Test : Razer Thresher 7.1

le Razer Thresher 7.1 devrait combler les joueurs à la recherche d’un casque fiable et de qualité !...

Voilà quelques semaine que j’utilise le casque Thresher 7.1 de Razer (modèle PS4) et il est temps de vous donner un avis que j’espère éclairant sur ce nouveau casque du constructeur, venu remplacer le ManO’War quelque peu décevant de l’année dernière.

Objectif : solidité

Une belle boîte massive

Pour commencer, sachez que le casque est proposé en version verte compatible XBox/PC et une version bleue PS4/PC, ce qui est sans doute dû à la manière dont les deux constructeurs de console gèrent le son sans fil sur leurs consoles. Ce casque est uniquement sans-fil (il n’y a pas de connecteur 3.5mm pour le brancher à la manette ou sur un autre appareil) et fonctionne uniquement via un dongle à brancher en USB. Vous ne pourrez donc pas l’utiliser sur votre smartphone ou console portable, ce qui est relativement dommageable vu la qualité du casque.

Dans sa version classique, le casque est livré dans un étui de mousse qui assure une grande protection, avec la documentation, le dongle USB, un câble USB/Micro USB tressé pour la recharge, et un câble optique.

Petite précision, la PS4 Slim – modèle assez répandu – n’est pas pourvue de sortie optique, contrairement à la version classique et Pro.

Le contenant sobre cache encore deux câbles

Principal reproche fait au ManO’War que Razer s’est employé à corriger est la solidité générale de l’imposant casque via un arceau métallique en deux tiges suspendues remplaçant celui en plastique du précédent modèle. Pour le confort, un bandeau se chargera de venir s’adapter entre votre crâne et l’arceau. On en retire un système plus robuste qui supporte bien mieux les tensions et pourra prolonger la durée de vie du casque. Côté écouteurs, on garde deux charnières – en plastique cette fois donc à manipuler avec précaution – qui permettent de faire pivoter ceux-ci vers les épaules pour pouvoir par exemple les porter autour du cou, d’une manière bien plus confortable et pratique. C’est là que je trouve dommage que ce casque ne puisse être compatible avec d’autres appareils, puisque le transport, et comme on va le voir, le positionnement du micro, en font un bon casque nomade, même si il reste imposant.

Les oreillettes – détachables – sont très larges (diamètre de 6cm) et englobent bien les oreilles et sont dotées de grands mousses à mémoire de forme et d’un revêtement simili-cuir, tandis que l’on retrouve sous le casque le bouton d’alimentation, mais aussi deux petites molettes, la gauche contrôlant le son du micro, la droite, le volume sonore. Un casque vraiment très confortable, même au bout de plusieurs heures de jeu.

Côté gauche donc, on retrouve le micro monté sur un bras flexible et rétractable. Il est aisé de le positionner comme on le souhaite, ou le replier complètement si l’on n’en a pas besoin. La qualité du micro est vraiment très correcte, sans bruit de fond, même si il n’atteint pas la qualité d’un vrai micro externe. D’une pression sur la molette, il est possible de désactiver celui-ci, la diode passant alors au rouge.

Une fois déballé, plus qu’à brancher, en 5 secondes chrono

Niveau connectique, il est donc nécessaire de brancher le dongle USB sur la console ou le PC, puis de mettre en route le casque, qui s’appaire automatiquement en quelques secondes. Le câble optique lui se branche directement sur le dongle et à l’arrière de la console.

Il est également possible de passer d’un son stéréo à un son 7.1 virtuel en appuyant quelques secondes sur le bouton du volume des écouteurs. A activer suivant les jeux, mais le  résultat est vraiment saisissant sur un Uncharted par exemple.

A noter que le Razer Thresher n’est pas compatible avec le logiciel Razer Synapse pour modifier les effets colorimétriques du casque, dont l’éclairage restera bleu ou vert suivant la version obtenue.

Les performances sonores sont d’une très grande qualité grâce aux haut-parleurs de 50mm, sur PC et console. Niveau autonomie, le constructeur annonce 16h avant recharge, ce qui semble être le cas, puisque depuis la première charge et une utilisation quasi quotidienne, je n’ai toujours pas eu besoin de le recharger. Excellent point donc, même si la batterie n’est pas amovible, comme chez certains casque de la concurrence, et cela me fait encore plus râler sur la non-compatibilité avec d’autres appareils bluetooth.

Conclusion

Un excellent confort, une belle solidité, une grande autonomie, une qualité de micro très correcte et des écouteurs de qualité stéréo ou 7.1, le Razer Thresher 7.1 est une très belle mise à niveau de son prédécesseur le ManO’War et devrait combler les joueurs à la recherche d’un casque fiable et de qualité !

Temps de lecture : environ 3 minutes

Razer Thresher 7.1

  • Fabriquant Razer
  • Type Casque gaming
  • Support PS4/PC ou XBox/PC
  • Prix 169,99€
Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l’univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre