Le Razer Huntsman V3 Pro est à la hauteur de son nom avec des options pour tirer le meilleur de n’importe quel jeu esports nécessitant une réactivité maximale. Cependant, pour une fois, j’ai réalisé que le clavier pouvait convenir à un environnement bureautique également, avec des fonctions de qualité de vie au bureau bienvenues ainsi qu’une esthétique qui s’intègre bien dans n’importe quel bureau tout en conservant une belle apparence.

Au niveau des objectifs du Huntsman Pro pour le jeu, il est clair que l’objectif principal est la performance à tout prix. Chaque élément de son design semble avoir été conçu pour les performances de jeu, en éliminant de nombreuses fonctions et boutons superflus pour obtenir un clavier élégant, tout en ajoutant de nombreuses possibilités de personnalisation sous le capot.

Je ne suis pas spécialement adepte de l’esport, mais j’aime avoir une réactivité à toute épreuve au bout de mes doigts. Je me suis lancé dans une partie rapide d’un bon vieux Quake pour me faire une idée de ce que les paramètres par défaut du Huntsman pouvaient offrir. Si je ne peux pas dire qu’il m’a empêché de subir des frags à outrance, le Huntsman est rapidement agréable à utiliser. Les touches étaient diablement réactives, avec suffisamment de résistance pour que je puisse poser mes mains dessus sans activer accidentellement une commande.

La différence la plus importante et la plus visible par rapport au dernier Blackwidow, est l’inclusion de switches optiques à la place des mécaniques traditionnels. L’avantage de ce changement est triple. Non seulement les interrupteurs optiques ont moins de pièces mobiles, ce qui signifie moins de pièces susceptibles de s’user, mais ils permettent également une activation réglable et un mode de déclenchement rapide. L’activation est le point auquel une pression sur une touche est enregistrée. Un point d’activation élevé implique qu’il suffira d’une très légère pression sur la touche pour l’activer, tandis que des points d’activation plus profonds impliquent d’appuyer complètement sur la touche pour déclencher la pression. Vous avez probablement déjà une préférence, mais celle-ci peut varier en fonction de ce à quoi vous jouez actuellement, que cela soit du Fortnite, du Fast FPS ou du LoL.

L’actionnement réglable vous permet de choisir le point exact auquel le clavier s’actionne, ce qui vous permet d’obtenir la profondeur exacte que vous souhaitez. Cependant avec la combinaison de touche FN + Tab, vous pouvez rapidement ajuster le point d’activation à l’aide du cadran numérique ou des touches fléchées. Il y a même un subtil affichage LED au-dessus des touches fléchées pour montrer exactement où se trouve le point d’activation. Une fois que vous êtes prêt, appuyez sur Esc et les réglages seront enregistrés sur le clavier. C’est assez redoutablement efficace pour gérer le point d’activation à la volée sans devoir lancer Synapse.

J’ai un peu tâtonné pendant quelques temps mais au bout du compte j’ai vraiment apprécié de pouvoir corriger rapidement les réglages pour qu’ils correspondent à mes attentes dans un jeu en particulier. Je préfère de loin les points d’activation plus bas, par habitude, mais si vous jouez à un jeu qui exige des réactions rapides, augmenter ce point d’activationpeut certainement vous donner un avantage non négligeable.

Les claviers traditionnels ne considèrent les touches que comme étant « activées » ou « désactivées ». Avec le système Rapid Trigger, vos pressions sur les touches s’apparentent un peu plus à celles d’une manette. Dans un TPS, le mode Rapid Trigger ne servira sans doute pas à grand-chose, si ce n’est à marcher un peu plus lentement, mais il peut s’avérer très utile dans les jeux de course qui nécessitent une gestion plus fine de la pression.

En défintive, on obtient un clavier très versatile et adaptatif, qui fait exactement ce que vous voulez qu’il fasse, au moment où il faut le faire. Non seulement le Huntsman Pro pourrait donner un sérieux avantage dans les jeux compétitifs, mais il peut se révéler tout aussi polyvalent pour des tâches bureautiques grâce à cette gestion de la pression réglable et les trois boutons préprogrammés, ce que je n’avais pas encore pu voir sur d’autres claviers.

Avec un design minimaliste, élégant et plaqué aluminium, le Huntsman V3 Pro se fond très bien sur un bureau non-gaming, en y ajoutant une certaine touche d’élégance. Petite cerise sur le gâteau (pour moi en tout cas) , il n’émet pas non plus le « clic » audible d’un clavier mécanique qui m’irrite le plus souvent sur les claviers de jeu de ce type, ce qui permet de l’utiliser au quotidien sans friser la crise de nerfs (oui j’ai les nerfs sensibles).

Les trois touches macro programmables et le cadran numérique sont déjà pré-configurés, avec un accès rapide au volume, une touche média, ainsi qu’à l’affichage des tâches Windows, ce qui vous permet de passer rapidement d’une tâche à l’autre, mais ceci est bien évidemment paramétrable dans ce fichu Synapse.

Enfin parlons quelques instants du repose poignet magnétique. J’ai été surpris de le voir si rigide et si plat, même si il se positionne finalement parfaitement sous les poignet. Pour un peu, on pourrait s’en passer, même si du coup, la fatigue occasionnée par le fait de laisser ses mains légèrement surélevée se fait sentir au bout d’un moment.

Le Razer Huntsman V3 Pro est disponible en trois tailles, et comme toujours, je trouve le tarif élevé. Néanmoins, cette fois, j’y vois un intérêt réel qui le démarque de la concurrence. La version complète ici présentée est vendue 290€, la version TKL (Tenkeyless) à 250€ et se passe du pavé numérique pour une expérience plus compacte. Enfin, la version mini se contente du strict minimum, en supprimant le pavé numérique, la rangée de touches f, ainsi que la molette de contrôle des médias, pour un prix de 210€.

Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Nouveaux ennemis de raid, un mode de difficulté et plus encore pour Star Ocean The Second Story R
Next Tous les canaux de Stream des diffusions officielles des championnats internationaux Pokémon Europe

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Les infos Pokémon de la semaine

04/10/2023
Close