Diablo III Reaper of Souls

  • Développeurs Blizzard
  • Editeur Blizzard
  • Type Hack’n Slash
  • Support Pc
  • Sortie 25/03/2014

Dans le même genre :

  • Le jeu de base (Diablo III)
  • Diablo II
  • Torchlight

Diablo III Reaper of Souls

Sorti il y a bientôt 2 ans, Diablo III se voit aujourd’hui doté d’une extension nommée Reaper of Souls et autant dire qu’elle était attendue au tournant par de nombreux fans.  Après 10 ans d’attente, le hack’n slash phare de Blizzard avait d’abord ravi les joueurs lors de sa sortie en mai 2012 avant de s’attirer les foudres d’une partie de sa communauté, déçue par certaines décisions prises par Blizzard. Voyons en détail si cette extension subira le même sort.

On n’échappe pas à la mort….

Diablo a été vaincu mais son essence continue de perdurer au travers de la pierre dâme.  Ce brave Tyrael, accompagné de quelques Horadrims, décide daller cacher la pierre en lieu sûr, au plus profond d’un tombeau abandonné. Malheureusement pour lui, son ancien compagnon d’arme, Malthael, « L’ange de la Mort », ne l’entend pas de cette oreille et s’empare de la pierre en blessant ce pauvre Tyrael (qui n’a décidément pas de chance ces derniers temps). Le seul espoir qu’il reste au monde : le Néphalem (vous quoi).

Après cette introduction, mise en scène au travers d’une cinématique de qualité (Blizzard est passé maître dans cet art), nous débarquons donc devant l’écran de sélection.  Et là, un dilemme assaille  le cœur du joueur : prendre son personnage level 60 et parcourir directement le cinquième et nouveau  chapitre de cette aventure, ou bien succomber à la tentation d’essayer ce qui est l’un des gros morceaux de Reaper of Souls, à savoir la nouvelle classe : le Croisé.

Diablo-III-Reaper-of-Souls-Screenshot-cinématique

I’m tanky and I know it

La nouvelle classe de Diablo III aura fait de l’œil à de très nombreux joueurs, notamment à travers les différents trailers qui ont précédé la sortie de l’extension. En effet, le Croisé comble un « manque » au sein des classes déjà présentes dans Diablo III : celle d’un tank, un vrai. Certes, on nous rétorquera que le Barbare faisait office de tank mais ce dernier est surtout et avant tout un Berserker, un distributeur de mandale au sang chaud, et non un vrai protecteur, parangon de la tankiness (si si ce mot existe). Armé d’un fléau et d’un bouclier, le Croisé est donc axé  résilience  avec des capacités défensives qui le rendent difficile à tuer. Néanmoins, ce serait commettre une erreur que de le prendre pour un sac de frappe sur patte recouvert de plaques (essayez de le dire vite pour voir !). Le Croisé mise sur sa maitrise du blocage et  sa colère (qui lui sert de ressource) pour faire des dégâts et rendre les coups quon lui assène.  Qui dit tank, dit outils de contrôles et la panoplie du Croisé est plutôt bien fournie : aveuglement, stun, bump ,etc. Bref, un kit pour parer à chaque situation.

Diablo-III-Reaper-of-Souls-Screenshot-004-1024x576Alors oui, pour les vieux de la vieille, ceux qui ont joué à Diablo II, le Croisé aura peut-être un  goût de  « réchauffé » tant il fait penser à son prédécesseur, le Paladin. Néanmoins, Blizzard a réussi à rendre cette nouvelle classe efficace et fun à jouer, la transformant en  valeur sûre pour le jeu en groupe. Pari réussi donc même si, il faut bien l’avouer, nous aurions aimé, comme à l’époque de Lords of Destruction (l’extension de Diablo II) , 2 classes supplémentaires au lieu d’une seule. Mais bon, les temps changent ma bonne dame.

Bref une nouvelle classe réussie, avec laquelle vous pourrez (re)faire la  Campagne en long, en large et en travers. Un mode Campagne qui se voit d’ailleurs doté d’un 5ème chapitre. Si on se réjouira d’un bestiaire un peu plus original et de quelques environnements plutôt réussis, il faut bien avouer que cette acte est un peu court et  l’histoire de cette extension ne casse pas trois pattes à un canard et aura du mal à vous tenir en haleine. Mais bon, le scénario na jamais été le point fort de la série de Diablo. Mais on parle, on parle, si ça se trouve, vous en avez marre du Mode Histoire ! Pas de problème, Blizzard a prévu une alternative : le mode Aventure.

Diablo-III-Reaper-of-Souls-Screenshot-001

A l’Aventure Compagnons !

Si, comme nombre de joueurs,  rusher le mode Campagne une énième fois vous déprime, le mode Aventure est fait pour vous. Déblocable après avoir terminé le 5ème acte du mode Campagne, le mode Aventure sera accessible à tous vos personnages, même ceux de niveau 1. En entrant dans ce mode, vous aurez accès à toutes les zones. Dans chacune des zones, des objectifs nommés « primes » apparaitront. Les objectifs seront variés : aider un PNJ, éliminer un monstre en particulier, nettoyer une zone,ect. A chaque objectif rempli, vous serez récompensé en conséquence avec de l’expérience, de l’or et  du loot. Dans ce mode Aventure, le joueur collectera des échardes de sang (qu’il pourra échanger contre des objets chez un PNJ) mais aussi des fragments de clés. Lorsque vous posséderez assez de ces fragments, vous serez en mesure d’ouvrir une faille Nephalem et là, les choses sérieuses commencent.

Diablo-III-Reaper-of-Souls-Screenshot-05

Les failles sont en fait des zones générées aléatoirement. Diablo-III-Reaper-of-Souls-Screenshot-003-1024x576Et quand on vous dit aléatoire, on ne plaisante pas ! Tout est généré au hasard que ce soit le lieu, les monstres, les boss  ou même la météo. Vous pourriez, par exemple, vous retrouvez de jour dans les Jardins de l’Acte I face à des monstres issus de l’Acte IV. Il vous faudra en général nettoyer la zone pour déverrouiller le boss qui vous lâchera moults récompenses en or, loots et xp.On ne vous le cache pas, on se réjouit d’enfin trouver une alternative au rush du mode Histoire, ce dernier ayant été retourné dans tous les sens possibles par les héros avides de loot.  Le mode Aventure s’appuyant  sur du contenu aléatoire, la surprise est toujours de mise, évitant ainsi de flirter avec la monotonie qui pourrait s’emparer du gamer.

More loot, MOAR !!!

Dans un hack’n slash comme Diablo, le but ultime, le Saint-Graal numérique à atteindre a toujours été de looter le meilleur objet afin d’optimiser son personnage au maximum.  Et Blizzard a opéré quelques changements, changements mis en place lors du dernier patch précédant la sortie de Reaper of Souls et qui dévoilent tout leur potentiel dans cette extension.

Ainsi, le système de loot a été revu. Alors pas la peine de vous méprendre, vous ne looterez pas beaucoup plus, mais les objets droppés seront de meilleure qualité et surtout, plus adaptés à votre classe.  Evidemment, il vous arrivera toujours de dropper une belle pièce convenant mieux à une autre classe mais ce sera plus rare. Les stats sur les objets gagneront aussi en homogénéité, afin d’être plus adaptés à telle ou telle classe de héros.

Car pour se débarrasser des objets qui ne vous conviennent pas, plus question de les déposer à l’hôtel des ventes ! Ce dernier a été supprimé peu avant la sortie de Reapers of Souls, au grand soulagement d’une bonne partie de la communauté. Il faut bien l’avouer, l’hôtel des ventes était une fausse bonne idée, qui tuait en quelque sorte l’intérêt du jeu, à savoir farmer pour dénicher de bons objets. Pourquoi se farcir des rush à la chaîne alors qu’il suffisait de claquer son or (ou même de vrais euros pour les plus fous) afin de s’approprier l’objet tant convoité.

La mystique, c’est chic !

Un dernier mot sur une autre nouveauté de cette extension, l’ajout d’un nouvel artisan : la mystique. Certes, nouveau n’est peut-être pas le terme adéquat vu que cette dernière aurait dû être présente lors de la sortie de Diablo III. Blizzard avait finalement retiré la mystique, nétant pas  satisfait du résultat.

Notre brave gitane refait donc surface pour Reaper of Souls. Après l’avoir sauvée au début de l’acte V, la mystique vous offrira ses services : l’enchantement et la transmogrification.

L’enchantement vous permettra, contre de l’or et quelques composants, de changer l’une des statistiques d’un objet.  La mystique vous proposera 3 stats pour remplacer celle non-désirée. De son côté, la transmogrification répondra aux attentes des fashion-victimes et autres accros du look. Elle permet de transférer le skin d’un objet à un autre. Pratique pour garder le skin classe d’un objet obsolète et de  le transférer sur un autre, aux stats supérieures mais au skin dégeulasse.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Avec Diablo III Reaper of Souls, Blizzard a réussi à corriger le tir et effacer les erreurs qui émaillaient son hack’n slash fétiche. La nouvelle classe se révèle très fun à jouer tandis que le mode Aventure souffle un vent de fraîcheur salutaire, offrant au joueur plus de variétés dans sa façon de jouer. Au rayon des déceptions, on aurait évidemment aimé une 2ème classe supplémentaire et un 5ème acte un peu plus passionnant. De plus, on ne peut s’empêcher d’avoir un petit arrière-goût en bouche, en se disant que c’est à ça que Diablo III aurait dû ressembler à sa sortie et qu’il est vraiment dommage d’avoir dû attendre presque 2ans pour que Blizzard prenne conscience de ces erreurs.

Reaper of Souls se révèle être une excellent extension, celle qui déverrouille le plein potentiel de Diablo III et grâce à laquelle les joueurs resteront scotchés pendant quelques années sur le hack’n slash de Blizzard.

Y’a bon!

  • Une nouvelle classe fun et agréable à jouer
  • Le mode Aventure, une vraie trouvaille pour des centaines d’heures de jeu
  • Bestiaire et environnements du 5ème Acte
  • Système de butin 2.0

Beuargh!

  • Un 5ème Acte peu passionnant et un peu court.
  • On aurait aimé une 2ème classe supplémentaire
  • Le sentiments que c’est à ça qu’aurait dû ressembler Diablo III
  • le prix

La désinfo en +

Le Diabolo

Un diabolo est une cocktail sans alcool, composé de sirop (le plus souvent de menthe, de grenadine, de fraise ou de fruit de la passion) et de limonade. Originaire d’Allemagne, cette boisson est très répandue en Europe. Pour en réaliser un, il vous faudra 15cl de limonade (soda, sprite, 7up) et 3 cl de sirop de fruits de la passion. Mélangez le tout dans un verre tumbler et ajoutez des glaçons. A savourer pendant les longues séances de bashing!

Montrer le reste de l'article
Précédent Smite (PC) | Test
Suivant Little Big Adventure | Test (IOS)
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Le Discovery Tour d’Assassin’s Creed Origins

25/02/2018
Close