Test : Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint – Militaire 2.0

...

Ghost Recon Breakpoint est le onzième opus de cette franchise inspirée des romans de l’auteur américain Tom Clancy. À la manière du précédent jeu baptisé Tom Clancy’s Ghost Recon Wildands, ce jeu créé par Ubisoft se déroule dans un monde ouvert. Est-ce que cette nouvelle aventure des Ghosts parvient à apporter son lot de nouveautés et à se différencier suffisamment des autres jeu de tir à la première personne ? La réponse après quelques déplacements furtifs dans la jungle.

L’archipel d’Aurora vous accueille à bras ouverts…

Une histoire plutôt convenue

Ghost Recon Breakpoint se déroule dans un futur proche sur un archipel fictif de l’océan Pacifique nommé Aurora. Cet endroit appartient à un riche entrepreneur, Jace Skell, qui possède une entreprise technologique qui développe des drones et qui fournit de l’équipement militaire au gouvernement des États-Unis. Une partie de la production de Skell Technology se retrouve cependant aux mains de régimes corrompus et une enquête s’impose d’elle-même lorsque le USS Seay fait naufrage aux abords d’Aurora. Alors que le monde 2.0 est sur le point de se démocratiser, l’Opération Greenstone est lancée. Votre mission est simple : rétablir la communication avec Aurora et déterminer les circonstances entourant le naufrage du USS Seay. Tout aurait pu se passer comme prévu, mais votre hélicoptère s’écrase sur l’archipel et Nomad (le personnage que vous incarnez) doit maintenant survivre aux forces hostiles qui peuplent ces contrées.

Voici notre Ghost, une véritable tueuse qui en fera baver à quiconque se dressera en travers de son chemin.

Le jeu s’intéresse donc à de nombreux thèmes dont celui de l’intelligence artificielle, de la douleur, du trauma, de l’épuisement mental et de la fraternité. C’est en réalisant des missions principales et secondaires qu’il est possible d’explorer toute la richesse narrative du titre. La progression peut s’effectuer en mode guidé ou en mode exploration. Dans le premier cas, vos objectifs seront marqués sur la carte tandis que dans le deuxième cas, vous devrez enquêter et suivre des indices pour progresser dans le jeu.

Le monde guidé offre de précieuses informations en sacrifiant une part d’immersion.

Un monde hostile mais agréable pour vos sens

L’archipel d’Aurora est constitué d’environnements variés allant de marécages, aux forêts denses en passant par les sommets enneigés et même les volcans. La beauté des paysages extérieurs est un atout pour Ghost Recon Breakpoint et contribue à créer un certain sentiment d’immersion. Il est cependant à noter que le terrain est fortement accidenté et que votre personnage est plutôt de type enclume. Ce combo cause des frustrations assez fréquemment, et c’est encore pire lorsque vous devrez explorer un environnement intérieur comme une grotte qui devient rapidement un labyrinthe. Bien que les nuits soient un peu sombres, le cycle jour-nuit est assez réussi et votre coeur se réchauffera chaque fois que le soleil pointera le bout de son nez. La musique qui accompagne le tout est bien dosée et crée de bonnes nappes d’ambiance. Les bruitages des armes et des véhicules sont également suffisamment différenciés.

Les balades en hélicoptère permettent d’admirer les différents paysages.

Une exploration qui peut s’effectuer en solo ou en coop

La campagne de Ghost Recon Breakpoint peut s’effectuer entièrement en solo mais le jeu s’avère plus agréable avec des compagnons de voyage. Ceux-ci pourront vous donner un coup de main en vous réanimant ou en agissant à titre de chauffeur pour venir vous récupérer dans les endroits les plus reculés de la carte. De plus, comme les objectifs sont nombreux et répétitifs, il peut s’avérer plus amusant de faire quelques missions entre amis que d’arpenter ce monde en tant que pur survivant. Si vous n’avez pas d’amis sous la main, vous pourrez quand même vous joindre à d’autres joueurs pour vivre de palpitantes aventures. Après avoir fait vos débuts dans Ghost Recon Breakpoint, vous aurez peut-être envie de vous faire les dents sur le mode Ghost War dans lequel vous pourrez vous battre contre un autre quatuor et accumuler des récompenses. Chacun est juge de l’intérêt d’un tel mode de jeu.

La coopération entre les joueurs est facilitée et encouragée.

Un repompage plutôt apparent

Si vous êtes familiers avec les dernières production vidéoludiques d’Ubisoft, vous aurez certainement un sentiment de déjà vu dans Ghost Recon Breakpoint. L’interface et les menus vous rappelleront certainement Assassin’s Creed Odyssey, The Division 2 et Far Cry 5. Comme dans The Division 2, vous aurez accès à un village qui sert de hub où vous pourrez acheter des armes et autres items. Comme dans Far Cry 5, vous devrez vous attaquer à des avant-postes afin de progresser. Comme lors du lancement de Assassin’s Creed Odyssey, les micro-transactions sont bel et bien présentes bien qu’aucun des objets payants ne soient essentiels pour progresser. Certains objets modélisés comme les coffres ou certaines lampes ont également eu d’autres vies de toute évidence…

Le système d’équipement est identique à celui utilisé dans The Division 2.

Un combat terni par des petits soucis à déplorer

Ghost Recon Breakpoint offre d’énormes possibilité au niveau de l’équipement, notamment dans le domaine des différentes armes et silencieux, mais souffre d’énormes défauts pour un jeu de tir. La visée automatique fonctionne très mal et votre Ghost recharge son arme très lentement en début de partie. C’est dommage puisque le combat armé est une mécanique phare de ce jeu. Par ailleurs, le jeu est truffé de bugs qui seront sans doute corrigés à un moment ou un autre, mais qui pourront parfois déclencher de bons fous rires d’ici là. Par exemple, il se pourrait qu’un ennemi qui se trouve assis dans une voiture ne vous détecte pas jusqu’à ce que vous preniez place derrière le volant. En général, les IA sont plutôt idiotes et facilement manipulables, ce qui est un autre mauvais point pour Ghost Recon Breakpoint.

On vous laisse admirer le cadrage de ce dialogue…

Fin de mission (Conclusion)

Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint est un jeu qui plaira aux amateurs de la licence et qui présente de bonnes idées notamment dans le domaine de l’infiltration. Certains joueurs apprécieront de devoir se mesurer au Lieutenant Colonel Cole D. Walker campé par Jon Bernthall. Les autres retiendront que le soft aurait mérité d’être un peu plus bichonné avant de faire son apparition sur nos écrans. Si vous appréciez les productions récentes d’Ubisoft en monde ouvert, vous prendrez certainement du bon temps à découvrir les mystères de l’archipel en compagnie de vos amis. Ubisoft a déjà annoncé que plusieurs DLC viendront gonfler l’expérience de Ghost Recon Breakpoint au fil du temps.

Le Lieutenant Colonel Cole D. Walker et ses Wolves vous traquent sans arrêt.

Temps de lecture : environ 6 minutes

Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint

  • Développeurs Fourattic
  • Type Tir tactique
  • Support PS4, XB1, PC, Stadia
  • Sortie 4 Octobre 2019
Tom Clancy's Ghost Recon Breakpoint à notre sauce
7/10
Tom Clancy's Ghost Recon Breakpoint à notre sauce
Y'a bon
  • Des mécaniques d'infiltration qui fonctionnent bien
  • Des graphismes au goût du jour
  • Du contenu à foison que l'on apprécie de découvrir à plusieurs
Beuuuuwark
  • Des IA particulièrement stupides
  • Le terrain beaucoup trop accidenté
  • Une histoire qui ne surprendra personne
  • 7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo