On ne va pas la faire longue, puisqu’on vous a déjà dit tout le bien que l’on pensait des deux épisodes compilés dans Danganronpa 1-2 RELOAD. Néanmoins, puisqu’ils sont maintenant accessibles au plus grand nombre en sortant de leur carcan nomade, vous n’avez presque plus d’excuses pour vous jeter corps et âmes dans les jeux mortels de Monokuma.

Presque plus d’excuse.

Puhuhu

Si vous débarquez et que vous avez ignoré éhontément nos conseils, sachez que Danganronpa est une série comptant jusqu’ici deux épisodes et un spin-off sur PSVita principalement (avec des déclinaisons PC). Il s’agit d’un Visual Novel avec des phases d’enquêtes et de confrontations dans un tribunal dans un style qui rappelle Phoenix Wright, où les différents protagonistes confrontent preuves et affirmations en temps réel pour démêler le vrai du faux. Car les héros sont tous des étudiants considérés “Ultimes” dans leur catégorie : sport, mode, enquête, héritier… sauf notre héros principal qui ne connaît pas sa qualité qui fait de lui un être à part. Piégés dans une étrange école, entièrement coupés du monde, ils sont contraints par l’abject ours mécanique Monokuma de s’entretuer avec ingéniosité. Dans le second opus, rebelote, mais sur une île déserte, avec un gentil lapin mécanique qui veut que tout le monde s’aime… c’était sans compter sur Monokuma et ses robots géants.

Monokuma, c’est lui, et vous allez adorer le détester

En effet, après chaque meurtre, la phase d’enquête permettra de récolter des indices avant la confrontation tendue du tribunal pour découvrir qui est l’assassin. Petite règle à mentionner tout de même : si l’assassin parvient à brouiller suffisamment les pistes et à faire accuser quelqu’un d’autre, il sera libéré, tandis que les autres seront exécutés. Si en revanche, le meurtrier est confondu, lui-seul sera sacrifié de façon originale… jusqu’au prochain meurtre.

Qui prend plaisir à lire des montagnes de textes sur grand écran, là où la consommation nomade se rapproche du bon roman interactif à déguster n’importe où ?

Doté d’un rythme haletant pour le style, les deux premiers épisodes de Danganronpa ont frappé fort dans la narration, en mélangeant des situations farfelues avec un côté excessivement malsain, le tout mené par l’excentrique Monokuma. Bref, un gros coup de coeur sur portable qui parvient à être passionnant de bout en bout.

Monokuma HD

Pour préparer comme il se doit l’arrivée en automne de Danganronpa V3 Killing Harmony sur PSVita et PS4, NIS réédite les deux premiers épisodes canoniques sur PS4. Ne nous leurrons pas, l’important parc installé de Playstation 4 est sans doute la motivation première de faire découvrir la série à un nouveau public de consommateur. Passé ce côté mercantile assumé, quand c’est du produit de qualité, on aurait tort de se priver.

Quoique…

Les deux épisodes réunis pour une durée de vie énorme… dommage que le spin-off ne soit pas de la partie

Ne tournons pas autour du pot. Au-delà du fait que ces deux Danganronpa sont des titres extraordinaires, jouer à un VNovel sur grand écran HD apporte un côté soporifique à l’ensemble. Qui en effet prend plaisir à lire des montagnes de textes – aussi réussis soient-ils – sur le grand écran du salon, là où la consommation nomade se rapproche du bon roman interactif à déguster n’importe où… Nous arrivions au même constat pour des titres comme Root Letter ou Steins;Gate, qui perdent beaucoup sur grand écran, là où ils excellent en version portable.

D’autant qu’il faut bien avouer que l’intérêt est des plus limité : il s’agit ici d’un portage quelque peu fainéant des deux volets à l’ourson démoniaque : pas de nouveauté, et – déception réelle pour certains – pas de traduction française non plus, là où Danganronpa V3  Killing Harmony profitera de sous-titres dans la langue de PXLBBQ. Idem pour les décors en 3D – déjà sommaires mais profitant d’un aspect “Figurine en carton” donnant un cachet spécial à l’ensemble – qui font tout de même pâle figure une fois portés sur un écran 40”.

Conclusion

On pourra donc difficilement vous recommander cette compilation, sauf évidemment si vous ne possédez pas de PSVita. Les deux épisodes sont exceptionnels et multiplient les retournements scénaristiques dans une ambiance folle et glauque à la fois, mettant en scène des lycéens tous plus barrés les uns que les autres, et des mises à mort ultra violentes mais aussi très drôles dans leur excès. En ce sens, oui, jetez-vous sur Danganronpa, mais pas forcément sur cette version.

Danganronpa 1-2 RELOAD

  • Développeurs Spike Chunsoft
  • Type Compile excentrique
  • Support PS4
  • Sortie 17 Mars 2017
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Get Even se dote d’une bande son interactive générée en temps réel
Next Bloodstained : version Wii U annulée au profit de la Switch
Close

NEXT STORY

Close

Test : SEGA Mega Drive Mini – On se retrouve enfin !

24/02/2020
Close