Test: Phantom Doctrine

De retour en guerre froide

Creative Foge Game est un studio de développement  polonais basé à Varsovie. Ils  sont les créateurs de Hard West, un tactical se déroulant dans le Far West. Ici, ils reviennent avec une toute nouvelle équipe d’une cinquantaine de personnes sur un nouveau projet: Phantom Doctrine. Il reprend les base de son prédécesseur: un tactical tourné infiltration, se déroulant cette fois-ci durant la guerre froide.

 

La guerre froide dont on a toujours rêvé

La guerre froide est une des grandes absentes des époques abordées par le jeux-vidéo. Faisant d’habitude plus parler d’elle en littérature ou au cinéma, elle est généralement laissée pour compte dans le média qui nous intéresse. Le sujet est donc d’emblée intéressant pour ce Phantom Doctrine, se déroulant dans une guerre froide comme on aurait toujours pu l’imaginer.

C’est par son ambiance que Phantom Doctrine brille le plus. Le jeu propose dès le départ de choisir notre camp entre KGB et CIA. Les deux groupes offrent des visions différentes, mais raconteront une histoire identique. Le scénario nous obligeant à enquêter sur une organisation secrète: les Beholders. Ceux-ci essayant tant bien que mal de tendre les deux nations pour créer une 3e guerre mondiale.

Phantom Doctrine va donc jouer, à fond, sur le cliché de la guerre froide avec ses trahisons, complots, spéculations, etc.
Le petit bémol repose sur les cinématiques des missions qui datent, visuellement, d’un autre âge et que nous aurons vite fait de passer. Le reste du jeu n’est pas particulièrement réussi sur ce point, surtout lorsque la 3D est mise en oeuvre durant ces quelques cinématiques. Ce qui nous fait presque nous absenter un laps de temps de l’ambiance, dommage.

On quitte la mission !

Uncle Sam contre la Mère Patrie:

La recherche d’informations est au cœur du gameplay. Nous aurons donc une carte du monde sur laquelle apparaîtra différents lieux de misions possibles.

La carte du monde avec les différents lieux à vérifier

Nous pouvons ensuite envoyer nos agents en reconnaissance, soit ils reviendront bredouilles, soit avec des infos ou avec une possibilité d’action sur le lieu qu’ils auront visité. Les actions peuvent être diverses comme par exemple: sauver une cible, la capturer, la réduire au silence ou bien encore de désamorcer une bombe. Le tout avec des objectifs secondaires comme: le nombre de victime possible, un temps imparti, etc... et toujours la possibilité de rechercher des informations sur les bureaux ou dans les coffres du lieu de la mission. Les documents que nous récupérerons devront être lus pour que l’on sache comment se préparer pour les prochaines missions.

La prise d’information est donc cruciale!

Récupération d’informations

La quête « principale » vient s’intercaler dans les différentes missions qui nous sont proposées sur la carte du monde. Il peut nous arriver d’attendre un certain temps avec les missions secondaires avant de voir le scénario principal s’amorcer.
Cette « carte du monde » aura la possibilité d’être vue directement dans notre base et nous proposera ainsi différentes options entre chaque mission, comme: débloquer des salles afin de nous permettre d’écouter les fréquences radios ennemies ou encore créer de nouveau papiers pour assurer l’anonymat de nos agents. Notre base pourra, comme les autres points de la carte du monde, subir des attaques.

Il est donc important de la déplacer régulièrement!

Notre base de départ

La partie « tactique » est assez classique. Il y a néanmoins une notion de discrétion sur les équipements (un gilet pare-balles étant bien plus discret qu’une armure corporelle) allant même jusqu’à donner la possibilité de déguiser nos agents pour les infiltrer et gagner en discrétion. Un des soucis majeur est, que si un membre de notre groupe est repéré lors d’une intervention, tout le groupe sera repéré et les ennemis seront attirés sur chacun de nos personnages.

Le jeu met à notre dispositions un bon nombre de gadgets et d’armes. Ainsi qu’une possibilité d’aide extérieure comme des indics offrant des possibilités de longue-vue par exemple. Le gameplay correspond donc assez bien avec l’idée qu’on se fait de la guerre froide et de ses espions. Cependant, ce dernier accuse quelque petits soucis.

L’interaction avec le décor est correcte, permettant ainsi aux ennemis de nous tirer dessus à travers les vitres. Ce qui nous oblige donc à vérifier systématiquement si nous ne sommes pas trop voyants par ces dernières. Cependant, le point m’ayant le plus dérangé est le fait de ne jamais pouvoir me mettre à couvert totalement lors d’une fusillade.
En effet, quand un personnage tire sur un autre, il a un pourcentage de chance de toucher la cible qui varie. Cela va varier si la cible est à découvert ou planquée ou en fonction de la distance qui sépare le tireur de la cible. Lorsqu’ils sont planqués, il y aura une différence si ils sont derrière un muret ou un mur complet. La logique des choses voudrait qu’un personnage planqué derrière un mur soit intouchable. Seulement ici le pourcentage de toucher une cible à travers un mur n’est pas de 0%. Ce qui m’a coûté la vie de plusieurs soldats.
De plus, l’acuité visuelle des ennemis parait fort élevée. Ainsi, nous pouvons vite nous retrouver repéré par un personnage civil ou ennemis nous aillant aperçu à la fenêtre du 3e alors que celui-ci était dans sa salle de bain, WHAT THE FUCK?

Dans les deux cas j’ai touché ma cible

J’ai pu noter plusieurs fois des petits bugs de chargements lorsque c’était autour des ennemis de jouer. Seul le bruit de leur pas me signalait que le jeu fonctionnait encore, la barre de chargement n’avançant plus depuis 10-15 minutes, m’obligeant à recommencer la mission.

Conclusion

Phantom Doctrine est fidèle dans l’idée et retranscrit bien l’ambiance de la guerre froide. Il nous permet de découvrir ou de redécouvrir un univers assez peu exploré en le représentant de manière assez simple pour nous permettre de le comprendre plus facilement, et cela à travers son ambiance de guerre et son gameplay. Le mélange tactical et infiltration est une belle réussite. Cependant le jeu à quelques soucis techniques: je ne compte plus les missions recommencées suite à des bugs de chargements ou à cause de la mort de mes soldats qui pouvaient relever du paranormal.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Phantom Doctrine

  • Développeurs Creative Forge Games
  • Type Tactical, Infiltration
  • Support PS4, PC, One
  • Sortie 14 aout 2018
Phantom Doctrine à notre sauce
6/10
Phantom Doctrine à notre sauce
Y'a bon
  • L'ambiance de guerre froide
  • La préparation à travers la recherche d'infos
  • La gestion de la base
Beuuuuwark
  • Les visuels en 3d
  • Plusieurs bugs de chargements
  • L'acuité visuelle des ennemis trop élevée
  • Jeu répétitif sur le long terme
  • Technique
    6/10
  • Esthétique
    5/10
  • Ergonomie
    7/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    6/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre