Darksiders Warmastered Edition | Test

Ce n'est pas mon Guerre

Histoire de bien chambouler les habitudes, Nordic Games, devenu THQ Nordic il y a peu, a décidé de redonner une seconde jeunesse à son titre Darksiders, sorti en 2010 sur la génération précédente, et ce peu après avoir remasterisé le second épisode. Un peu comme Capcom et ses remaster de Resident Evil, on nous la fait à l’envers.

Guerre et pas paix

On ne va pas vous refaire un topo intégral de Darksiders, puisque le jeu a 6 ans maintenant, mais on va juste vous rappeler rapidement de quoi il était question. D’équilibre d’abord, entre les Anges et les Démons, un équilibre qui a été brisé lorsque le cavalier de l’Apocalypse Guerre a déclenché malgré lui la fin de l’Humanité. Puni pour avoir brisé un sceau sans y avoir été invité par le tout puissant Conseil Ardent, Guerre est relâché 100 ans plus tard, déchu, et est bien décidé à retrouver l’empaffé qui l’a trompé. La Terre n’est alors plus que Ruine, et c’est affaibli que Guerre débute sa quête de vengeance…

Aaaah toi mais je vais te fumer la tronche *Vengeance*

Aaaah toi mais je vais te fumer la tronche *Vengeance*

Alors que Darksiders 2 (et sa version Deathinitive) contait la quête d’un second cavalier – Mort – pour innocenter son allié, Guerre nous revient ici normalement plus flamboyant que jamais dans un titre qui n’a absolument aucun contenu supplémentaire par rapport à la version d’origine. Le jeu de 2010 était d’ailleurs une excellente surprise grâce à son gameplay nerveux mais facile d’accès, ses personnages dégoulinant de charisme et son monde apocalyptique magnifique.

Mais…

Le même jeu, point

Le même jeu, point

Cette version Warmastered conserve absolument toutes les qualités de l’original, mais aussi – malheureusement – les défauts. Et  ceux-ci s’invitent dès le début de l’aventure avec le décalage son-image lors des cut-scenes, voire des coupures totales des cinématiques après quelques secondes, comme si le jeu avait décidé que ce n’était pas la peine de les regarder pour passer directement au jeu. Ouais sauf que, sans elles, on ne capte plus grand chose à ce qui se déroule devant nous, à part qu’il faut tout tabasser. Et ça, je dois dire que c’est très handicapant pour tout ceux qui aimerait (re)découvrir ce titre. Autant vous dire que j’ai souvent pesté devant ma console…

Darksiders est un excellent titre qui aurait dû avoir droit à un meilleur traitement

Alors certes, le jeu tourne à 60 images par secondes, ce qui donne une pêche d’enfer aux affrontements et les textures ont été rehaussées sans pour autant être aux standards actuels. La 3D vieillit vite, tout comme les mécaniques de gameplay qui nous laissent en 2016 avec un Guerre lourd et lent avec qui il va falloir composer.

On pourrait alors dire que ce remaster de Darksiders propose aux joueurs de revivre dans de meilleures conditions la quête de vengeance de Guerre, ce qui est vrai dans le sens où le jeu est plus fluide, et plus beau, surtout sur PS4Pro. Néanmoins, THQ Nordic aurait pu profiter du lifting pour corriger les errances connues de la version d’origine, surtout que par moment, le jeu semble soumis à des latences qu’on n’avait pas relevé sur les versions antérieures.

Conclusion

Tous les problèmes ci-dessus sont normalement corrigeables à coup de patch divers, mais en l’état, il est difficile de conseiller de repasser à la caisse pour cette version qui n’apporte au final que trop peu de choses tout en amenant avec elle des soucis qui auraient dû être corrigés.

Reste que Darksiders est un excellent titre qui aurait dû avoir droit à un meilleur traitement avant d’immerger le joueur dans ce qu’on attend le plus : un troisième volet. Actuellement cependant, la sortie de cette version Warmastered peut-être contre-productive.

Darksiders Warmastered Edition

  • Développeurs KAIKO
  • Type Beatm’Up Infernal
  • Support PS4, PC, XBox One, WiiU
  • Sortie 22 Novembre 2016
Note la flamme s'est éteinte
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

  • Ben ça reste Darksiders, donc un bon jeu
  • 60fps ça fait plaisir (30fps sur WiiU)
  • Des textures un peu rehaussées

Beuargh!

  • Les bugs en pagaille
  • Même pas un petit bonus pour la ressortie
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre