Ça fait quoi? 28? 29 ans? Déjà? Oui, c’est ça… 1991! Et, à l’époque (dit le vieux…), c’était RareSoft qui nous avait balancé Battletoads sur NES (puis sur d’autres supports).

Au début, on pensait vraiment être sur une parodie de nos Tortues Ninjas préférées mais on comprendra vite que les développeurs ont plutôt (pas le chien de Mickey!) profité de la vague du carton de celles-ci pour proposer tout autre chose…

En gros, les trois Battletoads n’ont rien à voir avec des ninjas, ce sont surtout de bons gros bourrins… de vrais représentants de combat de rue à l’américaine!


Battletoads


Supports : Xbox ONE, PC

Genre : Beat’em all (et autres…)

Date de sortie : 20 août 2020

Editeur : Microsoft Studios, Rare Ltd

Développeur : Dlala Studios

Multijoueurs : Oui


Battletoads 2020 restera un titre sympathique mais pas fou!


  • L’humour
  • Les cinématiques animées
  • Gameplay varié
  • Jusqu’à 3 joueurs
  • Certains niveaux longs et ennuyeux
  • Mini-jeux anecdotiques
  • Gameplay trop fourni
  • Tire trop en longueur par rapport au contenu

Crôa de bois, crôa de fer…

Rash, Pimple et Zitz sont de retour pour nous jouer un mauvais tour après quelques longues années… Ils reprennent du service! Et le moins qu’on puisse en dire c’est que la nouvelle direction artistique est… étonnante par rapport à l’ancienne.

Enfin, ça, c’est surtout pour les vieux joueurs, vous savez… les vieux croûtons qui ont joués au jeu d’origine jadis. Bon, ok, j’en fais partie… Je ne vais pas trop la ramener!

Bref, l’aspect Nickelodeon est une décision assez fracassante mais compréhensible quand on voit le style graphique des dessins animés d’aujourd’hui. C’est dans l’air du temps!

Après, les goûts et les couleurs… chacun fera son choix mais il n’empêche que le tout est assez lisse et soigné. On appréciera l’intro d’animation réussie également.

Beaucoup de couleurs nous flambent la rétine et les animations, souvent rigolotes, nous régalent. Du cel shading bien travaillé. C’est propre.

Si tu bats Tracien…

Avec ce Battletoads version 2020, les développeurs se sont lancés dans un melting-pot vidéoludique total. Il est vrai qu’on parle bien d’un beat’em all à la base, toutefois, le jeu est entrecoupé par des mini-jeux et autres niveaux à moto-jets par exemple (pour ne pas en spoiler davantage…).

D’ailleurs, ces derniers sont assez longs et ennuyeux vu qu’il ne faut qu’éviter les obstacles… Et pour ce qui est des mini-jeux de fin de niveau, ils sont vraiment anecdotiques même s’il nous font adopter un petit rictus sans plus.

Pour la bagarre, c’est du beat’em all tout ce qui a de plus classique. Sauf qu’ici, il y a une petite gène…

Je ne parle pas des animations et collisions qui sont plutôt réussies, non. Ici, on va surtout se demander pourquoi il y a autant de combinaisons a retenir!

C’est vrai… A la fin, on ne sait plus quelle gâchette combiner avec quel bouton pour faire telle ou telle action. On s’y perd et c’est dommage. Surtout qu’avec le RT/LT/RB/LT des manettes Xbox… ce n’est déjà pas triste.

Cependant, on peut tout de même apprécier le nombre de coups différents, et ce, pour chaque personnage.

Uraken!!!

A l’instar de notre Johnny Cadillac national, nos trois crapauds à l’humour décapant savent switcher entre eux à tout moment. Même si on en choisit un des trois (pas Gibraltar…) au début de chaque niveau.

D’ailleurs, qui dit trois bestioles dit que c’est jouable à trois simultanément. Et le jeu n’en devient que plus fou… et bordélique à l’écran, il faut bien l’avouer.

Et puis, déjà comme ça, en solo… C’est très rose/mauve un peu partout, tant les niveaux que les ennemis, ce qui peut parfois être confus.

Ce qui est vraiment réussi, je le réaffirme, ce sont les petites vidéos d’animation humoristiques entre chaque niveau. Oui, l’humour est omniprésent et c’est assez sympa de découvrir les aventures de Rash, Pimple et Zitz en animé.

Ça ferait une chouette série Netflix, non!?

Petite précision: Battletoads premier du nom est réputé pour sa difficulté légèrement… frustrante. Il n’en n’est rien pour ce nouvel opus. Elle est gérable dans les paramètres.

Battletoads: Conclusion

Rigolo et sympa mais pas ouf pour autant!

On retiendra surtout de Battletoads v2.0 une joyeuserie bien barrée qui pèche un peu niveau gameplay. Trop de combinaisons, un peu fouillis et certains niveaux anecdotiques… Il restera un simple chouette petit soft à débouler à trois avec des amis. Au moins, les cinématiques nous ont fait marrer.

Show Full Content

About Author View Posts

ManuSupra
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!

Previous Red Samurai Ranger rejoind le roster de Power Rangers: Battle for the Grid
Next Test : Ever Forward – L’enfant et l’amer

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Nintendo eShop : Les nouveautés de la semaine

08/03/2019
Close