“Oh non pas encore des zombies!” je vous entends déjà vous exclamer. ”On pourrait avoir des pirates ou des contractuelles à la place pour changer un peu?”

Avec un titre comme Zombie Night Terror des Français de NoClip, je ne vais pas pouvoir vous mentir et vous dire que ce n’est qu’un jeu de simulation de macramé. Mais restez tout de même car on a droit ici à une vision et une relecture rafraîchissante qui ne manquera pas de plaire aux petits stratèges et à ceux qui se souviennent avec émoi (étoi et tous ceux qui le veulent) du jeu Lemmings.

Lea passion gestion de zombies.

Zombie Night Terror c’est clairement un hommage assumé et zombifié aux mécanismes d’un bon vieux Lemmings.

En effet si l’on doit vous expliquer ce qu’est le jeu on aura tendance (quand on est vieux comme moi) d’utiliser cette comparaison et de vous dire que vous allez devoir “diriger” une troupe de zombies vers un objectif qui est ici en général de ne plus laisser un seul être humain dans son état… euh… d’humain.

Dis comme ça, ça n’a pas l’air compliqué. Mais il faut bien penser que vous ne contrôlez pas réellement vos morts-vivants. Ils avancent irrémédiablement tout droit et ne change de direction que lorsqu’ils rencontrent un obstacle. Il faudra faire attention à ce qu’ils ne tombent pas dans un trou, ne se noient pas, ne s’électroctuent pas, ou ne se fassent tuer par un non-zombie avec un flingue, voire même l’armée.

Au fil des niveaux, vous glanerez de nouveaux pouvoirs (au nombre de 3) sous forme de seringues que vous pourrez injecter à la créature de votre choix. Cela vous permettra par exemple de désigner un zombie qui ne servira plus qu’à forcer une direction à ses con…génères (L’Overlord). De grimper aux murs et vous déplacer au plafond (Le Crawler) ou encore devenir un Tank et servir de bouclier rempli de points de vies pour avancer dans les lignes ennemies et belliqueuses.

A cela viendront s’ajouter 5 directives qui pourront vous être très utiles dans les niveaux avancés. Vous pourrez donc demander au zombie d’exploser, de courir, de cracher son infection, de crier ou encore de sauter.

Lorsque vous assemblez ces dernières avec les mutations, vous obtenez des choix tactiques vous permettant de semer le chaos le plus total et donc réussir avec panache vos missions.

Zombie Night Terror Test, Zombie Night Terror review

Tout ceci à bien entendu un coût. Chaque ordre vous demandera de dépenser plus ou moins de points d’ADN. Ils ne sont évidemment pas infinis et il vous faudra bien réfléchir pour ne pas vous retrouvez brecouilles comme on dit dans le Bouchonois. Ces points pourront se gagner en tuant un humain, en sacrifiant un des vôtres ou encore en trouvant des barils d’ADN.

Globalement c’est tout ce à quoi vous aurez droit au niveau des mécanique dans Zombie Night Terror. Vous pouvez ajouter à cela les défis secondaires qui vous feront vous tordre la cervelle afin d’arriver à terminer le niveau sans mort de votre côté, en ne dépassant pas un certain timing, ou encore en tuant tous les êtres humains…

Ce n’est pas moins de 40 niveaux qui vous attendent, avec en plus l’arrivée prévue d’un éditeur de niveaux, d’un 5ème chapitre et de nouvelles fonctionnalités dans de futures mises à jour.

Du contenu et du challenge le jeu de NoClip en a à revendre, le seul point négatif est que vous pourriez ressentir une certaine lassitude lors de sessions de jeux prolongées.

Zombie Night Terror Test, Zombie Night Terror review

80’s jusque dans ses pixels.

La réalisation sent clairement les 80’s et même un peu les 70’s. L’aspect 8bit très efficace renforce ce constat. A cela s’ajoutent les références que vous pourrez retrouver un peu partout, l’univers de George Romero en tête.

On retrouve même des clins d’oeil aux séries tv et la présentatrice du JT que l’on trouve entre les missions est clairement une copie d’April O’Neil des Tortues Ninjas. Le jeu offre même la possibilité d’ajouter du grain pour faire encore plus authentique.

Les musiques ne sont pas en reste et font directement hommage au cinéma bis avec brio.

C’est soigné et bien intégré, bref du très bon boulot.

Conclusion

Zombie Night Terror est une vraie réussite. Drôle, bien réalisé, avec du contenu et un vrai challenge, on ne lui reprochera que la redondance des mécaniques lorsque l’on arrive dans les derniers niveaux. C’est le genre qui veut ça et je ne leur en tiendrais pas rigueur. Un indispensable.

Zombie Night Terror

  • Développeurs NoClip
  • Type Lemmings Zombifiés
  • Support  PC, Mac
  • Sortie 20 juillet 2016

Y’a bon!

  • C’est fun, rigolo et bien réalisé
  • Du contenu et du challenge
  • Des références qui tombent à pic

Beuargh!

  • Un peu redondant sur la fin
Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous The Fall part 2 : Unbound annoncé
Next Vikings : Wolves of Midgard dégaine son teaser

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Sony dégaine la gamme PlayStation Hits, aka des jeux PS4 à 19,99 €

19/06/2018
Close