Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #43

Allo, Thérèse? Joyeux Noël!

Ça y est, nous y sommes… La période que tout gamer attend dans l’année: c’est Noël! En espérant que vous recevrez ce que vous avez demandé, on ne laisse pas les habitudes de côté pour autant et on reprend avec les meilleures anecdotes du jeu vidéo.

Et on se lance avec le mystère des colonnes lors du boot de la Playstation 2 suivi du cultissime Super Mario Bros. 3 qui n’est pas celui que vous croyez. Nous terminerons ces anecdotes avec une histoire cocasse autour de la licence Skyrim.

Anecdote du jeu vidéo 137: Aude colonne…

Tous ceux qui ont été en possession de la Playstation 2 (et il y en a……….. des millions!) se souviennent d’office de l’écran de boot* de la console. Vous savez, toutes ces colonnes bizarres qui apparaissent à l’écran lors du lancement de l’OS!?

Et bien, il faut savoir que celles-ci ne sont pas cosmétiques… Chaque colonne représente un jeu auquel vous avez joué et sa hauteur est une sorte de jauge du temps passé sur celui-ci.

Du coup, si vous aviez beaucoup de colonnes, c’est que vous êtes veinard et si, en plus, elles sont hautes, que vous aviez du temps à consacrer à votre passion.

Et ça, c’est plutôt cool!

Anecdote du jeu vidéo 138: Mario Movie Maker

Super Mario Bros. 3 sorti sur la NES de Nintendo en 1988 est, pour beaucoup de joueurs, le summum du jeu de plateforme. Et dire qu’il ne s’agit pas d’une aventure périlleuse mais d’une simple pièce de théâtre…

Quoi!? Ça vous choque? Pourtant, Shigeru Miyamoto lui-même l’a confirmé… Et puis, pas mal d’indices nous mettent la puce à l’oreille.

Tout d’abord, le jeu s’ouvre sur une levée de rideau avec une introduction* des personnages comme si nous étions spectateur mais pas que… Car faites un peu attention aux plateformes, on remarque qu’elles sont vissées aux décor du jeu et celles qui ne le sont pas sont suspendues comme dans les spectacles de marionnettes.

On peut remarquer aussi que la fin de niveau qui termine dans une zone noire représente la sortie des artistes vers les coulisses.

Anecdote du jeu vidéo 139: Fus Ro Dahdah papa…

Les jeux The Elder Scrolls ont toujours eu leurs hordes de fanatiques. Et quand Skyrim fut annoncé, la folie s’est emparée de certains…

En effet, à la sortie de ce cinquième opus aux Etats-Unis, Bethesda décide de lancer un concours sans précédent en proposant que d’heureux futurs parents décident de nommer leur enfant Dovahkiin (du protagoniste principal du jeu…) ce qui leur permettra de recevoir une clé Steam qui leur accorderait tous les jeux ZeniMax/Bethesda – passé, présent et futur – et pour la vie…

Et ce sont les heureux Eric et Megan Kellermeyer qui relèvent le défi en dévoilant leur petit Dovahkiin avec une photo postée sur leur blog pour le prouver. Un vrai Dragonborn

*PS2 Boot Sequence

*Intro Super Mario Bros. 3

Commentaires Facebook
Catégories
Les meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre