On ne peut pas dire que le monde du jeu vidéo manque de jeux de cartes. Et si quelques pépites sont sorties ces derniers temps, je peux vous assurer que vous n’avez jamais joué à un jeu de cartes comme Card Shark.


Card Shark


Supports : PC, Switch

Genre : Jeu de cartes et de triche

Date de sortie : 02 Juin 2022

Editeur : Devolver Digital

Développeur : Nerial

Multijoueurs : Non


D’un point de vue mécanique et visuel, Card Shark est un petit bijou


  • Visuellement magnifique
  • Une histoire et des personnages amusants
  • Des mécaniques redoutables
  • Éreintant nerveusement
  • Difficile d’y replonger si on laisse le jeu un peu de côté

Belle main !

En quelques mots, le concept de Card Shark consiste à tromper vos adversaires le plus subtilement possible en mémorisant un grand nombre de techniques de triche.

Vous incarnez un pauvre hère muet dans la France du début du XVIIe siècle, et vous allez vivre un apprentissage rigoureux dans une troupe de tricheurs professionnels. Cela vous mènera souvent en prison… voire dans la tombe, mais comme on le sait, même la mort peut avoir envie de jouer… 

Le jeu se découpe en divers lieux et voyages, chaque lieu demandant d’apprendre une nouvelle technique de triche, ce qui devient de plus en plus ardu à retenir. Vous apprenez à mélanger les cartes, des codes pour avertir votre partenaire voire divers tours de passe-passe. Mais rassurez-vous : si les parties sont véritablement épuisantes pour les nerfs et la mémoire, vous aurez de petits interludes sympathiques pour jouer de manière plus détendue et suivre l’histoire.

Concrètement, chaque tour que vous apprenez correspond à une manipulation sur la manette. Pour fouiller dans un jeu de cartes, vous devez bouger votre pouce lentement pour trouver les As. Pour lancer des cartes, vous devez exercer la bonne force et tenir la manette au bon endroit. Et bien entendu, vous devez effectuer les bons mouvements dans un ordre précis et en un temps limité. Au fur et à mesure que vous vous entraînez, vous vous améliorez et gagnez en rapidité, comme vous le seriez avec un véritable jeu de cartes. C’est un système ingénieux qui rend chaque partie bien différente !

Mais ce système diablement bien pensé à un revers : il vaut mieux ne pas trop espacer les sessions de jeu car il devient très difficile de se souvenir exactement de la façon de réaliser un tour en un temps très limité. Il n’y a pas non plus beaucoup de place pour la pratique en dehors de la première fois où vous apprenez chaque tour. Il y a des zones pour gagner un peu d’argent entre les épisodes de l’histoire principale, qui vous permettent d’essayer les tactiques que vous avez déjà apprises, mais le jeu limite vos options à seulement trois techniques à chaque fois. Lorsqu’il y a 28 tours à apprendre, l’expérience de Card Shark devient un vrai casse-tête d’une rare exigence.

Le plus simple pour moi a été de faire de petites fiches rapides pour ne pas avoir à mémoriser chaque tour. Les animations de partie permettent un coups d’œil rapide sur ces notes et vous permettent de vous concentrer sur votre dextérité. Tout en sachant qu’éveiller les soupçons en prenant trop de temps pourrait vous faire tuer, tricher est véritablement angoissant dans tous les sens du terme.

Vous pouvez également améliorer certaines techniques. Le tour de la Bouteille de Cahors devient La Bouteille de Bordeaux, où non seulement vous signalez une couleur à votre partenaire mais vous signalez le nombre exact de cartes qu’il possède en main. Puis la bouteille de Bordeaux devient la bouteille de Bourgogne lorsque vous soulevez un verre pour indiquer si la carte en main d’un joueur est un roi, une reine, un valet ou un as. Vos connaissances se développent à une vitesse stupéfiante et vous devez suivre le rythme, sinon la potence vous attend. Et encore une fois : gare au temps entre deux parties. Je vous conseille réellement de vous investir en une fois dans Card Shark : Essuyer les tables, ramasser les verres à vin ou verser le vin exige une véritable réflexion et un tempérament serein. 

Du point de vue strictement mécanique, Card Shark est donc un petit bijou. Son style graphique est charmant et sa musique est délicieuse. Card Shark est un délice qui va vous demander de la rigueur et de la patience, mais le sentiment de réussite est à l’avenant . C’est un jeu de cartes qui ne ressemble à aucun autre. J’ai même l’impression d’avoir appris de véritable tour de triche digne des plus gros arnaqueurs de Vegas. Bon, par contre, niveau dextérité, j’ai encore pas mal de travail.

Card Shark

Titiks

L’avis de Titiks sur Switch

En Bref

Visuellement charmant, doté de mécaniques redoutables et véritablement prenant, Card Shark est difficile à lâcher. Et pour cause : il est très difficile d’y revenir après une petite période d’arrêt. Mieux vaut donc y plonger corps et âme directement !

4.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Test : Sonic Origins – Enfin la compilation que le hérisson mérite ?
Next Gameplay Quintus and the Absent Truth – Horreur et Petite Souris

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Dragon Ball FighterZ envoie les Androïdes et un Collector

22/08/2017
Close