Acheter une seconde (ou troisième, voire quatrième manette) est toujours un choix cornélien : d’un côté vous avez les manettes du constructeur, fiables, adaptées et dotées des spécificités exclusives à la machine, mais souvent onéreuses. De l’autre, les alternatives des autres fabricants, bien moins chères, mais aussi moins fiables ou solides. Avec la manette taïwanaise Vivid Wireless Controller, où nous situons-nous ?

Brook Vivid Wireless Controller

En règle générale, une seconde manette est surtout acquise rapidement, en complément occasionnel, du coup, on hésite souvent à acheter une version officielle et assez chère. On a bien entendu des exceptions : on sait que si on se dirige vers du Hori ou du 8bitdo (dont on reparlera sous peu d’ailleurs), on en aura pour notre agent.

Test : Brook Vivid Wireless Controller

On a eu l’occasion de tester la manette Vivid du constructeur taïwanais Brook à destination de la Switch et du mobile, et on a été plutôt agréablement surpris. Elle est disponible en deux coloris : Aqua Blue et Sunshine Yellow. Pourtant, au déballage, j’ai eu un peu peur de ce que j’avais en main : la manette est légère, bien plus légère que la manette Switch Pro, ce qui est assez mauvais signe en général. Aussi, la Vivid semble un peu plus petite que la version officielle, ce qui pourra gêner les grande mains (mais ravir les plus petites), sans toutefois occasionner de réel handicap.

Les sticks analogiques sont concaves et la tension des sticks est à peu près la même que celle de la manette Pro. Le fait de cliquer sur les sticks produit un son plus fort et creux, trahissant la légèreté et le vide intérieur plus important de la manette. Les pressions sur les boutons demandent un peu plus de force, tandis que le D-pad offre une bonne sensation grâce à son centre concave et à ses branches de chaque direction un peu plus larges. La course des boutons me semble un peu plus importante, sans non plus occasionner de handicap en jeu.

Test : Brook Vivid Wireless Controller

Les gâchettes essaient d’avoir une sensation analogique au lieu d’un clic. Cependant, la course se termine par une résistance plus importante que sur manette de constructeur. Elle est douce et n’entraîne pas de fatigue si vous jouez à un jeu de tir, mais la sensation est différente.

Les boutons Plus et Moins sont plus grands sur la Vivid et plus faciles à toucher que sur la manette Pro, ce que j’apprécie. Cela occasionne cependant une sorte de compromis avec les boutons Home et Capture, car ils sont positionnés différemment, ce qui peut aussi déconcerter ceux qui sont habitués à leur emplacement sur la manette Pro.

Test : Brook Vivid Wireless Controller

En pratique, tout cela fonctionne plutôt bien. Que cela soit sur un Pokémon, un Splatoon ou un Bayonetta 3, les sticks, boutons et gâchettes sont très réactifs et les mouvements de rotation et de visée sont précis, y compris les diagonales du D-pad. Autant dire que cette manette est plutôt adaptée pour ceux qui aiment les jeux de combat 2D qui utilisent plus facilement le pavé directionnel que le sticks (j’en fais partie).

D’un autre côté, ne vous attendez pas non plus à y retrouver tout ce qui fait la spécificité de la manette Pro du constructeur. Les vibrations sont plus basiques et les amoureux des Amiibos n’y trouveront pas de lecteur NFC.

Cela dit, la Vivid vous permet de choisir entre 3 niveaux de vibration (ou de les désactiver) et dispose d’une touche Turbo modifiable pour que n’importe quel bouton puisse déclencher 5, 10 ou 15 pressions par seconde.

La manette est dotée de deux boutons à l’arrière qui peuvent être utilisés pour enregistrer des macros d’un maximum de 30 commandes, mouvements de sticks compris (l’intérêt pour les jeux de baston 2D, vous comprenez mieux). J’ai mis un peu de temps à comprendre comment les enregistrer, mais une fois en place, cela fonctionne comme ça doit.

Les amateurs de jeu de tir apprécieront la fonction Shoot, qui utilise les mêmes boutons arrière et réduit de moitié la vitesse de déplacement du stick analogique pour obtenir des tirs plus précis. 

La manette dispose d’une autonomie avoisinant les 15 heures, et est livrée avec un câble de recharge USB-C. Petit bonus sympathique, la Vivid est vendue avec quelques autocollants de leur mascotte, ainsi que des capuchons pour les sticks analogiques avec des empreintes de pattes. Mes filles ont eu une réflexion amusante, puisqu’elles pensaient qu’il s’agissait ici d’une édition spéciale Animal Crossing, preuve s’ il en est que la manette ne dépareille pas du style de la console.

La Vivid est également livrée avec un support pour téléphone mais l’ajustement de l’appareil sur la manette est assez difficile et on a l’impression qu’il faut forcer. Pour ma part, j’ai vite abandonné. Mais cet accessoire rappelle qu’il s’agit à la base d’une manette Bluetooth standard, qui peut donc se connecter aux téléphones, aux tablettes et aux PC, où elle peut aussi se connecter via USB pour éviter toute latence. Le processus d’appairage diffère de la Switch mais fonctionne bien et la manette est reconnue comme une manette Xbox. Du coup, si vous jouez sur PC, les indications de bouton à l’écran sont celles de la XBox, ce qui est un peu perturbant puisque par exemple, les touches “A” et “X” ne sont pas au même endroit chez les deux constructeurs.

Les fonctions supplémentaires, comme le Turbo et les macros, sont bienvenues. Elle fait partie de ces manettes qui ne sont pas des “handicap” pour le second joueur, en plus d’afficher un look coloré et agréable.

Brook Vivid Wireless Controller

Titiks

Conception
Ergonomie
Design
Autonomie
Rapport Qualité / Prix

En Bref

En définitive, la Vivid de chez Brook est plutôt une bonne manette. J’apprécie sa prise en main sur Switch, mais je ne pense pas l’utiliser spécifiquement sur un PC ou un mobile. 

3.9
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous GrimGrimoire OnceMore nous réenchantera le 7 avril 2023
Next Test : DreamWorks Dragons : Légendes des neuf royaumes

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Final Fantasy VII Remake totalise 5 millions de ventes

07/08/2020
Close