Another Code m’avait déjà tapé dans l’oeil à l’époque de sa sortie sur DS, mais j’ai acquis la console assez tardivement, et je n’ai jamais pris la peine de m’y essayer. Contre toute attente, et sans doute pour compenser une période très calme dans son catalogue, Nintendo a décidé de lui redonner une seconde jeunesse sous la forme d’une compilation Switch regroupant les deux épisodes.


Another Code Recollection


Supports : Switch

Genre : Aventure / Enigme

Date de sortie : 19 janvier 204

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

Multijoueurs : Non


Another Code Recollection est un remake sympathique mais qui accuse son âge


  • Deux aventures en une
  • Une refonte visuelle agréable
  • Des aventures intrigantes
  • Les temps de chargement
  • Le rythme, vraiment haché
  • Plutôt simpliste

Another Code Recollection – Switch

Another Code Recollection regroupe donc les deux jeux sortis respectivement sur DS en 2005 et sur Wii en 2009. Bien que ces jeux n’aient pas été des références du genre comme Ace Attorney ou Layton, ce remake inattendu est une bonne opportunité de redécouvrir cette licence sympathique et de profiter des améliorations graphiques qui le rendent acceptables en 2024.

L’histoire de ces jeux se concentre sur Ashley, une jeune fille de 13 ans dont les parents sont des scientifiques spécialisés dans l’étude de la mémoire. Dans le premier jeu, Ashley se rend sur l’île de Blood Edward à la recherche de son père, qu’elle croyait mort. Elle y rencontre un fantôme appelé D, avec qui elle décide de faire équipe pour résoudre les mystères entourant le passé de D et le projet scientifique de ses parents.

Dans le deuxième jeu, l’aventure se déroule deux ans plus tard et on retrouve Ashley au lac Juliette, un lieu visité autrefois par sa mère. Au cours de cette aventure, elle en apprendra plus sur les circonstances entourant la mort de sa mère.

Les deux jeux possèdent désormais une structure similaire, ce qui permet une transition fluide entre eux et de les prendre comme une seule et même aventure. D’ailleurs, il est impossible de débuter par le second épisode, celui-ci étant dans la continuité du premier, et Recollection étant considéré comme un seul et même titre.

L’un des aspects les plus visible de ces remakes est le travail effectué sur la refonte graphique. Bien que les graphismes en 3D ne soient pas spectaculaires, ils remettent le jeu aux standards de l’époque et sont agréables à regarder, que ce soit en mode portable ou sur l’écran. Les modèles des personnages ont été améliorés et les nouvelles musiques et réorchestrations viennent enrichir l’ambiance du jeu. Il est également possible de choisir entre le doublage anglais et japonais, ce dernier étant bien plus qualitatif.

Recollection modernisent également certains aspects des jeux, à commencer par le DAS, qui prend la forme d’une Switch au lieu de DS. Cet appareil permet de prendre des photos pour résoudre certaines énigmes ou de consulter les profils des personnages rencontrés. Cependant, au-delà de l’aspect technique, les jeux conservent leur structure d’époque, avec ce que cela compte de problème de rythme. La progression est extrêmement linéaire et sans cesse entrecoupée de cinématiques inutilement longues ou de temps de chargement récurrents. Les énigmes sont aussi souvent trop simples et la plupart des mécaniques de jeu sont peu utilisées. Cela dit, cela permet aux plus jeunes joueurs ou aux novices de se mettre au genre.

Malgré ces défauts, Another code Recollection offre une bonne opportunité de découvrir ces jeux sympathiques et assez emblématiques – surtout sur DS. Pour ma part j’ai rapidement été frustré par les limitations du gameplay et de la progression très hachée. La refonte visuelle et sonore est vraiment bienvenue et masque l’âge du jeu, mais les développeurs auraient pu en profiter pour moderniser un peu la structure et le rythme, la Switch étant un peu plus costaude que la DS.

Another Code Recollection

Titiks

L’avis de titiks sur Switch

En bref

Another Code Recollection est un remake sympathique, mais malgré les efforts réalisés, son âge et sa structure vieillotte ne lui permet pas de libérer tout son potentiel. Cela dit, ça reste un classique DS/Wii tout à fait recommendable

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de me raconter une bonne histoire. Touch-à-tout invétéré (mais surtout de bonnes aventures qui savent me surprendre) et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de ma jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous Test : The Last of Us Part II Remastered – Cerise sur le gâteau
Next Indiana Jones, Senua… : Le point sur les annonces XBox du DEVELOPER_DIRECT

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

One Piece : Burning Blood arrivera en Europe en 2016

28/09/2015
Close