Après un troisième épisode qui aura quelque peu déçu, Syberia The World Before arrive très bientôt sur PC, et j’ai pu m’y essayer le temps d’une preview de 3 petits chapitres. Syberia est une licence qui a le don de me faire rêver. Même si j’ai découvert les aventures de Kate Walker sur le tard, elle a toujours eu cette aura particulière d’appel au voyage et au merveilleux.

The World Before

J’ignore ce que l’absence de numérotation signifie pour cet épisode, mais ce Syberia reprend à un moment plutôt sombre pour notre héroïne. Emprisonnée dans une mine glacée, elle extrait chaque jour des pierres en compagnie de sa compagne de cellule Katyusha. Un rapide résumé dans un carnet nous informe des précédentes aventures de Kate de façon très succinctes, mais à quelques exceptions près, l’histoire de The World Before pourra se suivre sans plus d’informations. Certains événements se déroulant en début de partie parviendront à rendre nostalgique les joueurs des épisodes précédents, notamment quand Kate apprend la disparition d’une personne proche, toujours par lettre. Kate semble toujours autant vivre dans une dimension parallèle, et tout ce qui lui rattache à son ancienne vie ne lui est rapporté que par téléphone ou par lettre. Un distance qui participe toujours autant à l’aspect onirique de la série.

La construction de cette nouvelle aventure semble se faire sur deux temporalités : nous suivrons Kate en 2004 à la recherche d’une jeune femme dessinée sur un vieux portrait, et l’histoire de cette jeune fille nommée Dana Roze, en 1937.

Si Syberia se déroule dans un monde parallèle peuplé d’automates, les références à notre réalité sont très présentes, et le spectre de la seconde guerre mondiale pèse sur tout le récit. Qui est cette jeune musicienne ? Pourquoi a-t-elle un lien avec Kate ? Des questions auxquelles je veux déjà des réponses, la preview à peine terminée.

Visuellement en tout cas, la version PC était une réussite, avec de belles ambiances, allant du gel des cavernes au côté cosy des petite bourgades allemandes. Le titre étant un jeu narratif à énigmes, le rythme se veut naturellement lent et posé. On a donc le temps de profiter des ambiances, de la musique d’Inon Zur et des décors plutôt détaillés. Bien entendu, si la progression s’est révélée assez simple lors de cette preview, les énigmes sont également de retour, et la plus intéressante impliquait un pangolin

Si avec cette phrase, je n’ai pas piqué votre intérêt, je ne sais pas ce qu’il vous faut. Ici aussi, la voix chaude de Françoise Cadol accompagnera votre aventure, avec toujours autant de magie et un onirisme qui sembler renouer avec les premiers pas à Valadilène. Le doublage en français n’a eu a accuser cette fois aucune fausse note !

Syberia The World Before

Titiks

Premières impressions
95%

En bref

Cette preview était bien trop courte et s’est arrêtée pile au moment où j’étais captif de l’ambiance. C’est frustrant ! Mais c’est aussi de très bonne augure pour la sortie complète de Syberia The World Before ! Avec un début si bien rythmé, de belles ambiances et une histoire qui intrigue très rapidement, je ne demande qu’une chose : que Microids le sorte vite !

95%
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Le très beau Heroine Anthem ZERO II Scalescars Oath sort enfin sur Steam
Next Test : Elden Ring – La nouvelle référence de From Software

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Gameplay : Blade Strangers – Perfect Pretenders

13/09/2018
Close