Disponible en early access sur Steam depuis avril dernier, Elea fait maintenant son apparition sur Xbox One. Ce jeu épisodique indépendant est développé par Kyodai Ltd et publié par SOEDESCO. S’inspirant des auteurs classiques de science-fiction et du surréalisme, l’enrobage visuel et sonore promet de vous dépayser. S’agit-il d’un pari osé ? C’est ce que nous verrons en fin de test.

Avant toute chose, laissez vos idées préconçues au vestiaire.

La trame narrative

Dans un futur pas si lointain (2073), une épidémie infantile fait rage sur Terre. Les enfants deviennent violents et s’attaquent aux figures d’autorité qui les entourent. Il s’agit en fait d’un prétexte pour expliquer la raison d’un voyage de colonisation vers l’exoplanète Solace dont fait partie Ethan, le mari d’Elea. Vous incarnez donc une scientifique, River Elea Catherine Jones, qui enquête sur la disparition du Pilgrimage, et ce, 13 ans après que ce dernier ait coupé toutes communications radio.

Vous pourrez observer de près les différents objets qui constituent les décors.

L’histoire est complexe, je vous l’accorde. Il faut accepter de se laisser happer par l’étrangeté des scènes successives : une salle médicale, un souvenir d’un jour d’orage, une vue marine surplombée par un immense soleil, ou encore une promenade sur Mars. Il ne faut pas oublier que surréalisme se définit comme étant un automatisme psychique pur. L’inconscient et le rêve prennent une place considérable dans ce mouvement artistique, et Elea reprend à merveille ces thèmes phares. 

Coup d’oeil sur River Elea Catherine Jones, enceinte de plusieurs semaines.

Un gameplay énigmatique

Notre héroïne doit faire face à l’environnement qui l’entoure et peut interagir avec certains objets : ordinateurs, bracelet électronique, tablettes, livres, portes… Même lorsque Jones a un objectif défini à atteindre, il est fortement conseillé d’explorer l’environnement dans lequel elle se trouve plutôt que de s’acquitter de cette tâche. En d’autres mots : mieux vaut systématiquement fouiller si vous voulez comprendre ce qui se passe et apprécier votre voyage galactique. 

Une baie vitrée qui donne sur l’océan, surplombé par le Soleil rasant.

Vous vous sentirez parfois assez désemparé et pris au piège lorsque vous aurez du mal à comprendre un casse-tête. Prenez votre temps, respirez et observez bien ce qui se trouve autour de vous. Petite précision assez importante : dans ce premier épisode, il est impossible de sauvegarder quand bon vous semble. 

Plantage confirmé du système. Veuillez patienter…

Un petit mot sur l’enrobage graphique

Vous vous demandez sans doute si Elea vaut le coup d’oeil. Un soin certain a été apporté aux intérieurs ainsi qu’aux éléments futuristes. Par contre, ce sont surtout les décors extérieurs qui vous en mettront plein les mirettes. Il convient aussi de rappeler qu’Elea ne convient pas aux personnes photosensibles. Certains passages s’apparentent à un badtrip sous acide. Vous voilà donc prévenus !

Un arbre à souhaits, sur Mars.

Conclusion

Même si ce premier épisode nous laisse certainement sur notre faim, Elea est un bon petit jeu indépendant expérimental qui rend certainement hommage aux maîtres de la science-fiction que sont Stanislaw Lem, Arthur C. Clarke et Frank Herbert. Vous traverserez l’espace et le temps tout en ayant la forte impression d’arpenter un tableau décousu peint par le grand Salvador Dali. Dépaysement assuré ! 

Espérons que le prochain épisode sortira très vite !

Elea : The Pilgrimage – Episode 1

  • Développeurs Kyodai
  • Type Narratif
  • Support XB1, PC
  • Sortie 6 Septembre 2018
Show Full Content
Previous La licence Kingdoms of Amalur s’est faite rachetée par THQ Nordic
Next Call of Duty : Black Ops 4 détaille son mode Battle Royale (Blackout) en vidéo
Close

NEXT STORY

Close

Pokémon Diamant Étincelant, Pokémon Perle Scintillante et Légendes Pokémon : Arceus ont leur date de sortie

26/05/2021
Close