Critique: The Mandalorian épisode 4

Une retraite à la campagne

Vendredi passé est sorti l’épisode 4 de la série The Mandalorian. Voici donc la critique de cet épisode, différents spoilers seront présents. À bon entendeur.

Une petite soupe d’os ?

Nous retrouvons le Mandalorien après sa fuite de la planète où la guilde se trouve. Emmenant avec lui le bébé de la race de Yoda. Celui-ci valant une grande somme, il se voit dans l’obligation de se planquer pendant quelque temps.

Après avoir atterri sur la planète parfaite, il se retrouvera intégré dans un conflit entre 2 races.  Le conflit se résumant à des fermiers contre des brigands, le Mandalorien va être engagé pour défendre les fermiers.

L’épisode va donc traiter d’un conflit abordant une autre facette de notre personnage principal. Ici la tache ne sera plus la simple chasse, mais de faire partir un envahisseur. Il devra former au combat des paysans, et mener à bien le conflit, ce qui nous montre un esprit beaucoup plus humain du chasseur de primes.

Un recrutement peu convaincant

Il est aidé par Cara Dune, une autre chasseuse de primes en exil. Cette dernière apporte une touche plus féminine mais aussi un allié de choix. Déjà dans cet épisode, elle arrive à remettre en question les choix du Mandalorien. Car ici encore ce dernier sera mis devant un dilemme, celui de rester un chasseur de primes, ou alors celui d’avoir une vie calme et sans danger.

Une nouvelle planète signifie donc de nouveaux décors. C’est assez plaisant et l’épisode est bourré de magnifiques visuels. L’environnement reste assez simpliste et réalisable sur notre planète, contrairement aux montagnes de lave de Mustafar c’est clairement moins original. Cependant l’ensemble reste très bien réalisé. On voit des coutumes et races assez innovantes dans l’univers Star Wars.

Rustique cette piaule.

Revenons-en un peu sur les combats. Il est intéressant de voir ici une bataille de plus grande échelle. Sans remettre en cause toute la géopolitique de l’univers, cette bataille à sa petite histoire, ses enjeux et un déroulement assez plaisant à voir. De plus le Mandalorien a tendance à ne pas être un Dieu omnipotent du combat. Ceux-ci sont remportés dans la plupart des cas, mais il prend pas mal de coup et ne les domine pas tout du long. Le meilleur exemple était le combat contre Cara qui finit sur une égalité et dont le déroulement reste assez équivalent.

Assez tendu comme situation

Pour conclure, ce 4e épisode offre un peu de légèreté et de dépaysement. La technique reste très bonne. L’humour et la gravité des scènes sont bien gérés et le scénario est intéressant tout en nous glissant ci et là des mises en contexte par rapport à la saga sur grand écran. Vivement vendredi pour la suite de l’aventure.

Bon appétit

Commentaires Facebook
Catégories
Le blog des cuisiniers
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre