D’autres encore vous demanderont de récupérer des Dragon Balls sur des ennemis et de les acheminer vers un endroit précis. Les missions sont très nombreuses et comportent toutes des conditions spéciale de victoire. Il faudra parfois faire en sorte qu’un allié en particulier survive, ou terminer le combat en un temps limité. Des conditions inconnues supplémentaires pourront également modifier le cours du combat. Par exemple, une mission vous confrontera tour à tour à Piccolo, Krilin, Gohan, Vegeta et Goku sur Namek. Il est tout à fait possible de s’en tenir là, et la mission sera considérée comme réussie si ces personnages sont vaincus. En revanche, si vous battez Krilin avant Goku et que celui-ci s’approche de la défaite, il se régénérera entièrement en se transformant en super Saïyen et se focalisera bien plus sur la personne que vous devez protéger, rajoutant un âpre combat. Mais le jeu en vaut la chandelle, car en plus du gain d’argent et d’expérience, la complétion de ces objectifs bonus vous donnera la chance de récupérer des techniques ou objets spéciaux, souvent introuvables autrement. Des équipements uniques ou des techniques inédites récompenseront ainsi les plus acharnés, tout en gardant à l’esprit que ces récompenses sont aléatoires et ne tombent pas forcément à la fin du combat, encourageant les nouveaux essais, seul ou en équipe online.

pxlbbq-xenoverse-kameha
Farmer certaines missions spécifiques s’avère souvent payant en terme d’objets ou d’expérience

Parfois, au cours d’une mission annexe, vous pourrez défier un autre Patroller, qui pourra vous laisser soit un objet pour la fabrication de capsule, soit une Dragon Ball !  Récupérez les 7 de cette façon et vous pourrez invoquer Shenron pour exaucer un voeux, allant de la remise à zéro du personnage,en passant par une grosse somme de Zennies ou l’obtention de personnages.

Maître des Grues

Si il est possible d’acheter les techniques en magasin ou d’en obtenir de spéciales via les missions, les héros de la série pourront aussi vous prendre sous leur aile et vous entraîner. Apparaissant parfois aléatoirement en ville, vous pourrez choisir de devenir leur élève et de vous confronter à eux dans des combats de plus en plus difficiles, apprenant à chaque étape une nouvelle technique, jusqu’à apprendre l’attaque ultime propre à chaque maître. Parfois ils vous demanderont de leur rapporter un objet spécifique ou de remplir une condition particulière avant de vous apprendre autre chose, mais surtout de faire évoluer une jauge d’amitié, qu’il faudra faire progresser en les utilisant comme alliés lors de missions annexes. Vous pouvez à tout moment choisir un autre maître disponible sans perdre votre progression avec le précédent… mais c’est prendre le risque de ne plus le voir à TokiToki avant un moment, les maîtres apparaissant en ville aléatoirement.

Parfois, avant de vous accepter pour élève, ils vous demanderont même de réussir une mission annexe qu’eux seuls peuvent déclencher. Les maîtres sont également soumis à votre progression et ne peuvent apparaître que lorsque vous atteignez un certain niveau. Par exemple, n’espérez pas devenir l’élève de Son Goku avant le niveau 70, tandis que débuter votre apprentissage avec Vegeta pourra se faire dés le niveau 5.

Bref, il y a de quoi faire à TokiToki, et votre avatar pourra évoluer de façon très personnelle suivant la voie que vous lui aurez choisie.

Sachez aussi que la transformation en super Saïyen n’est pas forcément la plus adaptée. Si les Saïyens sont logiquement les seuls à pouvoir obtenir cette compétence, elle s’accompagne de contraintes à ne pas négliger. Tout d’abord, il faudra obtenir ces transformations en réussissant des conditions particulières de certaines missions, de façon aléatoire donc. Une autre option est de les acheter au magasin bien plus loin dans l’aventure pour une somme d’argent importante. Ensuite, la transformation prend la place d’une attaque ultime parmi les deux emplacements disponibles. Enfin, si elle apporte un sérieux boost de statistiques et permet d’enchaîner plus facilement les attaques spéciales, la transformation draine continuellement le Ki du personnage. Sachant que la seule façon de récupérer du Ki est d’infliger des dégâts à un ennemi ou de sacrifier un emplacement d’attaque spéciale pour y attribuer une compétence de recharge, la transformation ne s’avère pas alors une option intéressante pour tous.

Même constat pour le Kaïoken, prenant la place d’une attaques spéciale, disponible pour toutes les races et fonctionnant de la même manière, mais celui-ci drainant continuellement votre endurance, vous empêchant alors d’esquiver les attaques ou de voler à pleine vitesse quand la jauge se retrouve vidée. Déclinée en 3 versions (Kaïoken, x3 et x20), elles s’obtiennent plus facilement, mais ne sont pas non plus des passages obligatoires vers la puissance pour vos avatars.

Au début c'est le bordel, puis on apprend assez vite à se repérer et à choisir les techniques les plus adéquates pour son style de jeu
Au début c’est le bordel, puis on apprend assez vite à se repérer et à choisir les techniques les plus adéquates pour son style de jeu

Vous pouvez donc équiper jusque 4 attaques spéciales (ou trois attaques spéciales et un Kaïoken) deux attaques ultimes (ou une seule et une transformation en Super Saïyen), et une attaques d’esquive spéciale parmi les dizaines et dizaines de compétences disponibles. Une variété de choix et de directions et une profondeur de gameplay insoupçonnée les premières heures vraiment appréciable !

Cross Gen

Techniquement, le jeu n’a pas à rougir de ses personnages, mais les décors sont assez vides et les arènes semblent un peu plus limitées pour certaines que dans les autres jeux de la licence. On comprend cela de part la volonté de voir évoluer plusieurs guerriers de manière fluide à l’écran, mais on ne peut pas s’empêcher de se dire que si Dimps s’était concentré uniquement sur PC et console nouvelle génération, nous aurions pu bénéficier de plus beaux environnements, plus grands et plus interactifs. Mais en l’état, ce n’est pas vraiment grave, car dans le feu de l’action, c’est assez anecdotique. Ce qui l’est moins ce sont les temps de chargement assez courts, mais néanmoins nombreux qui parsèment la progression, et l’inconstance actuelle des serveurs Xenoverse, multipliant les déconnexions depuis la sortie. Cela n’empêche pas de jouer contre ou avec d’autres joueurs, mais limite drastiquement les interactions réelles à TokiToki, véritable Hub socal, renvoyant même le joueur solo à l’écran d’accueil en cas de déconnexion. En attendant le patch, je vous conseille de jouer déconnecté, au moins le temps de finir le scénario assez fourni qui pourra vous tenir plusieurs jours occupés, tout comme les missions annexes et la quête des Dragon Balls.

Si le gameplay paraît brouillon et confus les premières heures, celui-ci s’avère vraiment bien pensé et complet une fois maîtrisé. De nombreux combos peuvent être exécutés, combinés entre eux ou mixés avec des attaques spéciales pour mettre à mal les ennemis les plus puissants, et ils sont nombreux ! Armures inébranlables, transformations géantes, à 6 contre 1 ou ennemis de plus en plus puissants au cours du même combat, vous devrez jongler avec vos plus belles techniques, esquives et objets pour espérer survivre à un jeu parfois cruel et injuste, mais toujours gratifiant.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

On tient peut-être enfin le meilleur Dragon Ball depuis bien trop longtemps sur console – et PC pour une fois. Les tâtonnements d’Ultimate Tenkaïchi et de Battle of Z auront finalement menés à Xenoverse, une aventure originale digne d’un OAV, un système d’évolution constant, une courbe de progression brutale mais jamais insurmontable, une personnalisation poussée pour une profondeur de jeu qu’on n’attendait pas, un contenu dantesque et un mode en ligne jamais imposé mais très bien pensé, à défaut d’être stable pour le moment.

Cette fois, il est vivement recommandés aux fans de la série, qui ne pourront être déçus par ce Xenoverse, mais aussi aux néophytes qui découvriront ici un jeu vraiment amusant mais aussi exigeant bourré de contenu et d’activités !

Dragon Ball Xenoverse

  • Développeurs Dimps
  • Type Dragon Ball MMO-baston
  • Support PS3, XBox360, PS4, XboxOne, Pc
  • Sortie 27 Février 2015

Dans le même genre :

  • Battle of Z mais en bien mieux
  • Sparking mais en plus réussi

Y’a bon!

  • Une histoire originale
  • La création de l’avatar
  • Les possibilités de jeu personnalisées
  • La durée de vie énorme
  • Le contenu à débloquer
  • Le multi bien pensé
  • Hyper dynamique

Beuargh!

  • Des serveurs fonctionnels, c’est quand vous voulez
  • On sent bien le Cross-Gen
  • Quelques bugs historiques (caméra, hitbox)
  • Le Season Pass à 25€
Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Précédent Metal Gear Solid V : éditions collector et day 1 dévoilées
Suivant Wolfenstein : The Old Blood – la préquelle standalone qu’on n’attendait pas

3 avis sur “Dragon Ball Xenoverse | Test

  1. il est bon mais il y a quand même pas mal de défaut.
    -je trouve sa dommage qu’on ne puisse pas modifier les tenues des personnages dbz sur son perso (tenue tinshinhan berk de vert)
    -pour l’histoire du super sayajin bah.. avec le ki au max on peut facilement envoyer 5-6 attaques spéciales et sa tue un peu le jeu.
    -on a une limite de 100 points de compétence sur ses stats de base… pas possible de faire un sayajin résistant :s
    – l’histoire de farm 3fois les boules de cristal pour débloquer des perso jouable sa dégoute un peu :s
    – mon dieu l’IA fragile dans les missions (genre celle avec vegeto) bu dois survivre et tu as 5 combats d’affilé et la moindre ultime attaque et le pauvre petite buu perd la moitié de sa vie…

    sinon nickel l’article !

  2. Oui, il y a des défauts, mais je salue l’initiative de proposer quelque chose de neuf, sur un scénario original et avec une nouvelle approche, la série en avait besoin. Ca avait été fait de façon maladroite avec Battle of Z, mais ici, on sent qu’on tient quelque chose 🙂
    – Oui pour les couleurs des vêtements, je trouve dommage aussi qu’on ne puisse pas les personnaliser. Mais ‘d’un autre côté, il y a tellement d’équipements à mixer que c’est bien suffisant pour se démarquer en ligne 🙂 Mais tu as raison, ça aurai pu être proposé.
    – Le Super Saïyen est puissant, c’est certain… quand tu joue un personnage full Ki ou un des héros de la série. Il faut faire de grosse concessions et aimer le spam de Super ou Ultra pour envisager d’utiliser réellement le SSJ. Pour ma part, j’ai trouvé les limites assez intéressantes pour ne pas être trop abusées, concernant l’Avatar du joueur du moins.
    – En boostant l’endurance à fond et la santé, si, il y a moyen d’être bien résistant et de dominer le champs de bataille en se téléportant sans cesse. Mais ici aussi, ce sont des concessions à faire intéressantes Quel intérêt si tous les joueurs se retrouvent avec des personnages ultimes identiques ?
    – Les Dragon Balls sont chiantes à avoir, mais bon… en même temps les voeux sont si peu intéressants XD Des Zennies, un niveau,.. à part redistribuer ses points, le reste est facultatif (puis sérieusement, t’as essayé de jouer avec Gogeta 4 ? O_O Il est nul). Le RNG est ennuyeux de base, c’est vrai, mais j’aime l’idée de devoir remplir des conditions spéciales pour looter les objets les plus intéressants 🙂
    – L’IA… oui, inutile si ce n’est pour jouer les punching-ball et occuper l’ennemi. D’un autre côté, ça encourage à jouer en ligne 🙂 Même si certaines missions comme celle de Bardock jouables uniquement en solo sont de vrais calvaires !
    Merci pour ton avis aussi 🙂

  3. haha gogeta il meurs plus vite que yamcha lol moi je prend des persos comme bill ou broly il me semble qu’ils n’ont pas de recul sur dégâts donc peuvent se libérer facilement.

Les commentaires sont fermés

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Yuuyoku no Fraulein : Wing of Darkness va être porté sur PS4

29/01/2019
Close
%d blogueurs aiment cette page :