Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #49

.com n'est pas .be!

Bon, cette semaine, je me suis pris à l’avance pour ces anecdotes… ça change de ces dernières semaines! 

Du coup, j’ai été dénicher quelques petites histoires alléchantes comme l’apparition d’un grand nom du cinéma français dans une série de jeux de Capcom ou encore ce que devient un crossover qu’on attend depuis presque 10 ans déjà…

Et avec tout ça, pour les plus anciens d’entre vous: de bons souvenirs de jeux électroniques. Let’s go!

Anecdote du jeu vidéo 155: Tiger Uppercut!!!

Vous vous souvenez sûrement de l’insupportable jouet/peluche nommé Furby. Vous savez, cette espèce d’animal virtuel physique sorti d’une autre dimension!?

Et bien, cette… chose a été développée par un fabricant de « jeux vidéo » américain fondé en 1978… même si à cette époque, ils vendaient des phonographes plus qu’autre chose.

Ou plutôt, de jeux électroniques de type Game & Watch et il s’agît de Tiger Electronics. Si vous avez la trentaine, vous devez vous rappeler de cette fameuse pub*: « Tiger, la force est dans ta poche! ».

Ils avaient même choppé quelques licences chez Sega ainsi que des films comme RoboCop ou encore Terminator pour se donner un côté plus cool.

Tiger Electronics n’existe plus car Hasbro les a racheté en 1998 pour profiter de leur savoir-faire dans le domaine des animaux virtuels. Mais avant son rachat, ceux-ci lancent une console portable à cartouche: la Game.com.

Avec son écran noir et blanc, elle subit un cuisant échec commercial malgré une ludothèque contenant des titres tels que Resident Evil 2, Duke Nukem 3D ou encore Mortal Kombat entre autres…

Mais bon, voilà, en 1997, elle était déjà largement dépassée par l’ogre Nintendo et ses déclinaisons de Game Boy.

Anecdote du jeu vidéo 156: Un Jin? Oui, volontiers!

Un Street Fighter développé par Namco Bandai??? Vous êtes fou!? Et bien non car l’inverse a bien eu lieu. En effet, c’est au Comic-Con de San Diego en 2010 que Yoshinori Ono et Katsuhiro Harada annoncent une collaboration entre Capcom et Namco Bandai sur leurs licences phares de jeux de baston: Street Fighter et Tekken.

Capcom a bien développé son crossover Street Fighter X Tekken que nous connaissons maintenant tous vu qu’il est sorti en 2012 sur PS3 et Xbox 360 mais pour ce qui est de Tekken VS (ou X) Street Fighter, qu’en est-il?

Celui-ci devait être basé sur le moteur de Tekken 6 pour finalement profiter de celui du dernier opus en date (le 7 donc…) mais toujours pas de nouvelles du jeu de Harada… Ou presque, car l’homme a affirmé lors d’un livestream KuroKuro diffusé fin 2018 sur Twitch que le jeu était en stand-by et qu’il est avancé à environ 30%.

On n’est donc pas prêt de le voir tourner sur nos PS4 et Xbox ONE

Anecdote du jeu vidéo 157: Animaux chat…

Jean Reno est une véritable icône pour le public japonais. Ils sont tellement fans que l’acteur a tourné plusieurs publicités télévisées comme pour Doraemon mais a aussi participé à l’aventure d’un jeu vidéo de Capcom: Onimusha 3: Demon Siege sur PS2.

Onimusha est une saga de jeux d’action-aventure du type hack’n’slash se passant pendant l’ère Sengoku du Japon sorti sur Playstation 2 même s’il était destiné à sa grande sœur à la base.

En fait, il était même prévu de se nommer Sengoku BiohazardBiohazard, comme Resident Evil, oui, mais en version ninja: c’était le concept.

Bref, dans le troisième opus de cette série, Jean Reno* est jouable pendant une partie du jeu se situant dans les présent en tant que Jacques Blanc, membre de la direction générale de la sécurité extérieure.

*Publicité Tiger Electronics

*Jean Reno dans Onimusha 3

Commentaires Facebook
Catégories
Les meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre