Test : Nacon Asymmetric Wireless Controller

Un bon compromis ?

Habitué des manettes Pro destinées aux Hardcore Gamers avec de la personnalisation poussée, Nacon a sorti ici un pad que l’on qualifierait d’entrée de gamme s’adressant à tous. Mais cela signifie-t-il que nous avons ici un produit au rabais ?

Un plastique plus lambda, mais une prise en main toujours aussi bonne

L’alternative

Commercialisée autour des 60 euros en miroir à la Nacon Revolution Unlimited, l’Asymmetric Wireless ne cherche pas à en mettre plein la vue mais plutôt à proposer une alternative de qualité à une DualsShock 4 (qui elles valent tout de même autour des 70€). Nous avons ici un produit sans fil (avec le  fameux dongle antenne Bluetooth de Nacon qui occupe un port USB de la console) ou en mode filaire classique via micro USB (non-propriétaire donc) pour ceux qui préfèrent. A ce tarif, on avoue qu’on n’en attendait pas tant, même si j’avoue que devoir occuper un des deux seuls ports USB de la console m’ennuie assez, étant donné que le premier est occupé par le disque dur externe et que le second sert souvent à la recharge ou au PSVR, mais ceci est davantage un souci lié à la console qu’à la manette.

Côté autonomie, on reste aux alentour des 6 à 8 heures, ce qui est supérieur à ma DS4 première génération, et plutôt très correct pour un produit d’entrée de gamme. Un voyant lumineux indique l’état de charge de la manette, tandis qu’un port jack 3.5mm est disponible sous la manette. A noter que comme toujours, la manette ne dispose pas de haut-parleur ni de barre lumineuse supérieure, et sera donc inutilisation en réalité virtuelle. Par contre, le pavé tactile est bien présent, tout comme les moteurs de vibrations.

J’insiste sur cette notion “d’entrée de gamme” parce quand on parle de Nacon, ce n’est pas ce qui vient à l’esprit en premier lieu. Quand on est une marque orientée haut de gamme, l’entrée de gamme se situe en général… au-dessus de la moyenne.

Le stick gauche accroche bien au pouce

Plutôt épaisse, l’Asymmetric Wireless Controller a fait le choix de matière moins agréable au toucher que les manette haut de gamme de la marque, mais cela est un compromis des plus acceptable pour baisser le coût du produit, d’autant que son poids (246gr) donne une belle présence en main. Asymétrique comme une manette Xbox, comme l’indique son nom et comme toutes les manettes labellisées Playstation de la marques, elle offre une excellente prise en main pour les jeux à la première personne, et les boutons de tranche – aux bords arrondis – tombent parfaitement sous les doigts sans occasionner de gêne. Le grip des sticks accroche bien les doigts, mais comme souvent sur ces manettes, le D-Pad n’a pas fait l’objet d’un soin particulier et se révèle peu pratique pour les jeux de combats. C’est là un défaut de presque tous les Pads alternatifs et le  joueur console de jeux de combats en 2D pleure encore après le Pad qui saura pallier à cet écueil. Les boutons en revanche sont réactifs et plus gros que les officiels, ce qui peut aider les petites mains, mais oblige les grandes à un petit exercice de précision supplémentaire durant les premières parties, ces derniers étant plus rapprochés

La grande force de la manette ne situe donc au niveau de son rapport qualité / prix, puisque comme les autres, cette itération d’entrée de gamme est compatible PS4 mais aussi PC, malgré l’absence de logiciel de customisation, contrairement aux Pro Controllers.

Temps de lecture : environ 3 minutes

Nacon Asymmetric Wireless Controller

  • Constructeur Big Ben
  • Type Manette PS4
  • Support PS4, PC
  • Prix 59.90€
Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo