L’Océan, un lieu encore inconnu – BLUE de Disney Nature

Les Océans et les mers recouvrent 71% de la surface de la Terre. Pourtant, seuls 5% d'entre eux ont étés étudiés et explorés à ce jour.

Les Océans et les mers recouvrent 71% de la surface de la Terre. Pourtant, seuls 5% d’entre eux ont étés étudiés et explorés à ce jour. Blue est une plongée au coeur de l’Océan pour aimer, comprendre et découvrir un monde encore inconnu et étonnant ! Un monde où vous trouverez des créatures végétales et animales que vous ne pourrez voir nulle part ailleurs.

 « Le film Blue est une fresque vivante »

« Avec ce film, nous voulions procurer un sentiment d’émerveillement au public. Ce qui nous importait également plus que tout, c’est que le spectateur puisse comprendre que le récif, cette cité sous-marine incroyable, ne peut survivre que lorsque chacun de ses habitants y est présent. Tous les animaux et les plantes sont ici connectés. » Keith Scholey – Réalisateur de Blue

Et bien le pari est réussi, nous avons vraiment été émerveillés par la somptuosité de la nature. Le film nous fait découvrir des créatures de ce monde aquatique à travers le parcours de Blue, un delphineau, qui avance vers son indépendance. On est entraînés dans des lieux époustouflants et avec d’autres animaux en montrant les rapports qu’ils ont entre eux. Toute une organisation interconnectée formant un équilibre aussi merveilleux que fragile. On comprend à quel point chaque animal est dépendant des autres, qu’ils soient amis comme ennemis, c’est la communauté.

Des animaux connus, mais pas toujours assez

La baleine à bosse et son petit

Dans une partie du film, on découvre un géant de l’Océan, la baleine à bosse. Malgré sa longueur de 15 mètres et pesant de 25 à 30 tonnes, cet animal n’en reste pas moins vulnérable, surtout quand il est jeune. Il reste sensible aux orques, des baleines « tueuses » attaquant en groupe afin de séparer la mère de son petit. Mais celle-ci peut, grâce à ses énormes nageoires pectorales, envoyer un signal de détresse. D’autres baleines reçoivent le signal et viennent à la rescousse, qu’elles soient amies ou ennemies, ces animaux savent passer outre cela, pour la survie de l’espèce! C’est impressionnant et passionnant à regarder sur grand écran.

La Squille Multicolore

Parmi les animaux pas très connus du public, la squille multicolore est sans doute l’animal le plus attachant mais également le plus impressionnant par sa complexité. Derrière son allure très colorée se cache une prouesse de la nature. Capables d’aller à une vitesse de 120km/h, ses pinces sont redoutables, de quoi casser la carapace d’un crabe ! Cette crevette multicolore détient donc le record de l’uppercut le plus puissant de l’Océan. Outre cela, ses yeux sont parmi les plus complexes du monde animal. Chez les humains, nous avons 3 cônes nous permettant de distinguer les différentes couleurs, et bien cette squille en possède 16 ! Elle voit 10 fois plus de couleurs de nous. De plus, chaque œil bouge indépendamment de l’autre pour éviter les prédateurs mais surtout détecter les proies.

Ce n’était évidemment qu’une partie de la magie sous-marine que l’on découvre dans ce dernier film de Disney Nature. Blue est le récit d’une collectivité, sur un récif corallien, en terme de diversité, de formes de vie, de couleurs, de formes, il n’y a rien de comparable. C’est un trésor inestimable qu’il faut absolument protéger…

Blue sort le 2 Mai au Cinéma.

Commentaires Facebook
Catégories
Dossiers
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre