Steep , c’était le petit “Ouane more sing” de Yves Guillemot lors du derniers E3. Et à notre grande surprise on découvre un trailer alléchant d’un jeu de ski/snow/Parapente/Flying Suit made in France. Ce sont en effet les Studios d’Ubisoft Annecy qui nous ont pondu ce projet “d’Open Montagne”. J’espère que vous aimez la poudreuse!

La promesse du jeu est claire, une totale liberté pour dévaler toutes les pentes que l’on veut et de la manière que l’on veut. Et autant être direct, c’est bel et bien le cas. On peut à loisir choisir où l’on va et de quelle manière on y va, on change aussi simplement de discipline que de chaussettes et toute la montagne est à vous! Si vous avez déjà fait l’expérience des stations de ski bondées où l’on slalom entre les écoles de ski et l’on se fait couper sa trajectoire par des crétins des alpes qui descendent comme des balles, Steep vous offre ce dont vous avez toujours rêvé : la montagne, rien que pour vous!

Et en bonus, pas de remontés mécaniques ou de télésiège où l’on supporte les vannes des Bronzés. Que du bonheur en somme. Le must, les temps de chargement inexistant quand on veut passer d’un spot à un autre.

« Pourtaaaaaaaant, que la montagne est bellllllleuuuuu »

Tradition made in Ubi oblige, ces spots doivent se débloquer. Non pas en escaladant des tours, parce que quand même, faut pas pousser, mais en les trouvant avec vos jumelles. Une fois débloqués passage possible par la map pour s’y rendre. Avouons que cette interface est largement perfectible, car elle manque de visibilité et d’options d’affichage comme des filtres pour voir certains spots/défis. Mais bon, une fois en haut, à vous de décider comment descendre. Les développeurs ont décidé d’opter pour une approche plus réaliste que arcade. Si vous n’avez pas toucher un jeu de glisse depuis les SSX de Ps2, ça risque de vous faire drôle. Oubliez les sauts de six mètres de haut et leurs quarante tricks. On est dans des virages, des sauts et des tricks beaucoup plus humains.

La sensation de vitesse est belle et bien présente quand on se met en position de schuss, et si vous êtes vraiment amateurs de sensations fortes, vous pouvez toujours vous mettre en vue à la première personne. Les skis sont assez proches du snow, mais dans les deux cas, la maniabilité un peu pataude ne permet pas de changer facilement de position arrière/avant ou goofy/regular si vous êtes en snow.

« j’ai pris dl’a vitesse, J’AI PRIS DL’LA VITESSE! »

Pour ce qui est des activités volantes, vous aurez donc votre déguisement d’écureuil volant avec la wing suit, pour la vitesse et l’adrénaline, et le parapente pour un être un peu plus posé et profiter du paysage. Ce dernier est d’ailleurs peut être la discipline la moins inspirée, sa jouabilité n’est pas vraiment optimale et on s’en passe finalement assez vite. Quant à la wing suit, les sensations de vol en rase motte, sont grisantes. On se prend au jeu de vouloir faire le vol le plus extrême possible, à passer entre les pylônes et au raz des sapins. On notera tout de même des soucis de collision qui nous bloquent parfois à certains endroit, surtout en glisse quand on rentre dans une maison par exemple, ou quand on atterrit malencontreusement sur une terrasse sur laquelle on avait pas vraiment prévu de s’arrêter prendre un petit vin chaud.

« Je vole, comme un aigle royal, je vole… »

Pour le reste, le jeu est magnifique, la montagne et la neige sont magnifiquement modélisés et on se laisse parfois aller à tout simplement admirer le paysage et découvrir des petits recoins cachés. Il ne manquerait plus que l’air frais et pur et on s’y croirait, mais en attendant une technologie qui le permette, vous pouvez toujours jouer en ouvrant les fenêtres, pendant cette saison ça devrait le faire. Le jeu offre également un mode caméra assez complet pour revoir vos descentes sous tous les angles. La montagne est à vous, l’explorer est un vrai plaisir et à vous de voir si vous voulez compléter tous les défis qui la peuple et remporter toutes les médailles d’or dans les différentes épreuves, ou simplement profiter du dépaysement.

Conclusion

Vous l’aurez compris, Steep est une belle expérience de montagne, avec des sensations de glisse agréables et un décor somptueux. La maniabilité et l’interface sont perfectible et l’on couperait bien le sifflet de la voix off avec grand plaisir mais au final Ubisoft Annecy réussit son pari de nous offrir une expérience de liberté au grand air des plus plaisante.  

STEEP

  • Développeurs Ubisoft Annecy
  • Type simulation de liberté montagnarde
  • Support PS4, PC, XboxOne
  • Sortie 02 Décembre 2016

Y’a bon!

  • C’est beau
  • Les sensation de glisse agréables
  • Une totale liberté
  • La montagne est à vous

Beuargh!

  • L’interface
  • Petits  soucis de collision
  • Maniabilité perfectible
Show Full Content
Previous Dark Souls 3 : il finit le jeu en 69 minutes – nouveau record
Next Space Hulk : Deathwing | Test
Close

NEXT STORY

Close

Sid Meier’s Starships est annoncé !

19/01/2015
Close