Test : Hitman HD Collection améliorée – Un portage utile ?

L’agent 47 est de retour, pour assassiner sans détour.

Nous sommes désormais tous habitués aux ressorties des jeux de différentes générations de consoles sur nos machines actuelles pour différentes raisons. Cette fois-ci, c’est Hitman: Blood Money et Hitman: Absolution qui ont droit à leur mise en compilation et la refonte graphique qui va avec. Cette ressortie est une réussite ou une idée oubliable ? Réponse dans quelques contrats remplis avec brio. 

C’est l’heure de reprendre du service, Agent 47.

Hitman: Blood Money HD : un portage clairement fainéant. 

Alors oui d’accord, on vous voit venir tout de suite avec vos fourches enflammées. Oui, le matériau de base a forcément vieilli et le résultat s’en ressent forcément. Pour un jeu qui signe la fin de la PS2 et l’avènement de la Xbox 360, en plus de la version PC, c’est clair que 2006, c’est un peu loin. Mais malgré une histoire toujours intéressante et que les ajouts de gameplay liés au jeu original se font clairement sentir, les bugs de textures et les petits défauts de placement des personnages sont toujours là. 

Y aurait-il un petit souci avec le canon de l’arme ? À vous de juger !

Au chapitre des « nouveautés » on peut noter une prise en main beaucoup moins rigide, des textures améliorées en 4K, une fluidité à 60 FPS, de meilleures ombres et lumières. Tout ceci est valable pour Hitman Absolution mais nous reviendrons sur certains détails quand ce portage sera abordé. 

Le lifting graphique de Hitman: Blood Money HD est fort appréciable.

L’Agent 47 est-il mort ? C’est une question de point de vue, Monsieur Anderson !

L’histoire, somme toute basique nous donne l’occasion de voyager au Chili, en France mais surtout aux États-Unis. S’il est évident que 47 n’est pas refroidi, c’est dans la progression du jeu que tout est plus sympa. Les possibilités d’exécuter un contrat sont multiples, ce qui donne une petite impression de perdition pour les néophytes car en dehors de la mission d’entraînement, c’est au joueur de se débrouiller, de trouver la meilleure manière d’agir et d’éviter de se faire repérer. Pour les plus jeunes d’entre vous, il y a de quoi en perdre son latin. Mais on ne peut que vous conseiller de vous accrocher pour découvrir la profondeur d’un jeu qui a lancé sur orbite la licence Hitman pour le grand public. 

L’infiltration et la discrétion sont définitivement au goût du jour.

Hitman: Absolution HD : Que la lumière soit !

Sorti originellement en 2012, cet épisode de la série se démarque en sortant de l’habitude chronologique tenue jusqu’à présent (si on excepte le début du jeu avec Diana) en se concentrant sur une facette plus personnelle de 47 grâce (ou à cause) de Victoria pour qu’elle ne devienne pas une tueuse parfaite comme lui. Dans cet opus plus cinématographique que les précédents, l’immersion est de fait plus élevée et les 6 ans entre les deux jeux sont flagrants. Nous avons parlé de lumière dans le titre du paragraphe, nous allons y venir dès à présent.

Attention, zone hostile droit devant.

Un portage étrange pour Hitman: Absolution HD.

Ce jeu bénéficie des ajouts mentionnés plus haut et l’expérience de jeu s’en ressent. Mais les lumières rehaussées sont trop prononcées et le moindre reflet est immédiatement surexposé. Pour un jeu d’infiltration, ce n’est pas toujours une bonne chose vous en conviendrez ! Du point de vue du gameplay, la complexité des commandes est de mise par rapport à son prédécesseur, mais les possibilités d’assassinat encore renforcées donne un bon soutien à l’ensemble. Si certains d’entre vous n’apprécieront pas forcément la couche de pathos liés à l’histoire, on est quand même face à un titre prenant qui vous demandera de profiter des talents de l’agent 47 (bien aidés par les QTE, l’Instinct et les tirs Réflexes modulés selon le niveau de difficulté choisi).

Parfois, les jeux de lumières semblent mal dosés et c’est bien dommage.

Conclusion

Juger un portage est toujours un exercice d’équilibriste. Faut-il le prendre uniquement comme un portage en oubliant le ou les jeux d’origine où relever l’intérêt du ou des jeux de base ? Dans le cas de Hitman HD Collection améliorée, la réponse est claire. Ce sont des portages avec un lifting graphique plus ou moins réussi avec des bons points et des mauvaises surprises. En dehors des points de vue techniques (l’ajout de la 4K ne fait pas tout) on peut se demander pourquoi le DLC Hitman: Sniper Challenge est absent du portage d’Hitman Absolution… Alors qu’il est présent sur le Microsoft Store en rétrocompatibilité pour le jeu original ! Cet oubli est un petit peu gênant mais n’est pas préjudiciable pour autant. Cette collection s’adresse donc à ceux qui veulent découvrir ces jeux. Pour les autres, si vous pouvez ressortir vos consoles du placard ou profiter de la rétrocompatiblité, replongez dedans avec vos jeux originaux ! 

Entre l’ombre et la lumière, Hitman parvient à infiltrer à nouveau nos consoles de salon.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Hitman HD Collection améliorée 

  • Développeurs IO Interactive
  • Type Action
  • Support PS4, XB1
  • Sortie 11 Janvier 2019
Hitman HD Collection améliorée à notre sauce
8/10
Hitman HD Collection améliorée à notre sauce
Y'a bon
  • Deux épisodes intéressants réunis dans le même pack
  • La mise à niveau des contrôles bien utile sur nos consoles actuelles
  • L’histoire plus personnelle de l’Agent 47 dans Hitman: Absolution plaira à certains joueurs.
Beuuuuwark
  • Des bugs graphiques assez violents dans Hitman: Blood Money
  • La gestion de la lumière trop poussée dans Hitman: Absolution
  • Où est passé le DLC Hitman: Sniper Challenge ?
  • TECHNIQUE
    7/10
  • ERGONOMIE
    8/10
  • ESTHÉTIQUE
    6/10
  • AUDIO
    9/10
  • CONTENU
    9/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo