Ah qu’ils me manquent, Mulder et Scully ! Un petit duo d’agents laissés au placard planchant sur des affaires dont personne ne veut. C’est un peu ce qui arrive à nos deux protagonistes de Murder Mystery Machine, un jeu d’enquête et de déduction pour occuper nos soirées de rentrée.


Murder Mystery Machine


Supports : PC, PS4, Xbox One, Switch

Genre : Puzzle

Date de sortie : 25 Août 2021

Editeur : Microids

Développeur : Blazing Griffin

Multijoueurs : non


Murder Mystery Machine devrait plaire aux amateurs de casse-tête et aux fans de séries policières


  • Le tableau de preuves à relier, très prenant
  • Une grande intrigue découpée en plusieurs affaires
  • Des petites histoires souvent prévisibles
  • Pas toujours simple à manier à la manette

Cass et Nate

Dans Murder Mystery Machine, nous incarnons Cass, une recrue de la police fraîchement diplômée et qui a été associée à Nate, un inspecteur blasé et ronchon relégué au sous-sol d’un poste de police. Ensemble, ils vont devoir résoudre 8 enquêtes réparties en plusieurs scènes de crime à passer au peigne fin. Après avoir joué à quelques cas, il devient clair qu’il se passe peut-être quelque chose dans les coulisses qui relie toutes les affaires. Et en ce sens, le titre est plutôt intéressant à suivre, au-delà de ses affaires distinctes.

Chaque lieu est présenté en vue isométrique que vous pouvez faire pivoter pour chercher des indices cachés. Lorsqu’un indice est trouvé, il apparaît sous la forme d’un nœud dans votre palais mental, sur lequel vous pouvez basculer à tout moment. Vous y trouverez tous les indices qui peuvent être pertinents pour l’affaire en cours. Lorsque vous découvrez des indices tels que des lettres ou des articles de journaux, le jeu synthétise efficacement les extraits de ces documents pour garder un schéma lisible. C’est à vous de tracer une ligne entre les indices qui sont liés et si vous arrivez à connecter les bons nœuds, vous débloquerez une nouvelle séquence de dialogue pour progresser dans l’affaire.

Les développeurs ont joué les équilibristes avec succès pour offrir à la fois toutes les preuves découvertes lisibles et en évidence tout en laissant au joueur le soin de décider de celles à lier ensemble, certains indices étant plus faciles à relier que d’autres. Heureusement, il existe un système d’indices qui vous permet d’appuyer sur un bouton pour connaître l’étape logique suivante, qu’il s’agisse de savoir à qui parler ensuite ou quels indices ont un lien que vous n’auriez pas remarqué auparavant, mais diminue aussi votre score final pour la scène.

Le palais mental – du moins c’est comme ça que je le conçois – permet non seulement de regrouper et de lier les noeuds et preuves ensemble, mais aussi de les réorganiser, un peu comme sur les grands tableaux d’indices des séries policières, où tout est relié avec un gros fil rouge. J’avoue que cet aspect n’est pas le plus simple à gérer à la manette, mais est très intuitif avec une souris.

Lorsque vous avez découvert tous les éléments d’une scène, vous devez vous concentrer sur votre objectif, qui consiste généralement à découvrir le principal suspect, un motif ou la prochaine piste à suivre. Il n’est pas toujours évident de savoir qui est le criminel ou quelle est l’arme du crime, les explications étant parfois interprétables. Mais il n’y a qu’une seule bonne réponse, donc si vous vous trompez, il faudra simplement retenter les connexions. C’est un peu dommage qu’on ne puisse pas se tromper et continuer dans une mauvaise voie, mais cela confère aussi au jeu un côté “enquête détente” qui n’est pas désagréable, et je doute que le titre prétende à plus. De plus, le joueur va deviner assez rapidement le « qui » ou le « pourquoi » mais devra passer un bon moment à démêler le « comment ».

Visuellement, le titre n’est pas exceptionnel, mais totalement cohérent avec le côté ”maison de poupée à manipuler”. Quelque part, on mène l’enquête avec des Playmobils, et cela m’a bien plu de pouvoir manipuler ces personnages pendant l’enquête, même si certaines lieux sont réutilisés. Dans l’ensemble, vous ne jouerez pas à Murder Mystery Machine pour sa qualité graphique, mais comme l’intérêt réel réside dans le gameplay et l’histoire, et que le jeu s’en sort très bien à ce deux niveau, il n’y a aucun souci.

Murder Mystery Machine

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Murder Mystery Machine devrait plaire aux amateurs de casse-tête et aux fans de séries policières. Si l’issue de chaque affaire est facile à deviner, le titre oblige le joueur à faire chauffer ses méninges pour relier les bonnes preuves ensemble et faire les bonnes déductions. De plus, si les petites affaires sont parfois prévisibles, comme le tout fait partie d’une plus grande histoire, cela donne vraiment envie d’aller au bout.

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Logitech G sort le G435, son casque sans-fil le plus léger et eco responsable à ce jour
Next Test : Logitech G335 – Un bon mais sobre casque filaire

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

God Eater 2 : Rage Burst | Test

19/09/2016
Close