Qu’on se le dise : le matériel audio livré avec nos machines sont rarement de qualité. Aussi, nous devons investir dans de bonnes enceintes pour profiter de nos jeux ou médias. Un investissement de plus dans un milieu déjà fort onéreux, dont on se passerait bien il faut l’avouer. Aussi, quand Creative présente sa nouvelle paire d’enceintes de bureau à moins de 25,00€, on se dit qu’on a peut-être ici une occasion de test à saisir.

Minimalistes

Moi non plus je n’aime pas débourser plus qu’il n’en faut pour du matériel. A chaque nouvel achat en matière de technologie, j’épluche les tests et les articles à la recherche du meilleur équipement au tarif le plus agressif. Et si possible avec un encombrement minimum. Jusqu’ici, j’utilisais pour mon PC un enceinte unique de chez Sony, très qualitative au niveau du son et très discrète, mais avec l’impossibilité de profiter d’un son de chaque côté de mon écran, forcément. Creative – dont nous vous présentions déjà les très bons écouteurs intra-auriculaires il y a peu – a sorti une nouvelle version de ses enceintes Pebble, destinée à s’intégrer sur votre bureau en prenant le moins de place possible tout en vous promettant une qualité audio de qualité. Cela fait  un petit moment que je les utilise maintenant et il est temps de vous en faire un retour.

Un design minimaliste bienvenu

Petite précision pour commencer : il ne s’agit pas ici d’enceintes pour les audiophiles les plus acharnés, mais elles sont capables de restituer un son stéréo pour votre configuration de bureau. On note depuis quelques mois un fort intérêt des constructeurs à proposer du matériel audio plus qualitatif – et tant mieux, les graphismes ne font pas tout – mais surtout plus abordable.

Ces nouveaux Pebble sont de forme sphérique, extrêmement sobres, et doté d’un angle à 45° pensé pour envoyer le son directement vers votre visage. J’ai bien apprécié le côté épuré qui se fond vraiment sur mon bureau et le fait que le son ne soit pas gêné par l’éventuel bazar qui y règne parfois (hem…). Cela dit, on pourra pester un peu sur l’alimentation des enceinte qui se fait via port USB-C (mais un adaptateur USB-A est fourni), tandis que le son passera par le port 3.5mm classique. Ce n’est jamais une bonne chose d’obstruer un port USB pour rien, néanmoins, on notera que cela permet aux enceintes d’être alimentée sans prise murale, directement depuis la machine, donc plus pratique niveau portabilité. Pour ceux que cela dérange – comme moi – il est toujours possible de brancher un adaptateur secteur classique au câble USB.

L’installation est donc rapide, avec les deux câbles qui sont moulés dans l’enceinte droite, tandis qu’un troisième câble de 1,35m est relié à la seconde enceinte, ce qui laisse une certaine latitude pour la positionner comme vous le souhaitez (si vous disposez de deux écrans par exemple).

Pour leur taille, la reproduction des basses est étonnamment bonne, et ce en jeu ou pendant l’écoute musicale. Ce ne sont pas les baffles que vous allez sortir sur la terrasse pour ambiancer vos soirées faute de puissance (8 Watts), mais comme elles ne sont pas destinées à cet effet, ce n’est pas un souci. Encore une fois pour des hauts-parleurs de bureaux, on reste devant un très bon produit qui saura satisfaire la grande majorité des utilisateurs avec un son clair et précis. Notons que les enceintes intègrent un commutateur de gain situé sous le satellite droit, qui peut amplifier le son si elles sont connectées à un port USB-C ou A de 10 Watts.

Nous ne sommes pas ici en présence de grosses enceintes destinées à vous faire ressentir le frisson d‘un champs de bataille ou la découverte d’un nouveau monde, mais bien des enceintes qui sauront satisfaire une vaste majorité d’utilisateurs avec un son clair, une très bonne séparation des voix et des instruments, avec une gestion des aigus et des graves de qualité pour un tarif très doux.

Pebble V2

  • Fabriquant Creative
  • Type Enceinte de bureau
  • Support Mobiles, PC
  • Prix 24.99€
Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Précédent La cinématique d’intro japonaise de Yo-kai Watch 4++
Suivant On a joué en 5G avec OnePlus !
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Pour préco un Oculus Rift, ça sera 699 euros

06/01/2016
Close