Test : Creative Outlier Air

Des Intra-Aurculaires sans-fil ultimes ?

Voilà donc un retour plus complet après environ deux semaines de tests intensifs sur les écouteurs sans fils Outlier Air de chez Creative. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’on leur en a fait voir de toutes les couleurs depuis notre petite vidéo Unboxing !

Creative Outlier Air

Pour commencer cet article, je me dois de vous décrire un peu les conditions de test de ces écouteurs sans fil. Les ayant reçu juste avant de prendre deux semaines de vacances, j’ai décidé des les emmener avec moi visiter l’Allemagne sous un soleil de plomb, mais aussi à la salle de sport, au grenier lors de travaux et à chacun de mes retours du travail. Autant dire que les écouteurs ont assez peu quitté mes oreilles pendant ces deux dernières semaines et ont un peu souffert.

Un câble de recharge, une pare d’embouts plus grands, les écouteurs et l’étui

Les Outlier Air sont des écouteurs sans fil intra-auriculaires de chez Creative (pour les trentenaires, vous vous souvenez des cartes sonores SoundBlasters que vous avez forcément dû paramétrer sur vos Windows 95 ?), taillés pour les sportifs puisque totalement imperméables à la sueur et conçus pour rester en place en toutes circonstances. Promesse tenue ? Totalement ! Les oreillettes ont supporté les longues marches au soleil lors de nos visites touristiques germaniques et ne bougent pas d’un iota une fois placées dans les oreilles – choses que j’ai du mal à obtenir avec des écouteurs classiques. A la salle de sport, on apprécie le côté sans-fil, résistant à la transpiration et le fait qu’on ne doive pas les replacer constamment, même si au bout d’un moment, on sent tout de même que les oreillettes “poussent” à l’intérieur des oreilles, provoquant les premiers temps un léger inconfort, mais qui s’estompe au fil du temps.

Au niveau du look, les Outlier Air restent sobres, et profitent d’un petit côté futuriste bienvenu avec leur cerclage bleu (ou rouge en cas de recharge) lumineux qui n’est pas sans rappeler les diodes de Detroit Become Human, s’il fallait placer une référence vidéoludique 🙂

Aucun reproche à faire au niveau de leur tenue donc,ça ne bouge pas d’un pouce, même si vous secouez fortement la tête (j’ai essayé, oui, j’ai eu l’air d’un coing, mais ça a tenu). Autre petit défaut : les oreillettes ne sont pas tactiles (ce qui profite au prix cela dit) mais possèdent un gros bouton physique qui se révèle dur à activer, ce qui oblige à appuyer fortement sur ce dernier et est un peu douloureux. Néanmoins, ce contrôle s’avère heureusement facultatif si l’on prend le pli de contrôler le son via l’appareil connecté.

Niveau compatibilité, j’avoue m’être amusé à tenter de les connecter à tous les appareils qui me passaient sous la main. Si le protocole bluetooth ne semble pas être compatible avec la PS4 et que j’ai un peu de mal également avec la PSVita, j’ai bon espoir que le prochaine accessoire de Bionik à destination de la Switch devienne vite indispensable. Aucun souci au niveau des mobiles, que cela soit tablette ou Smartphone, l’appairage se fait en quelques instants et – cerise sur le gâteau – vous pouvez lier les oreillettes à plusieurs appareils à la fois, les Outlier Air se reconnecteront automatiquement au périphérique lié le plus proche. Vous pouvez donc passer de votre Smartphone à votre PC, puis à votre Android TV (pour ma part, j’utilise une Shield TV) sans souci et en quelques secondes. Au niveau du contact, on garde une stabilité et une synchronisation parfaite du son via la connexion Bluetooth 5.0, et sur mon lieu de travail, je peux passer voir mes collègues au bureau d’à côté sans perdre la connexion, malgré les murs.

Il suffit simplement de couper le signal Bluetooth d’un appareil pour couper la connexion, et d’activer le Bluetooth sur un second appareil pour que la connexion s’établisse tout de suite. Pour l’exemple, j’écoute des Podcasts sur mon smartphone sur le chemin du travail, et une fois mon PC professionnel démarré, je coupe la connexion BT de mon téléphone pour que l’ordinateur prenne le relais automatiquement, et  inversement en fin de journée.

Petite originalité : les deux oreillettes peuvent s’utiliser de manière indépendante. Libre à vous en effet de ne connecter que l’une des deux et de laisser l’autre dans l’étui de recharge fourni. Ce dernier est sobre et très léger (54gr) et est lui-même rechargeable via le câble USB-C fourni. Il n’y a aucun interrupteur, l’oreillette se déconnecte automatiquement une fois dans le boitier et commence à recharger. L’oreillette restante prend la main en tant qu’oreillette principale et assure toutes les fonctions indépendamment, micro incorporé compris.

Je les ai utilisé partout, je vous dis

Ce dernier fonctionne par ailleurs très bien, mais isole assez mal – du fait de son positionnement – des bruits extérieurs comme en rue par exemple. A l’intérieur par contre, aucun souci à noter d’autant que les deux écouteurs permettent les appels en stéréo.

Le fabricant annonce une autonomie de 10h pour les oreillettes, étendues à 30h grâce à l’étui de recharge. Dans les fait, j’ai peine à vous confirmer cette information, puisque quand elles n’étaient pas dans mes oreilles, les oreillettes rechargeaient directement dans l’étui, qui était lui-même rechargé via mon PC quand j’y pensais, sans vraiment faire attention. Je ne me suis en tout cas jamais retrouvé en manque de batterie.

Comme mentionné plus haut, les écouteurs en graphène supportent sans souci la transpiration… et par conséquent la pluie également (évitez d’aller à la piscine avec hein, là ils seront flingués). Ils n’ont quasi pas quitté mes oreilles, vous dis-je. Ce qui a aussi mis en lumière le principal défaut de ces écouteurs – sans doute dû à leur revêtement : on entend le frottement des écouteurs dans les oreilles, gênant quelque peu l’écoute en marchant ou si vous êtes adeptes de la course à pied !

Au niveau du son enfin – le point le plus critique – j’ai été surpris de la qualité sonore pour des oreillettes à ce tarif. Commercialisées à 79.99€, le son – et surtout les basses – se révèle excellent tout en conservant une belle clarté ! Je me suis surpris à regarder la série Dark – connue pour sa bande-originale très lourde – exclusivement avec ces oreillettes en fin de soirée, pour profiter de l’ambiance sans pour autant souffrir de la chaleur occasionnée par un gros casque, aussi bon soit-il.

Conclusion

La proposition de Creative est quelque peu trompeuse en mettant en avant les sportifs, puisque c’est lors de la marche et surtout de la course que les Outlier Air peuvent décevoir à cause du bruit de frottement que l’activité occasionne. En écoute statique, les écouteurs sans fil se révèlent par contre étonnamment bons et sont extrêmement pratiques à utiliser. Avec une autonomie énorme grâce à l’étui de recharge, les Outlier Air sont sont d’excellents compagnons pour vos médias musicaux et visuels

Temps de lecture : environ 4 minutes

Outlier Air

  • Fabriquant Creative
  • Type Écouteurs sans fil Bluetooth
  • Support Mobiles, PC
  • Prix 79.99€
Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo