Qui n’a jamais rêvé de partir à l’aventure dans un road-trip infernal ? C’est ce que propose Death Road to Canada, un jeu créé par Madgarden et Rocketcat Games. Dans cet univers pixelisé, vous devez veiller sur un groupe de survivants qui tentent désespérément d’atteindre une contrée sécuritaire : l’Ontario ! Étant moi-même établi dans le magnifique pays du caribou et de l’éternel hiver chiant, j’étais la personne toute désignée pour tester ce jeu sur Xbox One. L’expérience était-elle satisfaisante ? C’est ce que nous saurons en fin de test !

Voici les différents modes de jeu qui s’offrent à vous.

L’histoire dont vous êtes le héros

En quelques phrases, on vous explique que le monde est envahi par les zombies et que vous êtes un survivant. Votre objectif général est de traverser la frontière canado-américaine. Au cours de votre périple, vous devrez prendre des décisions qui affecteront directement le déroulement de la partie. Par exemple, vous pourriez vous arrêter dans un hôpital désaffecté ou une petite maison en bord de route. À l’intérieur du bâtiment choisi, vous trouverez des ressources comme de la nourriture, des munitions, de l’essence et des armes. Chacune de vos trouvailles peut influencer votre sort, alors réfléchissez bien avant de faire un choix ! 

Un événement aléatoire vous force à prendre une décision.

Du plaisir assuré

Death Road to Canada est l’exemple parfait de l’anti-prise de tête. Vous avez l’opportunité de créer vos propres personnages ou d’utiliser ceux qui sont générés aléatoirement. Les différentes personnalités de vos compagnons de route, leurs compétences ainsi que leur degré de loyauté apportent une richesse non-négligeable au gameplay. De plus, chaque ville et événements que vous traversez résulte du hasard. Du coup, la rejouabilité est quasi infinie et les fous rires sont garantis. 

Avertissement météo : on prévoit des groupes dispersés de zombies calmes en fin d’après-midi.

Le cerveau des zombies est ramolli

L’opposition du soft ne vient pas tellement des morts-vivants qui s’agglutinent sur votre écran. Les ennemis de ce jeu sont en effet stupides et seul leur nombre pose un réel problème. Cependant, il ne faut pas oublier que vous devrez survivre à votre road trip… Si vous ne gérez pas efficacement vos ressources (y compris vos camarades) ou que vous prenez de mauvaises décisions lors des phases de dialogues interactifs, votre moral en prendra un coup ! Lorsqu’une panne sèche survient, vous devrez abandonner votre voiture et continuer à pied et serez beaucoup plus vulnérables aux bandits. Fort heureusement pour vous, vos acolytes sont plus intelligents que les zombies qui hantent Death Road to Canada.

Notre groupe de joyeux lurons s’équipe pour faire face aux morts-vivants.

Attaque du pixel art

Les concepteurs de Death Road to Canada ont choisi d’utiliser un style visuel assez courant dans les petits jeux indépendants. Les divers intérieurs sont représentés en 2D, sans aucune perspective. Visuellement, on aurait apprécié un peu plus de soin aux décors et aux personnages. L’ergonomie des menus et des phases de dialogues est cependant assez bonne. Notons au passage que la bande son est énergique, mais boucle assez rapidement. Encore une fois, on aurait aimé qu’un peu plus d’attention soit apportée au titre. 

Exploration d’une petite maison remplie de zombies !

Conclusion

Death Road to Canada est un bon jeu dans sa catégorie, même si le thème des zombies manque d’originalité. La prise en main est facile et donne envie de s’améliorer dans une partie subséquente. Le contenu offert est conséquent et permet des mises en scènes loufoques. Si vous cherchez à tuer le temps entre deux sessions de jeu plus sérieux, Death Road to Canada est exactement ce qu’il vous faut. Sur ce, je retourne sur la route. J’ai quelques comptes à régler à des zombies du pays d’à côté ! 

Les chats ne parlent pas vraiment…

Death Road to Canada

  • Développeurs Madgarden et Rocketcat Games
  • Type Road-Trip, Survie
  • Support PS4, XB1, Switch, PC, iOS
  • Sortie 22 Juillet 2016
Montrer le reste de l'article
Précédent Voici les configs PC mini et recommandée pour State of Decay 2
Suivant Non, la console virtuelle n’est toujours pas au programme sur Switch
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

God Eater 2 : Rage Burst montre ses 60 FPS sur PC

08/08/2016
Close