Superman: Red Son est une adaptation en animation du comics du même nom. Le film d’animation est sorti le 24 février dernier. Il est réalisé et produit par Sam Liu. Un réalisateur qui a déjà eu quelques films à son actif chez Warner Bros. Animation. On a pu le retrouver derrière les adaptations Justice League: Crisis on Two Hearts, Batman: Years One, ou encore Superman/Batman: Ennemis Publics.

Au scénario nous retrouvons des têtes bien connues, Mark Millar et Jean-Marc DeMatteis. Deux scénaristes bien connus chez Marvel et DC Comics car ils ont été à l’oeuvre sur des titres comme La dernière chasse de Kraven chez Marvel et Justice League d’Amérique chez DC . Mais surtout, Mark Millar était au scénario du comics qui se voit adapté ici, Superman: Red Son.


Du comics à l’animation

Superman: Red Son est un comics sorti en 3 tomes en 2003. La critique fut très bonne et le public souleva vite l’oeuvre dans les hauts du classement des meilleurs comics DC. Surtout original grâce à son propos, Superman: Red Son est un immanquable chez DC au même titre que Flashpoint ou Batman: Killing Joke. Ce dernier a également eu droit à son adaptation en film par Sam Liu en 2016.

Une histoire rouge

Les points forts de ces comics sont clairement leurs scénarios. On ne va bien sûr parler ici que de Red Son. Superman: Red Son se déroule sur une terre parallèle. Faisons un petit rappel, le multivers DC est composé de 52 terres différentes. Nous sommes ici sur la terre 30, une terre originale avec des événements propres à elle.

Ses différents mondes parallèles permettent à DC Comics de créer des histoires en variant certains détails. Les « détails » ayant été changés sur la terre 30 étaient que Superman a atterri en URSS et non en Amérique.

Nous nous retrouvons donc en pleine guerre froide avec un Superman ayant grandi avec des idéaux communistes et servant d’égérie pour l’URSS et évidemment Joseph Stalline. Cela sera mal perçu par les Américains, en particulier Lex Luthor. Ce dernier incarnera ici une vision capitaliste offrant un vrai combat politique et social entre les deux hommes.

On croisera ci et là des têtes bien connues comme Green Lantern, Wonder Woman, Brainac ou encore Batman. Ceux-ci ont également droit à de nouveaux backgrounds.

Une adaptation fidèle ?

Le comics est vraiment plaisant et nous offre une histoire originale dans son propos comme dans sa forme. En soit le film traite également bien le propos. Il ne s’éloigne pas des idées et problématiques soulevées dans le comics et les grands moments sont présents également.

Un choix a cependant été réalisé qui m’a paru un peu décevant. Les personnages secondaires comme Batman ou Green Lantern sont moins développés que dans le comics. On comprend ce qu’ils apportent comme idées, mais le manque de traitement sur leurs passés est dommage. 

Une vraie différence se fait ressentir lorsqu’on les compare avec Superman et Lex Luthor. Nous en apprenons plus, en particulier sur Superman, sur leurs histoires et leurs passés, idéaux et choix de vie. C’est intéressant, mais j’aurais aimé un peu de développement pour Batman qui a lui aussi une place importante, mais avec au final un background moins fourni.

Une histoire en mouvement

Là où l’adaptation blesse, c’est sur la technique. Malgré quelques visuels sympathiques et de bonnes idées pour nous présenter nos fidèles héros, la direction artistique reste trop sobre et simpliste dans l’ensemble. 

Pour donner un exemple, l’histoire se déroule sur plusieurs années, nous montrant la chute du communisme, mais également des idéaux utopiques de Superman. Dans le comics, plus on avance, plus Superman vieillit. Ça se voit graphiquement, et incarne la chute de l’idéal véhiculé par Superman dans l’histoire. 

Le Superman du film se voit également vieillir, mais ça reste beaucoup moins marqué. On le remarque plus à ses vêtements qu’à son physique qui reste toujours aussi sobre et lisse qu’au début. C’est dommage, car le film est rempli de ce genre de manque de finitions sur des détails que le comics mettait en avant visuellement.

Critique Superman Red Son : Conclusion

Superman: Red Son reste toujours sympathique à voir. L’adaptation est correcte et propose des changements qui ne nuisent pas à l’histoire. Celle-ci est toujours aussi prenante et captivante, mais perd en beauté avec l’animation. Bien que sympathique à voir, le film ne m’a pas autant marqué dans son média que le comics. Cependant, si vous ne connaissez pas Superman: Red Son, et que lire des comics ne vous plait pas, je vous invite à voir cette adaptation. Elle vous offrira une vision de Superman innovante et intéressante.

Show Full Content
Previous Test : Razer Tetra
Next Test : SnowRunner – MudRunner, mais en mieux !

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

BlazBlue: Cross Tag Battle, une date européenne et une démo

28/05/2018
Close