Dragon's Dogma Dark Arisen PS4 image a la une

Test : Dragon’s Dogma Dark Arisen PS4 – Dragons next-gen

comme le bon vin, il vieillit bien

On aura mis le temps avant de vous parler des portages Dragon’s Dogma Dark Arisen PS4 et XBox One. En effet, ces versions remises aux goûts du jour de cet excellent Action-RPG dans un monde ouvert dark fantasy datant de l’ère de la PS3 sont déjà disponibles depuis début octobre. Étant donné que nous n’avions pas écrit de test à l’époque, je me suis dit que ça serait bien d’en faire un pour traiter ce portage plutôt que de juste faire une petite vidéo de gameplay, exercice avec lequel je ne suis pas très à l’aise. Cependant, tester ce genre de jeu demande un investissement en temps assez conséquent, qu’on doit déjà se répartir sur plusieurs projets. Bref, hashtag malife terminé, j’espère que vous apprécierez ma critique de ce jeu, basée sur un run terminé sur PS3 il y a quelques années et un run sur PS4 arrivé vers le milieu des événements de Gran Soren comprenant une escapade au donjon additionnel de Dark Arisen.

Ce soir je serai la plus belle

Soyons clairs d’emblée, ce portage sur consoles de dernière génération de Dragon’s Dogma Dark Arisen est purement esthétique et pratique. D’une part, on a droit à une amélioration des textures et à une meilleure fluidité de jeu. D’autre part, Capcom nous propose une version « tout-en-un » d’une de ses pépites sur PS4 et Xbox One comprenant tous les DLC parus sur la version PS3.

On peut du coup voir ce portage d’un œil semblable à celui de Shadow of Colossus. Il permet aux joueurs ne possédant pas ces « vieilles consoles » (je n’aime pas dire ça, car ça me fait me sentir vieux aussi) de découvrir des jeux qui valent le détour.

L’idée est donc que ce portage sera relativement dispensable si vous aviez déjà fini l’intégralité du jeu sur PS3. Son objectif est plutôt d’attirer les curieux et amateurs de RPG avec une version qui ne vous forcera pas à aller chercher votre vieille console au grenier ou au garage. Mon but dans cet article est d’essayer de vous tenter car je trouve que ce jeu est un must-have pour les fans du genre.

Un pitch simple pour un « lore » complexe

Dragon’s Dogma Dark Arisen est un des projets de Capcom s’essayant au genre Action-RPG dans un monde ouvert fantastique (dark fantasy) au style puisant plutôt son inspiration et son esthétisme dans les mythologies occidentales qu’orientales. En effet, pour une production japonaise, vous ne retrouverez pour ainsi dire rien en rapport avec cette culture dans ce jeu. Pas de bâtiments typiques, de nourriture ou de clichés de l’animation nippone. Au contraire, vous aurez droit à une aventure fantastique dans un univers médiéval avec dragons, capes, épées et magie à foison. La comparaison avec la série The Witcher est du coup assez évidente, du point de vue de leurs univers très similaires.

Le jeu commence d’une façon plutôt inattendue, vous incarnez un héros épéiste et sa troupe de compagnons alors qu’ils infiltrent un donjon rempli de créatures moches à occire. Vous y apprenez les bases du combat jusqu’à devoir vaincre un premier boss, une chimère, pour ensuite faire face à une présence malfaisante qu’on ne vous montrera pas car l’aventure s’arrête tout net à cet endroit pour changer complètement de contexte.

À ce moment, le jeu va vous demander de créer votre avatar avec un moteur permettant déjà pas mal de personnalisations pour l’époque. Vous pourrez incarner un homme ou une femme et vous grimer comme bon vous semble. Laissez libre cours à votre imagination. Je me souviens de joueurs qui avaient recréé l’avatar de Silvester Stallone… Ensuite, vous vous éveillez alors qu’un énorme dragon attaque le petit village côtier de Cassardis où vous vivez. Après une brève lutte, celui-ci va vous occire et dévorer votre coeur… Entrée en matière plutôt difficile… Il vous nommera alors comme « L’insurgé » (The Arisen) , seul être capable de renverser le destin du monde. Si vous en avez le courage, il vous invite à vous entraîner et à venir le battre dans son antre pour peut-être récupérer votre coeur.

Dragon's Dogma Dark Arisen PS4 Grigori

Voilà votre adversaire

Le chef du village vous conseille alors d’aller rejoindre le campement militaire voisin, un des sièges de la légion des Myrmidons (ou légion des pions) : des êtres d’apparence humaine mais sans aucune volonté propre sortis de failles temporelles mystérieuses. Ces pions forment une légion de mercenaire aidant à repousser les monstres attaquant la population. Une fois arrivé sur place, vous entendrez une voix étrange qui vous incitera à invoquer votre propre pion (que vous pourrez customiser avec le même moteur que celui de votre personnage) et apprendrez que vous pouvez contrôler jusqu’à 2 autres pions supplémentaires. Vos pouvoirs d’insurgé vous ont donné le droit de contrôler plusieurs Myrmidons. C’est ainsi que va démarrer votre quête pour retrouver le dragon aidé par vos pions.

Le début de l’aventure sera rythmé par un grand nombre de quêtes visant à rejoindre la capitale et à comprendre ce qui s’y trame pour enfin partir à la chasse au dragon. Cette première partie risque de perdre certains joueurs à cause d’un rythme pouvant être cassé suite à de trop nombreuses quêtes annexes et à un monde ouvert très vaste à explorer où on est tenté de se perdre. En effet, vous pourrez gambader comme vous le souhaitez, n’étant freiné que par la présence de monstres trop puissants pour votre niveau actuel.

Cependant, c’est au moment de la confrontation possible avec le dragon que le scénario, l’univers et le gameplay de Dragon’s Dogma deviennent vraiment intéressants. En effet, vos choix seront décisifs et orienteront la suite de l’aventure. On ne vous spoile rien en vous disant qu’une voie possible sera d’affronter le dragon. Et quel affrontement ! C’est un des meilleurs combats de boss dont j’aie le souvenir, se déroulant sur plusieurs phases scénarisées, nécessitant d’interagir avec l’environnement et de bien maîtriser les compétences de votre personnage pour sortir victorieux.

La suite de ce combat vous mènera vers une toute nouvelle aventure vous faisant prendre conscience de votre place dans le monde en tant qu’insurgé et de celle des pions pour vous amener à un final assez inattendu où vous aurez à nouveau une grande décision à prendre qui jouera le sort du monde entier. Là aussi, cette décision donnera lieu à plusieurs fins possibles et le jeu vous incitera fortement à recommencer l’aventure via un mode new game plus ou speedrun pour pouvoir plus facilement accéder à toutes ces fins. Bref, une vraie aventure épique comme on en voit peu.

Dragon's Dogma Dark Arisen PS4 personnage

Les visages ont bénéficié d’améliorations graphiques, mais les textures restent très PS3

Un mode multi-joueurs atypique

Le concept de pion introduit dans le scénario est en fait la dimension multi-joueurs du titre, qui s’avère plutôt atypique. Il n’y a pour ainsi dire par de « vrai mode online » où vous jouerez avec d’autres personnes en temps réel. Vous pourrez jouer indirectement avec d’autres joueurs en utilisant leur pion principal et en partageant le vôtre avec eux. Tous ces pions, le vôtre y compris seront contrôlés par l’IA. Vous n’aurez malheureusement que peu d’options pour ré-orienter leur comportement. Votre pion principal pourra être « éduqué » pour avoir un comportement plus téméraire ou plus en retrait mais vous n’aurez pas la possibilité d’éduquer les autres pions. Vous pourrez seulement leur dire de foncer dans le tas, de vous suivre ou de fuir.

Comme je vous le disais plus haut, vous pouvez recruter jusqu’à 2 pions en plus de votre pion principal. Ces 2 compagnons supplémentaires seront en fait les pions principaux d’autres joueurs. Leur niveau sera fixe, ce qui vous incitera à régulièrement en changer au fur et à mesure de votre progression. Lors du renvoi d’un pion vous pourrez lui donner un petit cadeau et une évaluation qui seront alors transmis à son propriétaire. Votre pion principal pourra lui-aussi être recruté par d’autres joueurs qui vous donneront parfois des petits cadeaux en fonction de leur générosité.

Dragon's Dogma Dark Arisen Gran Soren

Mon crew de pions dans la capitale de Gran Soren. Ce petit nain créé par un autre joueur m’a séduit. Il aura eu un bout de viande en récompense pour ses bons services ! Je sais, je suis généreux…

Lors de votre progression, vous et votre pion principal gagnerez des points d’expérience et monterez en niveau. Vous pourrez définir et changer votre classe et celle de votre pion comme bon vous semble ainsi que décider de lui assigner jusqu’à 4 compétences actives et un plus grand nombre de compétences passives. Le but de cette manœuvre est de créer un pion au rôle complémentaire au votre et d’essayer qu’il soit recruté par d’autres joueurs. Quand vous passerez la nuit à l’auberge, l’état de votre pion sera alors mis à jour en ligne et les autres joueurs pourront profiter de votre progression.

Bien comprendre ce système sera vital pour la suite car vous ne pourrez que très difficilement sortir victorieux seul de cette aventure. En effet, si vous avez choisi un personnage bon au corps à corps comme un chevalier, il vous sera difficile d’attaquer les monstres volants et il vous faudra donc un mage ou un archer dans votre équipe si vous ne voulez pas trop galérer. Je me souviens d’une quête particulièrement complexe si vous jouez chevalier où il faut détruire des objets se trouvant dans la cime des arbres. Même avec des pions archers, ils comprendront difficilement qu’ils doivent les détruire et il est donc pour cette quête fortement conseillé d’endosser le rôle d’archer soi-même. Lors du combat contre le dragon, il est également préférable de pouvoir attaquer à distance et au corps à corps pour ne pas trop en baver. Dans cette optique, les classes les plus polyvalentes seront celles combinant les talents d’archer avec les talents de guerrier comme le chasseur ou l’assassin.

Un système de combats inégalé

Un des plus gros points forts de Dragon’s Dogma Dark Arisen PS4 est sans conteste son système de combats. En effet, je pense que même après toutes ces années, il n’y a pas d’autres Action-RPG proposant cette expérience. En caricaturant un peu, on a droit à un espèce de mix entre les combats de boss d’un Shadow of Colossus, la personnalisation d’équipe et des compétences d’un Dragon Age et le dynamisme d’un The Witcher.

Bon, c’est vrai que l’IA des pions est un peu aux fraises mais tout le reste est du petit lait. On a droit à des boss avec plusieurs barres de vie qui adaptent leur comportement que vous pouvez escalader pour atteindre leurs points faibles. On a par exemple des cyclopes, des hydres, chimères, dragons et j’en passe.

Dragon's Dogma Dark Arisen hydre

Coucou, je suis venu te manger petit humain

Même les simples combats sont parfois assez épiques comme lors de quêtes où vous devez prendre d’assaut une forteresse remplie de gobelins. Il est vraiment agréable de jouer avec l’environnement en faisant exploser des barils explosifs pour décimer un paquet de ces enquiquineurs pour ensuite rentrer dans le tas et utiliser vos compétences pour les mettre au tapis.

Il y a tout de même un point qui risque de déstabiliser les joueurs de cette génération : il n’y a pas de systèmes de lock. Vous devrez donc sans cesse réorienter la caméra dans la mêlée et essayer de ne pas taper à coté de vos adversaires. C’est au début un peu perturbant mais on s’y fait vite et ça augmente encore le côté « réaliste » des combats.

Dragon's Dogma Dark Arisen tête hydre

Pour la peine , je lui ai grimpé dessus pour lui couper une tête

De vrais DLC

Si vous n’êtes toujours pas conquis, sachez que les versions Dragon’s Dogma Dark Arisen PS4 et Xbox One incluent tous les DLC sortis jusqu’à présent.

Dragon's Dogma Dark Arisen carte de gran soren

La ville de Gran Soren est immense, à l’image de la carte du monde.

Vous aurez droit à un nouveau donjon particulièrement retords où vous pourrez affronter de nouveaux boss gargantuesques. Même à haut niveau, ce ne sera pas une partie de plaisir et il y a fort à parier que vous deviez prendre la fuite pour arriver en fin de zone plutôt que de combattre tous les monstres sur votre chemin. Il a également le luxe de vous apporter de nouveaux éclaircissement sur le rôle d’Insurgé et sur les pions.

Vous aurez également droit à des armes et armures bonus qui seront déposés dans votre coffre de stockage une fois arrivé à certains stades de l’histoire. Ceci est particulièrement bienvenu car trouver du bon « stuff » n’était pas toujours une partie de plaisir dans la version PS3 « vanilla » du jeu. Le seul souci est que cette version n’améliore toujours pas l’ergonomie des menus d’inventaire qui sont assez fastidieux à utiliser. En effet, vous devrez sans cesse aller dans plusieurs menus pour gérer les objets que vous emmenez avec vous sous peine de vous retrouver surchargé et d’avancer comme un escargot asthmatique. Il est également particulièrement ennuyeux de devoir aller fouiller dans l’inventaire de vos pions pour retrouver un objet qu’ils auraient ramassé avant vous.

Dernier point accessoire mais vraiment pratique, cette version vous donne en cadeau une pierre de téléportation à usage infini ! Vous pourrez donc vous téléporter à outrance entre les différentes villes, là où vous deviez auparavant vous taper de longs (très longs) trajets à pieds pour économiser vos rares pierres de téléportation.

Conclusion

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Dragon’s Dogma Dark Arisen est un des meilleurs Action-RPG sur lequel j’ai pu mettre la main jusqu’à présent. Son monde ouvert immense, ses combats épiques, ses systèmes de classe, de progression et son riche « lore » dark-fantasy en font un rival sérieux aux cadors du genre pour peu qu’on se donne la peine d’investir le temps nécessaire à passer les premiers actes.

Toutefois, soyons francs, ce portage sur consoles de dernière génération n’apporte que de plus beaux graphismes et une version « tout-en-un » reprenant le contenu de Dark Arisen et de tous ses DLC. Mais qu’on se le dise, comme le bon vin, Dragon’s Dogma vieillit bien et ne fait pas pâle figure face à Geralt et sa clique.

Si vous aviez déjà fini Dragon’s Dogma Dark Arisen dans son entièreté par le passé, DLC inclus, cette version est sans doute dispensable à moins que vous vouliez retenter une aventure un peu plus à jour graphiquement. Si par contre vous n’avez jamais joué à cette pépite, nous la conseillons vivement aux fans de RPG tels que The Witcher ou même Dark Souls. Vous ne devriez pas être déçus.

Mon seul regret sera que cette version n’est toujours pas celle qui apportera un vrai mode multi-joueurs ou qui introduira Dragon’s Dogma Online sur notre territoire.

Temps de lecture : environ 10 minutes

dragons dogma dark arisen ps4 pochette

Dragon’s Dogma Dark Arisen PS4

  • Développeurs Capcom
  • Type Action RPG dark fantasy
  • Support PS4, XBOX One
  • Sortie 03 Octobre 2017
Dragon's Dogma Dark Arisen PS4 à notre sauce
9/10
Dragon's Dogma Dark Arisen PS4 à notre sauce
Y'a bon
  • Un monde ouvert immense
  • Un lore dark-fantasy très travaillé
  • Une bonne refonte graphique bien qu'en dessous des tenors du genre
  • Du contenu et des quêtes à la pelle
  • Rejouabilité bien pensée et possibilité de speed-run
  • Un des meilleurs combats de boss que j'aie pu faire
  • Une difficulté bien dosée qui peut être pimentée si besoin
Beuuuuwark
  • L'absence de système de lock en combat peut perturber
  • L'ergonomie des menus d'inventaire est assez complexe
  • Toujours pas de vrai mode online
  • Technique
    8/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    7/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    10/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com

Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre