Test : Far Cry 5 – Personne ne viendra vous sauver

Résister ou mourir, vous préférez faire quoi ?

La série des Far Cry ne fait pas souvent énormément de bruit à coté de certains mastodontes de l’industrie vidéoludique. Mais quand une itération sort, la curiosité est souvent de mise, surtout après plusieurs opus réussis. Est-ce que Far Cry 5 a réussi à nous enchanter une fois encore ? Dites-nous tout Officier !

Bienvenue à Hope County, pauvres pécheurs.

Il était une fois, à Hope County…

Après une brève cinématique d’introduction, nous retrouvons notre personnage assis dans un hélicoptère accompagné du shérif du coin et d’une équipe de Marshals qui sont là pour procéder à l’arrestation de l’antagoniste du jeu. On va volontairement arrêter de vous spoiler, sachez simplement que ça tourne mal et que vous allez devoir libérer vos copains et intégrer la résistance du comté pour parvenir à vos fins. Le moins que l’on puisse dire c’est que les habitants de cette terre fictive vous prennent pour un sauveur, ce qui est très ironique quand on sait que votre opposant est un fanatique religieux. A moins que ce soit fait exprès ? Ah oui peut-être finalement.

Portrait de la famille Seed qui vous donnera bien du fils à retordre.

Un monde ouvert vivant et intéressant.

Comme dans les épisodes canoniques précédents, vous ferez face à un monde ouvert assez vaste sans être gigantesque et ce n’est pas nécessaire qu’il le soit. Entre les missions liés à l’histoire (jouables seul ou en coopération) et les libérations d’avant-postes, vous avez de quoi vous occuper. La chasse est aussi de la partie, et il est important d’explorer la carte pour attraper du gibier si vous voulez éviter d’avoir les poches vides de fric alors que l’achat de munitions est primordial. Parce que croyez-nous, vous allez jouer du flingue et de la mitrailleuse toutes les cinq minutes. La musique accompagne bien le jeu et on se surprend à vouloir l’écouter à part, comme si la bande-son se suffisait à elle-même.

On plante un peu le décor, lance-flammes y compris.

J’adore quand un plan se déroule sans accroc.

Comme cela à été dit plus haut, vous êtes là pour libérer Hope County du joug de la dictature religieuse. Mais dans Far Cry 5, vous n’êtes jamais seul, à moins de le décider. En effet, vous pouvez faire appel à des mercenaires qui vous suivront partout et ils vous assisteront en combat. L’intelligence artificielle de ces personnages fonctionne bien ce qui est un plus quand on veut faire preuve de discrétion. Un petit élément en plus est à signaler dans le même genre : Quand vous conduisez un véhicule et qu’un adversaire vous canarde, il est possible de passer en conduite automatique pour que vous puissiez vous défaire de vos assaillants plus facilement. Et c’est plutôt bien vu.

Tu m’as l’air d’un bon gars… Viens avec moi !

Far Cry Arcade, un ajout qui vous veut du bien.

Les équipes d’Ubisoft Montréal et Ubisoft Toronto ont l’air d’avoir voulu mettre tout ce qui pouvait rentrer dans leur jeu et Far Cry Arcade en est un exemple éloquent. Pensé pour le multijoueur, vous entrez là-dedans pour vous battre en équipe comme dans n’importe quel FPS moderne. Le petit plus dans le cas de Far Cry 5, c’est l’éditeur de niveaux qui est assez poussé et relativement accessible. L’utilisation de maps créées par la communauté donne une possibilité de pérennisation pour le titre plus que bienvenue. Une fois les 25 heures de la campagne solo ratissées, nul doute que vous voudrez faire durer un peu le plaisir.

L’Amérique bucolique dans toute sa splendeur.

Conclusion

Si Far Cry 5 ne révolutionne pas les bases de la série sont il émane, force est d’admettre que les développeurs ont pris leur temps pour livrer un jeu intéressant, bien écrit, avec des personnages forts et un monde ouvert où on ne s’ennuie jamais. Les pinailleurs pourraient se dire que la réalisation technique est parfois en deçà des normes actuelles mais ce serait ergoter pour pas grand chose. Vous passerez un bon moment à Hope County et est-ce que ce ne serait pas là l’essentiel ? Car finalement, sauver une population, le monde ou la galaxie, on le fait tous régulièrement, manette en main non ? C’est exactement ce que ce jeu veut vous offrir et il le fait avec générosité et ça c’est cool.

Le mode daltonien est un petit réglage sympa.

Temps de lecture : environ 5 minutes

Far Cry 5

  • Développeurs Ubisoft
  • Type Monde Ouvert
  • Support PS4, XB1, PC
  • Sortie 27 Mars 2018
Commentaires Facebook
Far Cry 5 à notre sauce
8/10
Far Cry 5 à notre sauce
Y'a bon
  • Un monde ouvert vivant
  • Scénario très bien écrit
  • La musique qui reste en tête
  • Contenu conséquent dont le Far Cry Arcade
Beuuuuwark
  • Quelques soucis techniques
  • Interface utilisateur trop discrète
  • Une IA parfois aux fraises
  • L'éclairage mal dosé
  • TECHNIQUE
    8/10
  • ESTHÉTIQUE
    9/10
  • ERGONOMIE
    7/10
  • AUDIO
    9/10
  • CONTENU
    9/10
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo