C’est par le biais d’un nouveau rapport trimestriel que Blizzard donne quelques nouvelles sur l’avancement de Diablo IV. Tempérez cependant vos ardeurs, le jeu est encore loin d’être fini. En effet, les développeurs avouent ne pas encore être au stade de l’alpha et encore moins à celui de la bêta. Cet écueil mis de côté, voici une salve d’informations plutôt intéressantes.

Tout d’abord la narration. Diablo IV a décidé de ne plus utiliser les textes défilants sur des « panneaux avec le nom et le portrait du personnage » pour se raconter. En lieu et place, les développeurs ont opté pour un mélange de mouvements de caméra chorégraphiés manuellement et automatiquement pour les conversations. Pour les interactions simples, la caméra se rapproche des PNJ. Tandis que pour les conversations plus complexes, les mouvements et les animations de la caméra sont créés à la main. A cela se greffe des cinématiques en temps réel permettant ainsi de voir son personnages avec l’armure qu’il porte dans le jeu avec la résolution et les paramètres graphiques du joueur, histoire que le tout se fonde dans le reste du jeu.

Une vue du dessus plus rapprochée pour les moments simples de l’histoire de Diablo IV

Ensuite, les développeurs se sont attardés sur l’une des nouveautés de Diablo IV : le monde ouvert. Comme bons nombres de jeux en open world, Diablo IV regorgera d’activités annexes en marge de sa quête principale. Le joueur pourra ainsi explorer, terminer des quêtes annexes, crafter ou se battre en JcJ. Bien évidemment, les petits gars de chez Blizzard tentent de maintenir un équilibre entre l’histoire et le contenu annexe. Le monde évoluera aussi en fonction des actions : des avant-postes remplis d’ennemis deviendront des avant-postes alliés accueillant des PNJ et un relais, une fois libéré. L’open world a également permis d’intégrer des montures dans Diablo IV. L’un des aspects préférés des développeurs est la possibilité de les personnaliser en accrochant un trophée à la selle. Malheureusement, il reste encore du travail à faire sur les montures. Par exemple, en termes de navigation et d’équilibrage, il est en effet actuellement trop facile d’être bloqué par des éléments de collision égarés ou d’être désarçonné par un projectile ennemi perdu.

Une partie du monde ouvert de Diablo IV

Enfin, le multijoueur « flexible » a également été abordé. L’objectif est d’intégrer des éléments du monde partagé sans que Diablo IV ne devienne un MMORPG. Le but n’étant pas de croiser des joueurs aux quatre coins de la map. Ainsi, les donjons et les moments clés de l’histoire sont toujours privés, c’est-à-dire réservés au joueur et à son groupe. A partir d’un certain moment dans le scénario, les villes deviennent des lieux de rencontre où il sera possible de croiser quelques joueurs. Sur les routes, vous verrez un joueur de temps à autre. Tandis que lors des évènements mondiaux, vous rencontrerez un plus grand nombre de joueurs. Cependant, bien qu’il faille une certaine coordination pour relever les événements mondiaux, vous ne serez jamais obligé de rejoindre un groupe pour choper votre loot.

Je ne sais pas pour vous, mais avec toutes ces informations, je suis encore plus hypé par ce Diablo IV ! Vivement qu’on le tâte le bougre !

Show Full Content

About Author View Posts

Mr Scintillant
Mr Scintillant

Actuellement, je tape la carte sur MTG Arena et Legends of Runeterra, tout en continuant mon marathon Kingdom Hearts

Previous Cyberpunk 2077 sort une nouvelle bande-annonce
Next The Last of Us Part 2 : 4 millions de ventes en 3 jours

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Des nouvelles de Paranoia : Happiness is Mandatory à la Gamescom.

22/08/2019
Close