Peut-on vraiment s’amuser à créer des lignes de bus ou à construire des gares ferroviaires ? Indéniablement oui, et je vous défie de ne pas trouve du plaisir à Cities Skylines. Mais quel plaisir peut-on trouver à transporter des marchandises d’un entrepôt à un autre si ce n’est pour répartir des ressources dans un jeu de gestion ? Ou à gérer des passagers? Transport Fever 2 parvient à rendre l’expérience de l’acheminement étrangement satisfaisante, malgré les écueils de la gestion à la manette.


Transport Fever 2: Console Edition


Supports : PS4, PS5, XBox One, XBox Series

Genre : Gestion

Date de sortie : 9 mars 2023

Editeur : Nacon

Développeur : Urban Games

Multijoueurs : Non


Transport Fever 2: Console Edition est une vraie réussite sur consoles !


  • L’ergonomie est excellente
  • Joli à regarder
  • Le tutoriel – campagne, vraiment intéressant
  • Une myriade d’options !
  • Les objectifs ne sont pas toujours clairs
  • Peut-être trop simpliste pour les experts de la gestion

Tracez vos voies de transport

Il y a des tonnes d’options terrestres, maritimes et aériennes dans Transport Fever 2, et je vous défie de lancer une partie « libre » sans suivre le solide didacticiel qui vous guide dans toutes les facettes du jeu à travers différentes campagnes à différentes époques. Il s’agira de transporter des marchandises des usines aux fournisseurs, des passagers à travers la ville à l’aide de véhicules adaptés et d’arrêts correctement posés ou de construire des routes entre toutes les industries et les gares. La campagne d’apprentissage constitue également une petite leçon sur l’histoire des transports des années 1850 à nos jours.

Il y a donc une grande quantité d’informations à assimiler, et chaque nouvelle étape est accompagnée de nombreuses indications sur la façon de maîtriser les principes de base. Tout repose en fait sur des principes très simples à comprendre.

Construisez une connexion entre les usines de production des matières premières et celle de transformation, établissez un dépôt pour votre transport et assignez la méthode de transport à la ligne pour commencer à engranger des bénéfices. A vous de décider si vous investissez massivement dans des transports rapides et efficaces ou si vous privilégiez une approche plus lente avec des bénéfices plus réguliers. Et pour cela, l’interface utilisateur qui aurait pu constituer un gros frein à ce type de jeu sur console, dispose de commandes bien conçues dans l’ensemble. tout juste regrette-t-on de ne pas toujours s’y retrouver entre les quêtes principales et les objectifs annexes dans les menus et sur la carte. Ceratins objectifs ne sont pas très clairs malgré les explication, et un peu d’errements est à attendre lors de la campagne.

Vous pouvez rapidement passer des usines aux bâtiments de la ville grâce à une option d’inspection, les finances associées et les statistiques. Lorsqu’il s’agit de prendre des passagers, on peut même sauter à la place du conducteur et de profiter de la route d’une simple pression sur un bouton.

Jouer à Transport Fever 2 : Console Edition sur PlayStation 5 a également est d’ailleurs visuellement agréable à l’œil, sans être extravagant. On apprécie pouvoir y admirer la vie qui se développe dans nos petits dioramas de logisticien ! Que cela soit les charrettes tirées par des chevaux circulant sur les routes ou des bateaux glissant sur les eaux avec fluidité, le jeu permet de se poser quelque temps et d’admirer notre oeuvre.

Et si la campagne est riche, le mode bac à sable libre offre une liberté très appréciée une fois toutes les subtilités maîtrisées. Car la campagne est longue justement pour vous donner toutes les connaissances nécessaires à aborder ce mode. Vous pourrez y utiliser tout ce que vous avez appris à travers différents pays, climats et biomes, ainsi que les véhicules d’Amérique, d’Europe et d’Asie.

Ne zappez pas la campagne, car certaines choses vous donneront du fil à retordre lorsque vous serez seul, mais aussi étonnamment satisfaisant à construire, route après route.

L’interface est bien gérée et les menus sont faciles à utiliser malgré leur richesse. L’histoire des transports est racontée de façon prenante (j’avoue que m’intéresser au sujet n’était pas gagné) et permet de s’immerger davantage dans la gestion de nos transports.

Transport Fever 2: Console Edition

Titiks

L’avis de Titiks sur PS5

En Bref

Un jeu de gestion de transport sur consoles, c’était un pari risqué pour l’éditeur, mais le contrat est rempli avec maestria.

4
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Tchia illustre ses défis et ses combats en vidéo
Next Puce, Mission évasion ! chez Poulpe Fictions – Fiche de lecture

1 thought on “Test : Transport Fever 2: Console Edition – La logistique au bout de la manette

  1. Jeu très sympa en effet, malheureusement a oublier pour les possesseurs de ps4 , a moins d être amateur de crashs a outrance ( une dizaine en une apres midi de jeu).
    Énormément de bug également au niveau des entrepots de fret pour les liaisons indirectes , ce qui oblige a dépenser des sommes astronomiques en liaisons directes pour contourner les bugs…
    Sans parler des gares déjà construite en mode campagne, affichées comme passagers et marchandises mais étant refusées aux passagers

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Voici la cinématique d’intro de God Eater 3

13/11/2018
Close
%d blogueurs aiment cette page :