Transformers Battlegrounds est une occasion pour moi de retoucher à une licence longtemps abandonnée. Voilà bien longtemps que je n’avais pas mis les doigts dans les rouages d’un jeu Transformers. Depuis Fall of Cybertron pour être précis, sympa mais générique. Honnêtement, la série de films m’a vite lassée et je n’ai plus l’âge (mince… et c’est moi qui dis ça…) de m’intéresser à la série animée dérivée. Mais je suis de nature curieuse et le passage de flambeau vidéoludique vers mes filles valait le coup de tester l’option proposée par Outright Games.


Transformers Battlegrounds


Supports : PC, PS4, Xbox One, Switch

Genre : RTS

Date de sortie : 23 octobre 2020

Editeur : Outright Games

Développeur : Coatsink

Multijoueurs : Oui


Transformers Battlegrounds offre aux plus jeunes un jeu de stratégie bien fichu et attrayant visuellement


  • Visuellement attrayant
  • Doublé en français
  • Un système de jeu limpide et adapté aux plus jeunes
  • Du défi même pour les adultes
  • Les améliorations dispensables

Autobots !

Transformers Battlegrounds possède une proposition intéressante, à savoir transposer la série animée destinée aux enfants en un RTS façon X-Com. Et foi de joueur, cela donne un mélange intéressant. Au niveau de l’histoire, j’ignore si elle suit la trame animée, il s’agit de Decepticons qui attaquent la Terre en vue de mettre la main sur le Allspark, et vous incarnez un humain sauvé par Bumblebee et mis en sécurité dans les airs.

Une mise en place intéressante qui rappelle un peu la fameuse caméra vivante de Mario 64, qui vous est littéralement montrée au début du jeu portée par un Lakitu. Ici c’est le même principe : on montre au joueur que le jeu sera vu du haut parce qu’il incarne un humain planant au-dessus de la ville pour sa sécurité.

Transformers Battlegrounds est donc un jeu de stratégie au tour par tour où vous incarnez une équipe d’Autobots dans différents niveaux. Je faisais le comparatif avec X-Com plus haut, mais il s’agit bien d’un titre destiné aux plus jeunes, car les options à dispositions sont limitées, simples à comprendre mais largement suffisantes pour donner lieu à des affrontements stratégiques.

Chaque personnage dispose de 3 points d’action par tour. Ces points d’action peuvent être dépensés pour se déplacer plus ou moins loin (plus on se déplace loin, plus on utilise de points) et pour attaquer (ici aussi, une attaque peut être plus ou moins puissante ou de meilleure portée si l’on dépense plus de points). Au joueur de jongler avec ses trois points pour effectuer les meilleures actions possibles durant son tour, sachant qu’il est en outre possible d’utiliser certains éléments de décors à son avantage.

Ainsi, on pourra utiliser les coins des immeubles pour tirer de loin sans pouvoir être pris pour cible, des tas de sable pour créer un voile empêchant les attaques à distance, pousser des véhicules pour les faire exploser sur les ennemis… Peu d’options sont à disposition, mais elles permettent déjà une belle variété d’action. Tout est bien expliqué au fur et à mesure, sans surenchère d’information.

Les Autobots sont divisés en 3 catégories : les éclaireurs peuvent se déplacer plus loin mais sont plus fragiles, certains peuvent même passer par-dessus les bâtiments en se transformant en avion. Les Bagarreurs sont les tanks du jeu : peu mobiles mais très puissants et solides. Enfin, les unités de soutien peuvent donc soigner les alliés.

Si des actions sont inutilisées pendant le tour, elles sont converties en énergie qui fait gonfler une jauge. Cette dernière permet à l’un de vos robots de lancer une attaque spéciale, souvent dévastatrice et faire un peu le ménage si des Decepticons ont le malheur d’être mal placés. Vous gagnez aussi de l’Energon, qui vous permettra d’équiper des améliorations, mais globalement, elles influent si peu qu’elles ne sont pas du tout indispensables.

Visuellement, le jeu est coloré, très fidèle à la série animée, très correctement animé et doublé en français. C’est toujours sympa de voir Bumblebee se transformer en voiture pour parcourir une plus grande distance ou Grimlock évoluer sous sa forme saurienne.

Globalement, c’est une bonne initiative de la part d’Outright Games (éditeur spécialisé dans les jeux familiaux) d’éditer Transformers : Battlegrounds. Il s’agit d’une très bonne porte d’entrée aux RTS pour les 10-12 ans, pas trop complexe mais bien assez pour donner du mal en mode normal aux joueurs habitués du genre. La gestion des 3 points d’action est intelligente, tout comme la possibilité d’en dépenser davantage pour progresser plus loin ou frapper plus fort. Chaque Autobot a ses spécificités qui les rendent intéressants à jouer et permettent à chacun de constituer sa petite équipe.

Transformers Battlegrounds : Conclusion

Hey mais c’est cool !

En choisissant de partir sur la série animée plutôt que la série de films de Michael Bay, Transformers Battlegrounds offre aux plus jeunes un jeu de stratégie bien fichu et attrayant visuellement, mettant en scène des robots connus et appréciés sans pour autant faire étalage de violence. Une belle surprise !

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Gameplay : The Dark Pictures Anthology : Little Hope
Next Test: Monster Truck Championship

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Ninja Theory présente son nouveau jeu baptisé Project : Mara

22/01/2020
Close