L’éditeur/développeur indépendant japonais Odencat Inc. se prépare à la sortie de son JRPG stylisé et rétro au tour par tour en Occident le 2 mars 2023.

Meg’s Monster (PC, Mac, Linux, Steam Deck/Xbox et Switch) est en développement depuis deux ans et les dernières touches sont en train d’être apportées pour en faire l’une des sorties les plus ambitieuses d’Odencat Inc, qui inclut des options multi-langues.

Meg’s Monster raconte l’histoire de deux amis très improbables, dans un système de combat au tour par tour unique, brut, scénarisé, dans lequel le joueur contrôle un monstre quasi invincible qui doit vaincre des ennemis tout en protégeant une enfant humaine fragile dotée d’étranges pouvoirs apocalyptiques, car si elle pleure, le monde entier meurt.

Meg, l’enfant humaine (dont les larmes ont le pouvoir de déclencher l’apocalypse) se retrouve dans un monde rempli de mutants et de monstres qui mangent les humains au petit déjeuner. C’est à une brute imposante nommée Roy et à son ami Golan de l’aider à rentrer chez elle. Alors qu’ils parcourent le monde souterrain à la recherche d’indices sur l’endroit où se trouve sa mère, le trio va lentement se rapprocher les uns des autres, tout en découvrant des secrets vraiment étonnants sur leur monde et sur eux-mêmes.

Le style rétro et la simplicité de présentation de Meg’s Monster se transforment rapidement en un RPG stimulant. La narration entraîne rapidement le joueur dans l’histoire tout en suscitant une réelle empathie pour les personnages principaux et centraux. Plus de 50 000 mots de dialogue donnent un récit riche et captivant aux nombreuses batailles qui se déroulent au fur et à mesure que vous vous aventurez. Chaque bataille a ses propres mécanismes et mini-jeux à maîtriser pour protéger et rendre Meg heureuse avec ses jouets préférés. Oui, garder Meg calme et heureuse n’est qu’un facteur sous-jacent, et un beau jouet y parviendra, mais ce n’est pas si simple !

Roy, le monstre, a 99999 HP et est presque invincible (c’est-à-dire que presque tous les ennemis ne peuvent pas le tuer ; pensez à Saitama dans One Punch Man). Cependant, lorsqu’il subit des dommages, l’autre protagoniste, Meg, subit des dommages émotionnels et mentaux car elle est une enfant et ne supporte pas de voir Roy être blessé. Si sa jauge mentale atteint zéro, elle pleure et c’est la fin du monde. Cela signifie que les joueurs devront équilibrer l’humeur de Meg, ainsi que vaincre les ennemis qui veulent les détruire. Roy devra utiliser des jouets pour garder Meg heureuse et l’empêcher de pleurer.

Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous On fête les 25 ans de la série Atelier avec Atelier Marie Remake : L’alchimiste de Salbourg
Next Découvrez un monde sombre et mortel dans Vendir: Plague Of Lies d’Early Morning Studio

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Endless Dungeon – Aperçu Gamescom

07/09/2023
Close