Test : Pixel Ripped 1989 – Délirant hommage

Ressortez vos casques VR !

Qui a dit que la VR était morte ? Alors certes, on a eu pas mal de petites expériences sympas mais qui avaient du mal à justifier l’achat d’un équipement VR. Sur PS4 – où la technique est moins impressionnante que sur les gros PC actuels – nous avons tout de même quelques titres originaux qui valent le détour. Pixel Ripped 1989 est l’un d’eux.

Je joue à un jeu 2D dans un jeu 3D VR //Mindfuck//

It’s so 90’s

Depuis l’avènement de Stranger Things, les années 80-90 sont en plein revival. On a même eu droit à un nouveau Jumanji avec le seul et unique The Rock (oui, j’adore The Rock et j’assume), donc Pixel Ripped 1989 parlera sans mal aux bon trentenaires comme moi tout comme aux ados biberonnés à Netflix. Bon point donc. Mais au fait, c’est quoi Pixel Ripped 1989 ?

Cyblin Lord veut dominer les mondes !

Vous voyez le tapis là ? Et bien je vais me prendre allègrement les pieds dedans en essayant de vous expliquer ça. Vous incarnez Dot, un… ben un pixel en fait, dans un monde 8 bits monochrome plat en 3D (des éléments 2D mais avec une perspective, plus ou moins à la Paper Mario) alors qu’il joue à un jeu vidéo dans sa chambre. Subtile mise en abîme non ? Mais c’est alors que le Gobelin maléfique Cyblin Lord attaque et vole un artefact capable de chambouler les mondes ! Guidé par un puissant (?) mage, Dot va devoir combiner ses efforts avec Nicola, une petite fille hardcore gamer du monde réel !

C’est un bordel ? Nous sommes d’accord.

En plus d’être un hommage aux jeux des années 90, Pixel Ripped 1989 est un must-have pour les joueurs VR !

Avec le casque sur la tête on se positionne tour à tour dans le corps de Dot dans l’espace 8 bits, avant de se téléporter dans celui de Nicola dans diverses situations, sa petite console portable dans les mains pour venir à bout des niveaux 2D afin de permettre à Dot de défaire Cyblin Lord ! L’ennui c’est qu’il vous faudra souvent (en classe surtout) déjouer l’attention de la surveillante aigrie en provoquant certaines diversions à l’aide de votre sarbacane pour éviter de vous faire prendre en train de jouer.

Les incursions des jeux dans la réalité sont toujours originales

Une fois le niveau terminé sur la console, la confrontation avec le gobelin se fera sur un autre plan : en effet, l’espace du jeu viendra envahir la réalité et il faudra alors guider Dot dans un niveau de plateforme matérialisé sur votre pupitre (attention “The Floor is Lava” !), voire même défendre vos copains attaqués par les dragons de Cyblin Lord en pleine cours de récréation, armé de votre console comme interface !

Variant les phases de jeu, Pixel Ripped 1989 n’oublie pas non plus de multiplier les références (on vous laisse la surprise des fantasmes de Nicola concernant Arturo, le héros chevalier barbu en référence à “Ghouls’n Ghost”)  au jeu vidéo et si la modélisation 3D du monde réel témoigne du petit budget de production, l’immersion est excellente, tandis que le j eu se révèle drôle et très prenant. Se retrouver l’espace de quelques instants à jouer en classe à un petit Megaman sur un ersatz de Gameboy dans les années 90 a quelque chose de magique.

Conclusion

Avec une durée de vie honnête pour un titre VR, Pixel Ripped 1989 parvient à sortir des carcans habituels de la réalité virtuel (oh… un shooter…) pour livrer une expérience originale, très drôle, variée et qui pour le coup, passe au-delà de la simple lettre d’amour aux jeux des années 90 pour devenir un indispensable sur PSVR !

Temps de lecture : environ 3 minutes

Pixel Ripped 1989

  • Développeurs Pixel Ripped Inc
  • Type Aventure
  • Support PSVR, Oculus, HTC Vive
  • Sortie 31 Juillet 2018
Pixel Ripped 1989 à notre sauce
8/10
Pixel Ripped 1989 à notre sauce
Y'a bon
  • Un joyeux délire 90's
  • Le concept du jeu dans le jeu VR
  • Des hommages et des références
  • L'humour
  • La variété
Beuuuuwark
  • La modélisation du monde réel
  • Des boucles d'animations répétitives dans les décors
  • Technique
    6/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    9/10
  • Audio
    7/10
  • Contenu
    8/10
  • Cinétose
    9/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre