Cela fait déjà plusieurs fois que des développeurs indépendants pointent du doigt la méthode de votes et de classement de Steam Greenlight. Le système de Valve destiné aux développeurs souhaitant être disponibles sur la plateforme est censé créer un lien avec les « fans » potentiels et les fidéliser pour prouver qu’ils méritent leur place sur Steam. A en juger par la multitudes de titres plus ou moins bons qui jonchent le magasin Steam, beaucoup ont réussi à faire leurs preuves.

Seulement voilà, une communauté de développeurs, coincés dans les abysses de Greenlight sans aucune visibilité, ont décidé de se serrer les coudes pour espérer passer l’étape fatidique. Sur un groupe Facebook nommé Indie Gamedev Greenlight, une centaine de développeurs s’acharnent à faire grimper les votes de leurs confrères. Quelques règles sont énoncées en haut de page, comme « votez et commentez les projets des autres membres » ou « postez des screenshots de l’amélioration de vos statistiques » et chacun s’efforce de promouvoir son propre projet tout en donnant un coup de pouce vert aux autres.

Si la méthode peut s’apparenter à du spam bête et méchant, il s’agit pour la plupart de prendre le taureau par les cornes. Beaucoup sont réellement enfouis dans ces classements ou ceux qui sont en haut continuent de grimper et ceux d’en bas restent invisibles. Un problème déjà rapporté à Valve qui avait promis de faire quelque chose. Même Gabe Newell avait reconnu que « Greenlight est un très mauvais exemple du processus d’élection » comparant son système à un « goulot d’étranglement » ou seul quelques-uns arrivent à sortir du lot pendant que des centaines d’autres s’entassent au fond.

Beaucoup de ces développeurs sont frustrés de n’avoir que cette méthode -peu efficace- pour toucher du public et faire connaître son produit. La domination de Steam sur le marché du jeu PC dématérialisé et ses algorithmes douteux de recommandations plombent certains petits studios qui ont souvent eu du succès sur des plateformes mobiles comme iOS, et qui souhaitent faire découvrir leurs créations aux joueurs PC, qui n’entendent quasiment jamais parler de ces jeux.

Devant cette mutinerie, Valve s’est tout de même exprimé ; « Ce n’est clairement pas les retours que nous attendons de Greenlight. Nous faisons la chasse à ce genre de choses et ceux qui utilisent cette méthode n’obtiendront certainement ce qu’ils cherchent » Une opération qui ne portera donc pas ses fruits. Décidément, les développeurs commencent à montrer qu’ils ont une dent contre la politique de Steam, puisqu’il y a quelques jours c’était Mike Maulbeck, un développeur indépendant qui avait craqué sur Twitter après que Steam ait répertorié son jeu comme Early Access alors qu’il était bel et bien en version finale. Espérons au moins que tout ce tintamarre réveille un peu Steam qui ne semble pas focalisé sur ce genre de critique, mais plutôt sur des petites features annexes.

Par exemple, vous pouvez dès à présent masquer certains jeux de votre bibliothèque (cette feature était en bêta depuis quelques mois) et même en grouper plusieurs à la fois. Avouons que c’est le genre de trucs qu’on attendait tous… Enfin, tout dépend si on est joueur ou développeur.

Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous Pixelloween #1 – Une soirée pour Halloween
Next Battlecry tease sa bêta avec une vidéo de gameplay bien sanglante

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Destiny 2 tease son nouveau Raid en vidéo (et il arrive ce vendredi)

13/09/2018
Close