Netflix a accueilli le 18 septembre dernier la première saison de la série d’animation Jurassic World: la Colo du Crétacé, une série d’animation qui se déroule durant les événements du premier film Jurassic World.

La série américaine d’aventures et de science-fiction est réalisée par quelques têtes connues comme Steven Spielberg, Collin Trevorow ou encore Frank Marshall, les personnes derrière les films de la série Jurassic Park et Jurassic World.

La série étant financée par Netflix, elle est en exclusivité sur la plateforme.


Attention, cette critique va forcément révéler des moments de l’intrigue globale de Jurassic World: la Colo du Crétacé

Aventure à Jurassic World

Nous allons suivre un petit groupe de six jeunes choisis pour participer à la première colonie de vacances se déroulant à Isla Nublar. Le parc de Jurassic World n’échappera pas à ses problèmes habituels : la perte de contrôle de ses différentes espèces dangereuses.

Notre jeune groupe se retrouvera donc à essayer de rester en vie, alors que les différents habitants désirent le contraire.

C’est une histoire assez classique pour la série, cependant elle se déroule en parallèle du premier Jurassic World; on y voit donc d’un autre œil le désastre qui s’y est déroulé.

Le souci est que le synopsis posé un peu partout nous explique qu’on va suivre un groupe d’enfants abandonnés sur l’île. Cet état de fait n’est que le cliffhanger de la fin de cette saison. L’entièreté de la saison 1 se base sur la tentative de fuite du groupe et non de la survie en tant que tel.

Cela permet par conséquent de nous proposer un groupe varié. On découvre une fille sportive, un enfant de riches, une influence ou encore une campagnarde. Ils sont différents des codes classiques. Malheureusement, en dehors de la création d’esprit d’équipe, ils ont assez peu de développement dans cette saison.

Des dinosaures animés

Au niveau de l’ambiance générale, il n’y a qu’une demi-tension qui arrive à se créer tout au long de la saison. On ne craint pas vraiment pour les vies des personnages car à plusieurs reprises on frôle le cartoon. Les dinosaures donnent l’impression de marcher sur du savon vu le nombre de fois où ils trébuchent. On se sent par conséquent que peu stressé quant à la survie de la colo.

De plus, malgré quelques images et ambiances vraiment belles, la série n’est pas spécialement très jolie. Nos héros sont peu charismatiques et les environnements sont classiques. Il y a tout de même quelques moments marquant comme tout le passage avec les kayaks qui est vraiment sympathique à suivre.

On peut noter que malgré quelques têtes connues comme le Mosasaure ou l’Indominus Rex, on rencontre tout de même quelques nouvelles races de dinosaures comme le Carnosaure par exemple. La série a eu la bonne idée de ne pas nous remettre du T-Rex et du Raptor à toutes les sauces. On a même droit à une petite mystification des dinosaures volants lorsqu’à un moment, on nous fait croire à une attaque de leur part.

De Jurassic World à la colo

L’histoire se déroule donc en même temps que le premier Jurassic World. Le souci, c’est que ce n’est pas spécialement bien intégré. La série nous fait comprendre qu’il se trame quelque chose de suspect dans le parc. Sans grands spoilers, c’est la création de l’Indominus Rex. Mais on ne nous avait pas présenté ça comme quelque chose de mal vu par la population dans le film, ce qui crée une sensation de pavé dans la mare lorsqu’on découvre l’info avec les membres de la colo.

De plus, si la série se déroule bien en même temps que le film, cela ne nous est jamais expliqué, et c’est à nous d’en faire la déduction. Cette dernière se base sur différents moments qui ressemblent à ceux du film, comme l’Indo-minus Rex qui entre dans la volière. Mais rien n’est vraiment stipulé, c’est seulement à la fin qu’on se rend compte qu’il n’y a plus personne sur l’île, que la suite se déroulera bien entre les deux films, et donc que nous nous trouions durant les évènements du premier.

Vivement la suite

La suite risque clairement de varier un peu, car pour le moment, cela ressemblait vraiment à ce qu’on peut attendre d’un Jurassic Park. Des problèmes dans le parc, une fuite continue, on finit presque en casse-croûte toute les 10 minutes. Cependant nous proposer une suite sur de la survie pure et dure dans le parc, ça promet du changement.

Critique Jurassic World – La Colo du Crétacé : Conclusion

J’ai passé un bon moment

Que vaut donc cette saison 1 de Jurassic World – la Colo du Crétacé ? Pour commencer, je dirais que ça devrait plaire aux enfants, et c’est la tout le but de cette réalisation. Il n’y a évidemment pas de sang, et on reprend l’ambiance des films. Le boulot devrait être fait de ce côté là. Le souci c’est que pour le restant des fans de la licence, c’est assez pauvre en contenu. On ne nous propose pas beaucoup de variation ni d’explications sur l’univers de la saga. La suite devrait aller un peu plus dans ce sens, mais pour le moment, cette saison 1 reste juste un bon divertissement pour les enfants fans du jurassique.

Show Full Content
Previous La playlist complète de Let’s Sing se dévoile
Next Mettez-vous des tartes en octobre avec Cake Bash

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Zelda Breath of the Wild : un patch améliore le framerate

31/03/2017
Close