Super Crush KO est un jeu dévelloppé par Vertex Pop. Le jeune studio canadien fut créé en 2014 et a trois jeux pour le moment à son actif. Il a l’habitude de faire des titres amusants, nerveux et colorés tels que WE ARE DOOMED, Graceful Explosion Machine ou plus récemment Super Crush KO. Et comme vous avez lu le titre du test, vous savez duquel nous allons parler ici, donc c’est parti pour le test de Super Crush K.O.


Super Crush K.O.


Supports : Switch et PC

Genre : Brawler – Plateformer

Date de sortie : 16 Janvier 2020

Editeur : Vertex Pop Inc.

Développeur : Vertex Pop Inc.

Multijoueurs : Non


Il est rafraîchissant et parfait entre deux AAA.


  • La direction artistique.
  • Un prise en main facile.
  • Une durée de vie optimale.
  • Le bestiaire peu varié.

Nous allons suivre Karen, l’heureuse propriétaire de Chubbz, un chat de compagnie pour le moins mignon. Leur petite vie pépère va se faire bousculer lorsqu’une extraterrestre les attaque et enlève Chubbz. Ni d’une, ni deux, Karen prend son blaster, son blouson fluo et part à la poursuite du cat nappeur !

Le scénario, bien que simpliste, ne se prend clairement pas au sérieux et nous propose une aventure haute en couleur dans le but de nous arracher des sourires tout du long, et cela fonctionne. Les situations abusées en continu, créent une bonne ambiance tout du long.

Ça donne quoi après quelques heures de jeux ?

Super Crush KO est clairement sympathique et rafraîchissant. Le scénario est léger et déjanté, ce qui est accompagné parfaitement par un gameplay nerveux et varié. Le tout enrobé dans une direction artistique basé sur les couleurs flashy Turquoise, rose et beige un peu dans le style de Steven Universe.

Et niveau gameplay ?

Comme dit précédemment, Super Crush KO est basé sur du fun pur. Il a donc besoin d’un gameplay nerveux et jouissif. Le titre est un brawler en 2D où nous allons donc avancer dans les niveaux et dégommer tout ce que l’on croise. On y enchaine plusieurs mondes, jusqu’à la clôture de l’histoire. Chaque niveau sera noté, nous offrant une possibilité de replay.

Karen va débloquer au fur et à mesure différentes compétences, nous permettant de varier les combos. L’idée est sympathique et apporte de la variété dans le titre, mais les améliorations restent souvent du déjà vu dans les autres titres. De plus, je trouve dommage de ne pas débloquer la plupart dès les débuts du jeu, nous parlons ici de Dash vers le haut, lorsqu’on vient de développer le dash vers le bas. C’est donc assez peu novateur mais ça accompagne bien l’idée du jeu.

Il est gros celui-la !

Originale la direction artistique

Avec les différentes photos et vidéos montrées plus haut, vous avez pu apercevoir que la direction artistique est fort dans les tons roses. Cela se marie assez bien avec le délire mignon de l’histoire et la naïveté avec laquelle on la parcourt. Bien que le jeu soit en simili-rétro, les cinématiques en mode semi-bd sont efficaces et jolies dans l’ensemble.

Le seul défaut est le character design des ennemis. Celui-ci en plus d’être peu varié entre eux, est trop simpliste et dénote avec le côté coloré du jeu. Ils sont ternes et peu marquants au final.

Test Super Crush K.O. : Conclusion

Super fight !

Super Crush KO est un jeu qui a le mérite de nous tenir avec lui jusqu’à son dénouement. Juste assez prenant niveau scénario, accompagné d’un gameplay correct et d’une direction artistique original, il est rafraîchissant et parfait entre deux AAA. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour sauver son chat d’une extraterrestre ? Je vous le demande…

Montrer le reste de l'article
Précédent Apex Legends : sa saison 4 et son nouveau Champion
Suivant One Piece : Pirate Warriors 4 – du gameplay pour Basil Hawkins, Charlotte Linlin et Kaido
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Mario Kart 8 à 200cc dans l’Égout Piranha

09/04/2015
Close