Test : Hellmut: The Badass From Hell – Un bon petit tour en Enfer !

Satan ne vous aime vraiment pas.

Il y a des jeux qui arrivent à vous surprendre malgré les années de pratique vidéo-ludique. Des jeux indépendants pour la plupart qui vont vous amener à vivre des expériences nouvelles, mais avec des accents déjà connus. Hellmut: The Badass From Hell fait-il partie de ces bonnes surprises ? Réponse dans quelques runs !

Le sommeil, c’est sacré !

Il était une fois… Un humain qui rêvait d’éternité.

Dans ce dungeon-crawler mâtiné de rogue-like, vous incarnez Hellmut, un scientifique un peu cinglé qui court après la vie éternelle. Mais comme le Diable n’a pas apprécié de se faire réveiller pour si peu, il pulvérise notre héros… C’est là qu’intervient KA-RA, qui vous « sauve » en ne gardant que votre tête et un morceau de votre nuque. Pour remercier et divertir votre nouvel ami, vous allez devoir vous battre dans un château généré aléatoirement. Voilà pour le principe. Maintenant, mettons nos lunettes de gamer pour entrer en profondeur dans le jeu. 

Quelle traduction littérale « intéressante »…

Tuer, trucider… Mais toujours avec classe !

Avant de commencer chaque run de jeu, vous pouvez choisir une mutation qui va vous permettre de vous habiller un peu mieux, mais surtout d’acquérir des armes, des capacités d’attaque spécifiques et dans certains cas une défensive. Sachez que votre première partie vous permet de choisir entre deux possibilités mais qu’il y en a beaucoup d’autres et qu’elles sont déblocables en un seul passage si vous êtes doué et que vous avez un peu de chance. Ensuite, il s’agit de nettoyer chaque pièce des affreux qui traînent en Enfer, et d’avancer de niveau en niveau. C’est simple mais efficace. 

Butez tout ce qui bouge !

Pixels, hommages et rigolade ! 

Ce système de mutation n’est pas permanent et disparaît si vous prenez trop de dégâts. Vous vous retrouverez donc un peu démuni, comme Arthur dans la série Ghouls’n Goblins. Les grimoires pourront vous aider également si vous ramassez suffisamment d’items à donner à KA-RA pour faciliter votre progression. La boutique vous permettra d’acheter des items ou des armes et on vous conseille de vous essayer à la borne d’arcade qui attirera votre oeil malicieux. Les textes du jeu sont très bien écrits également et sont bourrés de petites références sympathiques. Le parti pris des graphismes en pixels marche très bien et donne un cachet important au jeu tout en dédramatisant le côté gore de Hellmut: The Badass From Hell. 

Il faut absolument mettre un pièce dans la machine !

Entendre et apprécier les mélodies du jeu. 

Les développeurs slovaques de Volcanicc se sont beaucoup amusés, on vient de le voir. Mais ce que les deux compères ont caché dans le menu des options est une belle petite perle en plus. Il est possible de jouer avec les mélodies « Daube Moderne » pour les plus jeunes oreilles, « Rétro » pour les nostalgiques et « On mélange ! » pour ceux qui veulent tenter une expérience presque psychédélique ! Si vous saupoudrez tout ça avec la possibilité de jouer en coopération, le mode Épreuve qui va mettre vos nerfs à contribution et un mode compétitif accrocheur, vous avez tous les ingrédients pour une virée dont vous vous souviendrez très longtemps. 

Les temps de chargement nous permettent d’apprécier la musique.

Fin de la galère. (Conclusion)

Hellmut: The Badass From Hell est un jeu prenant qui rend hommage à nos folles années pixelisées. S’il n’est pas le premier à le faire, la formule qu’il utilise est parfaitement dosée et le temps d’une partie, vous retrouverez vous instincts de jeune joueur acharné qui veut aller de plus en plus loin et réussir malgré la difficulté évidente du soft. Si les contrôles avec les deux sticks peuvent crisper certains d’entre vous, on ne peut que vous encourager à persévérer pour découvrir un jeu prenant et fun. Easy to learn and hard to master comme dirait l’autre. 

Avez-vous besoin d’un peu plus de calcium ?

Temps de lecture : environ 3 minutes

Hellmut: The Badass From Hell

  • Développeurs Volcanicc
  • Type Rogue-like
  • Support Switch, PC
  • Sortie 3 Mai 2019
Hellmut: The Badass From Hell à notre sauce
8/10
Hellmut: The Badass From Hell à notre sauce
Y'a bon
  • La patte graphique se prête bien au style de jeu
  • La musique innove avec brio
  • L'humour parfaitement dosé
Beuuuuwark
  • La maniabilité avec les deux sticks demande un certain temps d'adaptation
  • Les hitbox parfois hasardeuses
  • Les vagues d'ennemis pas toujours cohérentes
  • TECHNIQUE
    9/10
  • ERGONOMIE
    6/10
  • ESTHÉTIQUE
    9/10
  • AUDIO
    9/10
  • CONTENU
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo