Les zombies, c’est Trendy, tout le monde vous le dira. Ça peut être dégoûtant et mettre à jour une déshumanisation de la société (The Walking Dead), coloré et aromatisé aux fraises (Lollipop Chainsaw), voire amoureux (Warm Bodies). On peut même les classer en plusieurs catégories, ceux que je nommerais les “Romeros” : lents, décomposés, revenus à la vie “parce qu’il n’y a plus de place en enfer”, dévastateurs sous forme de Horde, et les “Boyles”, le plus souvent issus d’une infection virale, rapides et agressifs (et je ne vais pas parler des “Sharks”, issus de World War Z, originaux mais complètement idiots).

pxlbbq-carllll-meme

Dans Corridor Z, on tend plutôt vers la deuxième sorte, on coince 4 personnes dans un lycée en quarantaine et infesté de morts vivants rapides, et on les fait survivre le plus longtemps possible dans un runner qui ne vous montre pas la trajectoire dans laquelle vous allez, mais ce qui vous poursuit…

Bheeuuuuaaaah…

Les runners sont légion sur mobiles et arrivent sur console avec leurs règles simples et leur challenge permanent. Dans le genre, Corridor Z se veut un peu plus original en ne vous montrant pas la route à suivre, mais les zombies qui vous poursuivent.

"Select you survivor"
« Select you survivor »

Et mine de rien, ça ajoute son petit stress des familles bien comme il faut ! Car les bougres sont plus rapides que vous et nul doute qu’ils vous mordront rapidement le cuissot si vous n’entravez pas quelque peu leur progression. Pour se faire, soyez rapide quand des étagères et autres tuyaux de ventilation se présentent sur les côtés ou au plafond pour les balancer sur les rôdeurs en vue de gagner quelques secondes.

Faites tomber des étagères, tirer sur les extincteurs, faites exploser des bonbonnes...
Faites tomber des étagères, tirer sur les extincteurs, faites exploser des bonbonnes…

Le but ici étant de survivre le plus longtemps possible, chaque journée comporte plusieurs défis qui vous récompenseront en rations – la monnaie du jeu – à échanger contre des perks de départ (mines de proximité, arme…), de nouvelles apparences ou des améliorations d’armes.

Comme tout bon runner, qui plus est hérité du mobile, chaque personnage (dont certains à débloquer) possède un nombre d’essais limités, ceux-ci se rechargeant avec le temps ou en échange de kit de survie. Rien de bien handicapant sur console, puisque il y a assez de personnages a utiliser en attendant que les autres se rechargent. Sinon, vous pouvez fabriquer des kits de soins en ramassant quelques objets sur le sol. Au niveau des rations, à récupérer en fin de niveau ou même dans les niveaux pendant la course, ils serviront aussi de “continue” puisque si vous vous faites attraper, vous aurez quelques secondes pour utiliser un certain nombre de rations pour continuer votre course, le prix augmentant à chaque fois.

Utilisez les rations pour améliorer vos armes ou acheter des apparences
Utilisez les rations pour améliorer vos armes ou acheter des apparences

Au niveau des défis, ceux-ci sont nombreux, allant d’une distance précise à parcourir au nombre de zombies à éliminer ou au nombre de virage à prendre. Il vous faudra parfois réussir un certain nombre de tirs à la tête, vous obligeant à trouver une arme sur le sol et en laissant les zombies approcher très près de vous pour réussir ce défi.

Nul doute qu’ils vous mordront rapidement le cuissot

A certains moments, vous serez aussi confronté à des boss, des zombies plus solides et rapides (la cantinière, l’équipe de Football américain) qu’il faudra distancer sans faiblir, leur élimination rapportant également son lot de rations.

Conclusion

Un concept simple, des parties rapides et très prenantes, Corridor Z exploite le runner d’une façon originale, mais ne propose au final que peu d’environnement et peu de modifications au fil du temps. Par contre, on y revient vite pour “une dernière partie”, qui se transforme en une dizaine sans qu’on s’en rende compte, et ce même si chaque personnage a un gameplay identique.

Corridor Z

  • Développeurs Mass Creation
  • Type Runner infecté
  • Support PS4, PSVita, Mobiles
  • Sortie 05 Mai 2016

Y’a bon!

  • Un runner original
  • Addictif au possible

Beuargh!

  • Peu d’environnements
  • Des personnages au gameplay identique

Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Criminal Girls : Party Favors dévoile ses modifications
Next De-Formers : le nouveau jeu de boules des papas de The Order 1886

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

MicroTest: Lethal League Blaze (Switch)

19/07/2019
Close