Test: Semispheres – Quand puzzle rime avec détente…

... ou ragequit.

Depuis 2013, Radu Muresan, avec son petit studio Vivid Helix, travaille sur des applications de tous types telles que ReUniter, une appli de recherche Unity, ou Pixel Maker, une application permettant de s’exercer au pixel art. Dernièrement, il a décidé de voir plus grand en créant un jeu où psychomotricité et réflexion sont les maîtres mots : Semipsheres. Zoom sur ce casse-tête méditatif multiplateforme…

Ambiance méditative…

Dans Semispheres, vous incarnez non pas une, mais deux espèces de petites méduses bleue et jaune/orangée dans un système de jeu à écran scindé. Le but est de résoudre un peu plus de 50 puzzles différents en vous servant des deux boutons analogiques de votre manette afin de faire avancer votre petite « amibe » – tout en sachant que le bouton de gauche contrôle l’amibe de gauche, et le bouton de droite celle de droite.

Test-Semispheres-Switch-Vivid-Helix-histoire

Le jeu est constitué de treize groupes de quatre ou cinq niveaux à l’issue desquels on débloque des cases de bande dessinée. Pas de phylactères, rien que des dessins assez explicites et aux allures crayonnées à la va vite pour nous raconter l’histoire touchante entre un homme et le robot qu’il vient de construire. Mais évidemment, il vous faudra résoudre l’entièreté des puzzles pour découvrir le fin mot de cette BD !

D’un point de vue graphique, Semispheres veut imposer avant tout un état de relaxation grâce aux couleurs choisies et aux tons plus chauds des labyrinthes. La musique, ou plutôt l’ambiance sonore, composée par Sid Barnhoorn (que l’on a pu écouter sur d’autres petits jeux comme The Stanley Parable ou Antichamber), confère également à cette atmosphère un côté apaisant.

De prime abord, entre une histoire touchante et une ambiance chaleureuse, on pense donc bien que le software ne nous veut aucun mal. Quoique…

…Puzzles diaboliques

Avec un peu plus de 50 puzzles à résoudre, le joueur fera l’ascenseur entre les niveaux de difficulté. Que ce soit un défi de psychomotricité ou de logique, préparez votre cerveau à être mis sens dessus dessous. Pour vaincre ces terribles énigmes, plusieurs options vous sont offertes, sous forme de petites cases « action » : faire du bruit pour attirer les gardiens, créer une faille vers l’écran d’à côté, tisser un lien entre les tableaux, voire même passer d’un écran à l’autre ! Pire : certains niveaux vous demanderont de jongler entre plusieurs actions en même temps.

Test-Semispheres-Switch-Vivid-Helix-puzzle 2Test-Semispheres-Switch-Vivid-Helix

Le plus grand défi que votre cerveau devra relever sera celui de la psychomotricité. Chaque joystick dirige son amibe. Vous devrez parfois les faire bouger simultanément, soit l’une après l’autre avec un léger décalage, soit toutes les deux sur le même écran… Joyeux désordre dans votre sens de l’orientation !

Malgré cela, le jeu n’a qu’une durée de vie assez courte, d’approximativement 2h voire moins pour les logiciens plus aguerris.

« L’histoire ficèle tout le thème cérébral […]»

Nous avons eu l’opportunité d’interroger M. Radu Muresan à propos de l’idée cachée derrière Semipsheres et bien d’autres aspects de celui-ci.

Radu Muresan, développeur de Semipsheres

Radu Muresan, développeur de Semipsheres

Dans un premier temps, on apprendra que le jeu est issu d’un « game jam » lancé par le site Ludum Dare (ndlr. Ludum Dare est un site proposant des challenges de création de jeux sur un week-end auprès de développeurs indépendants) dont le thème était « Mondes Connectés ». L’idée de duplicité est donc partie de ce thème et est légèrement inspirée des mécaniques de « Brothers – Tale of Two Sons », un jeu d’aventures paru en 2013 sur plusieurs consoles. Naît alors Symbiosis, un premier jet qui ne paie pas de mine avec ses 5 niveaux, mais qui génère nombre de retours positifs. Beaucoup d’étapes ont été nécessaires avant d’en arriver au jeu auquel nous avons pu jouer, mais l’évolution est considérable et très appréciable.

Test-Semispheres-Switch-Vivid-Helix-Symbiosis

Symbiosis, l’idée à la base de tout

L’entièreté du jeu est ficelée par le thème « cérébral » : de fait, l’on retrouve dans le titre une idée d’ « hémisphère », un écran scindé en deux pour le gauche et le droit, une dualité dans les commandes comme dans nos mouvements, mais pourtant un aspect parfaitement symétrique que l’on retrouve dans le style artistique.

M. Muresan a travaillé seul sur la quasi-totalité du jeu, excepté pour le background sonore. Il y a donc plus de 50 puzzles différents, issus du cerveau d’un seul homme et il n’est pas près de s’arrêter : d’autres idées gravitent dans son esprit dans le but d’ajouter du contenu à Semispheres (on parlerait dans ce cas de potentiels DLC ?), mais il est également prêt à relever de nouveaux défis. L’on doit donc s’attendre avec certitude à un nouveau contenu dans le futur. Chapeau l’artiste !

Conclusion

On aborde Semispheres plutôt comme un bon petit passe-temps. A cause de sa courte durée de vie, on penserait que l’investissement n’en vaudrait pas la peine, même si certains puzzles méritent d’être découverts pour leur complexité et la coordination qu’ils nécessitent ; la qualité graphique et ergonomique est aussi un atout non négligeable, mais peut-être pas suffisant pour certains. N’oublions pas également l’idée d’une potentielle extension avec de nouveaux casse-tête à résoudre, ce qui donne matière à réfléchir quant au « j’achète ou j’achète pas? ». Quoi qu’il en soit, le temps que l’on passe dessus reste agréable, même s’il vous poussera peut-être un ou deux cheveux blancs ou que vous aurez du mal à résister à fracasser votre manette !

Temps de lecture : environ 3 minutes

Semispheres

  • Développeurs Vivid Helix
  • Type Puzzle, réflexion
  • Support Steam, PS4, PS Vita, Nintendo Switch, Xbox One
  • Sortie 14/02-14/09-11/10 2017
Semispheres à notre sauce...
7/10
Semispheres à notre sauce...
Y'a bon
  • Une ambiance apaisante
  • Quelques puzzles assez complexes
  • Un vrai défi de psychomot' !
  • Une possible extension
Beuuuuwark
  • Une courte durée de vie
  • Technique
    8/10
  • Esthétique
    8/10
  • Ergonomie
    8/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre